Menu Fermer

Rencontre avec les « Gays qui jardinent » Andrew et Jared

15 novembre 2021

Je ne me souviens pas quand j’ai commencé à suivre @gayswhogarden sur Instagram, mais leur nom d’utilisateur allitératif, impertinent et résolument out a attiré mon attention, tout comme leurs magnifiques images de roses aux pétales doux, de fleurs sauvages texanes colorées et de dahlias lumineux (à Austin – comment ? ?). Nous avons commencé à discuter en ligne et, le moment venu, je me suis invitée chez eux, comme je le fais toujours. Ils ont eu la gentillesse de me faire plaisir en m’invitant, ainsi qu’un autre jardinier, CaleIls se sont rencontrés en ligne et ont décidé de venir voir leur jardin à East Austin.

Et c’est ainsi que samedi, j’ai rencontré Andrew Ong et Jared Goza, le jeune couple derrière @gayswhogarden. Ils sont aussi adorables, amicaux et compétents que le laissent entendre leurs messages Instagram remplis d’emojis et d’encouragements. Alors que nous nous promenions dans leur jardin, ils ont partagé les histoires derrière leurs plantes et leurs décisions de conception et ont donné un sens de tout ce qui a changé en seulement quelques années en tirant des photos du paysage lunaire dont ils ont hérité avec la maison.

En ce qui concerne leurs passions pour le jardinage, Andrew et Jared sont peut-être des opposés qui s’attirent. Andrew adore les roses et la culture de plantes à partir de graines, deux activités qui demandent beaucoup de soins. Jared préfère les plantes indigènes du Texas qui se développent sans trop de soins. Il a revendiqué le jardin de devant et a transformé l’espace anciennement pavé avec du buffalograss, un gazon indigène non assoiffé de soleil. Il a d’abord essayé de le faire pousser à partir de graines, mais comme cela n’a pas fonctionné, il l’a fait engazonner, et il désherbe méticuleusement les brins de bermudagrass qui s’y glissent.

Le résultat est une pelouse indigène hirsute qui nécessite rarement d’être arrosée ou tondue et qui a une apparence superbe. Jared s’est également attaqué à la bande d’enfer avec des plantes gourmandes en eau comme le dalea noir (Dalea frutescens), guimauve grise (Sphaeralcea incana), l’acanthe des flammes (Anisacanthus quadrifidus var. wrightii), la marguerite pied-noir (Melampodium leucanthum), la damianita (Chrysactinia mexicana), etc.

Un rideau de dalée noire, le plus grand que j’aie jamais vu, brille de fleurs violettes et blanches qui s’harmonisent avec le revêtement bleu de la maison.

Sous le porche, la vigne Thunbergia alata, une annuelle, grimpe sur un treillis à côté d’une jolie chaîne de pluie.

Les gars font du jardinage vertical et remplissent de plantes tous les espaces imaginables. Andrew a construit ces jardinières surélevées pour l’allée et fait pousser des fleurs à partir de graines pour les couper.

Il a également conçu des treillis uniques en leur genre et commence à y faire pousser des vignes.

À l’arrière, c’est plutôt la fête avec des dahlias exotiques, des bougainvilliers et beaucoup de roses. C’est davantage le domaine d’Andrew, qui aime expérimenter pour voir ce qu’il peut faire pousser ici.

Un joli bougainvillier rose et ivoire

Un espace entre la maison et le garage détaché – auparavant en terre battue – a donné à Andrew et Jared l’occasion de créer un espace de vie extérieur – principalement pour les plantes mais aussi avec un fauteuil suspendu pour se prélasser. Un toit en lattes filtre le soleil tout en laissant passer la lumière et la pluie, et des guirlandes lumineuses rendent l’endroit accueillant la nuit.

Des vignes se faufilent le long de la ficelle suspendue entre les poteaux du porche, formant ainsi un mur vivant, et des pots bordent l’espace de marche des deux côtés.

Le haricot jacinthe (Lablab purpureus), une belle plante annuelle facile à cultiver à partir de graines.

Ses fleurs rose pourpre ajoutent une riche couleur au jardin d’automne.

À l’arrière, d’autres semis d’Andrew poussent dans des plateaux sur une table à manger, entourés de sa collection de roses en pot.

Il préfère les roses les plus merveilleusement parfumées, et nous avons été invités à les renifler. C’est divin !

Des plantes vivaces indigènes résistantes poussent également ici, comme l’aster d’automne (Aster oblongifolius).

Et des plantes rustiques, comme la sauge mexicaine (Salvia leucantha) et les clochettes orange (Tecoma x ‘Orange Jubilee’).

Dans un coin arrière partiellement ensoleillé, Jared et Andrew ont creusé un petit étang, où ils cultivent des plantes de tourbière indigènes.

Les koïs sont venus nous saluer comme des chiens réclamant une friandise.

Cestrum, un arbuste à fleurs que je veux essayer depuis des années. Malgré ses jolies fleurs jaune d’or, Jared a avoué que ce n’était pas l’un de ses préférés. Il perd ses feuilles en hiver, a-t-il fait remarquer, laissant la clôture nue jusqu’au printemps.

Il était beaucoup plus enthousiaste au sujet des autochtones fleur de brume blanche (Ageratina havanensis), qui est aussi l’un de mes préférés en automne.

Les monarques s’y pressaient.

Andrew plante les semis de myrtilles directement dans les chemins de gravier, élargissant ainsi son espace de culture et leur donnant le sol granuleux et la chaleur réfléchie qu’ils aiment. En attendant l’arrivée du printemps, un Adirondack bleu sarcelle attire le regard.

Andrew a dit en plaisantant (je pense ?) qu’il utilisait la chaise pour recouvrir l’un des arbustes indigènes de Jared, un agarita à feuilles épineuses (Mahonia trifoliolata) – ce n’est pas son choix préféré à cause de ses feuilles minuscules. Jared et moi avons fait l’éloge de ce houx indigène aux feuilles bleu-vert et aux jolies fleurs jaunes à la fin de l’hiver (que les abeilles adorent). Andrew s’est contenté de sourire et a attiré notre attention sur un houx indigène qu’il préfère, le houx yaupon à baies rouges (Ilex vomitoria).

Andrew prend au sérieux la culture à partir de graines. Des étagères de semis ont envahi l’une des allées, et il aura une abondance de nouvelles plantes au printemps.

Un site hortensia à feuilles de chêne (Hydrangea quercifolia) virant au rouge et à l’orange se détache sur le mur bleu ardoise du garage. Au printemps, il sera paré de panicules duveteuses de fleurs blanches.

Merci pour la visite, Jared et Andrew ! J’ai apprécié de vous rencontrer tous les deux et de voir toutes les superbes plantes que vous cultivez. Les lecteurs, et surtout les jardiniers débutants d’Austin, suivent @gayswhogarden sur