Menu Fermer

Le jardin de Zilker devient surréaliste à la tombée de la nuit avec des néons fantastiques

25 avril 2022

Vendredi dernier, mon mari et moi nous sommes parés de vêtements à fleurs et nous sommes allés à… Jardin botanique de Zilker pour assister Le jardin surréalisteun événement interactif d’art néon. Je dois dire que c’était encore plus amusant que je ne l’avais imaginé. De fantastiques sculptures lumineuses au néon remplissaient les jardins (principalement le jardin préhistorique, la roseraie et la rampe sinueuse menant au centre d’accueil), créant une lueur digne de Vegas au milieu des palmiers, des cyprès et des étangs.

De la musique de danse a été diffusée dans tout le jardin, et des participants costumés ont parcouru le terrain pour admirer les œuvres d’art, danser dans des cages éclairées au néon, se détendre sur des bancs en néon ou pédaler sur une pieuvre en néon interactive – oui, vraiment. La plupart des œuvres d’art au néon, créées par l’association Austin’s Art ioniqueCertains de ces objets sont adaptés aux éléments permanents du jardin, comme les bottes de cow-boy rouges « portées » par le dinosaure en bronze du jardin préhistorique (photo ci-dessus). Elles sont toutes délicieuses à découvrir. Si vous aimez l’art, les jardins et l’observation des gens, vous devriez y aller.

Le jardin surréaliste se déroule après les heures d’ouverture, de 18 à 22 heures. Nous sommes arrivés vers 19 heures et n’avons eu aucun problème pour trouver un parking gratuit le long de Stratford Drive, bien que le covoiturage soit officiellement encouragé. Voici David sous une double arche de serpent à l’entrée du jardin préhistorique.

Une interprétation au néon de Diane chasseresse ? À propos, toutes les œuvres d’art sont à vendre, avec des listes de prix à l’entrée du jardin. Pouvez-vous imaginer trouver une place pour un tel objet dans votre maison ou votre jardin ? Dans le bon contexte, je pense que cela pourrait être assez fabuleux – et certainement un sujet de conversation.

Les têtes lumineuses bidimensionnelles de l’île de Pâques étaient parmi les préférées de David.

Cette femme méduse au miroir glamour nous a épatés.

Elle garde un œil Picassoesque sur ses admirateurs.

Le dinosaure est prêt à faire de la trottinette dans ses bottes de cow-boy rouge fluo.

Un orang-outan est perché au sommet de la cascade du jardin préhistorique, un endroit très apprécié pour prendre un selfie.

Plus tard, à la nuit tombée, les couleurs deviennent plus prononcées.

Un bec de baleine avec une larme d’arête de poisson

Une baudroie en évolution ?

Un autre regard sur le dinosaure cow-boy

Un serpent néon glisse le long d’un arbre.

Un pavillon d’ombrage a été transformé par une enseigne au néon et des tubes lumineux en The Jungle Lounge.

Une tête maya rougeoyante au milieu des cycas.

Des extraterrestres atterrissent dans les palmiers, tandis qu’une machine à brouillard ajoute du mysticisme.

Salutations

Une falaise de calcaire a créé une occasion parfaite pour des pétroglyphes au néon. En voici un parmi plusieurs le long de la paroi de la falaise.

Des colonnes tiki lumineuses font écho au tronc droit d’un cyprès chauve, à côté d’une autre tête de l’île de Pâques.

Observer les gens lors d’un événement comme celui-ci est aussi amusant que de découvrir l’art. Ce joyeux quatuor arborait un mélange de costumes surréalistes, botaniques et steampunk.

Sur la pelouse de la roseraie, la fête battait son plein, avec des météores lumineux qui plongeaient et se balançaient au-dessus, de la musique qui pulsait dans l’air et des néons qui coloraient tout.

Une pieuvre qui agite les bras et qui s’est accrochée à la lune est propulsée par quiconque est prêt à monter sur un vélo stationnaire. Les autres peuvent alors marcher entre les bras mobiles de la pieuvre pour éviter d’être attaqués.

On a trouvé un bar sous une enseigne au néon pour le Aloha Room.

Tout autour du jardin, il y a des endroits où l’on peut s’asseoir – ou se suspendre – et observer les gens.

Des méduses fluo sont suspendues aux arbres…

…créant une ambiance sous-marine.

Les requins s’intègrent parfaitement.

Tout comme un hameçon géant.

Sur la mer, il y a des pirates.

Après avoir fait le tour du bassin de koi, nous avons suivi un panneau directionnel pour trouver le monstre marin. Le Real World était éclairé, mais nous n’étions pas encore prêts à partir.

Un lion-babouin souriant nous a salués en chemin.

Les bancs à néon sont très appréciés des amateurs de selfie.

Et pour les photos glamour de bouteilles d’alcool, apparemment.

Une vue large de la zone des méduses

Un scorpion à la queue vacillante sur des rochers de néon

Un couple de flamants roses en quête de nourriture dans les fougères.

Et pourquoi pas un escargot ? C’est une alternative créative à l’autre créature texane, le jackalope.

Fleur de Suzanne aux yeux bleus

La scène lumineuse le long du chemin

La fenêtre du majordome offre une vue sur la pelouse de la fête.

Et hé, on a trouvé le monstre des mers ! C’est une baudroie dentée…

…et comme Marlin et Dory nous nous sommes approchés pour regarder de plus près.

Si vous survivez aux dents, vous pouvez traverser le corps du monstre – un tunnel de lumières angulaires.

Près de la sortie, un requin-marteau se cache.

Les plus jeunes dansaient en cage au son de la musique.

En montant la colline, on a trouvé des tigres qui faisaient les cent pas…

…une mouche prosaïque rendue magnifique par la lumière du néon…

…un masque tiki…

…et un singe cabré avec un parapluie.

Dans un étang près du centre des visiteurs, une queue de baleine serpentine se dresse.

Le panneau Surreal au centre des visiteurs

Dans la boutique de souvenirs, j’ai vu les deux de mes livres à vendre. Merci de les proposer, ZBG !

Quel costume amusant, avec ses bois brillants et sa couronne de fleurs.

Près des food trucks, un jaguar se prélasse dans un arbre.

Ici, les prix des œuvres d’art de Ion Art sont affichés.

Les plus grandes pièces sont chères, naturellement, mais les plus petites ne sont pas folles pour de l’art original.

La Susan aux yeux bleus et le Snailadillo m’appellent. Lequel choisirais-tu ?

Un costume de Salvador Dali, avec son ocelot Babou, est tout à fait dans le thème.

Les costumes botaniques sont bien aussi !

Un éléphant à longues pattes a attiré mon attention, tout comme le groupe costumé à ses côtés.

La femme à la magnifique coiffe a gentiment posé pour moi.

Salvador l’éléphant l’a fait aussi.

Regardez le masque de hibou en papier enroulé que cette femme a fait.

Et ce couple. Elle porte un chapeau floral lumineux. Lui, c’est une mouche prise dans un piège à mouche de Vénus !

Il était enfin temps de retourner dans le monde réel. Sur le chemin du retour, nous avons croisé une sous-sardine jaune, à la queue vacillante et aux bulles bouillonnantes. Regardez-la, ainsi que quelques autres courtes vidéos de l’événement, dans mes histoires Instagram aujourd’hui.

Le Jardin surréaliste est à l’affiche pour trois nuits supplémentaires.Jeudi, vendredi et samedi de 18 à 22 heures. Les billets coûtent 50 $. Les costumes surréalistes ou sur le thème de la botanique sont encouragés. Une partie des recettes est reversée au Zilker Botanical Garden Conservancy.

Vos commentaires sont les bienvenus. Veuillez faire défiler jusqu’à la fin de cet article pour en laisser un. Si vous lisez dans un e-mail, cliquez ici pour visiter Digging et trouver la boîte à commentaires à la fin de chaque article. Quelqu’un vous a transmis cet e-mail et vous voulez vous abonner ? Cliquez ici pour obtenir Digging livrés directement dans votre boîte de réception !

__________________________

Creuser plus profondément

Le 5 mai à 20h : Assistez à la dernière conférence Garden Spark de la saison ! Jennifer Jewell, auteur primé et animatrice du podcast Cultivating Place, montre que les jardins sont de puissants agents de changement, qui permettent de relever des défis tels que le changement climatique, l’utilisation des ressources, la perte d’habitat, etc. À l’aide de magnifiques images tirées de son livre Under Western Skies, elle présentera des jardins novateurs qui célèbrent les paysages de l’Ouest. Achetez votre billet à ce lien. Les billets doivent être achetés à l’avance ; il n’est pas possible de se présenter sur place. Venez apprendre quelque chose de nouveau et rencontrer d’autres amateurs de jardinage !

Explorez le jardin surréaliste au Zilker Botanical Garden. Pendant deux week-ends consécutifs, le public est invité à assister à des soirées au Zilker Botanical Garden, avec notamment du surréalisme au néon sur le thème de la botanique, des sculptures d’art interactives, des plats locaux, des cocktails artisanaux, de la musique live, des costumes, de la danse et bien plus encore ! Une partie des recettes sera reversée au ZBG Conservancy. Les billets coûtent 40 dollars à l’avance, 50 dollars à l’entrée (plus frais &amp ; taxe). Les dates sont les 22-23 et 28-30 avril de 18h00 à 22h00. Obtenez des billets ici.

Rejoignez la liste de diffusion pour Étincelle de jardin! Vous avez envie d’apprendre des experts en matière d’aménagement de jardin ? J’organise une série de conférences données par des concepteurs de jardins, des architectes paysagistes et des auteurs inspirés, plusieurs fois par an à Austin. Consultez le calendrier 2021-22. Ces événements, dont le nombre de participants est limité, se vendent rapidement. Inscrivez-vous à la liste de diffusion de Garden Spark pour être informé à l’avance. Simplement cliquez sur ce lien et demandez à être ajouté.

Tout le matériel © 2022 par Pam Penick pour Creuser. Reproduction non autorisée interdite.

Le poste Le jardin de Zilker devient surréaliste à la tombée de la nuit avec des œuvres d’art au néon fantastiques. est apparu en premier sur Creuser.

Cet article a été rédigé par Pam/Digging et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.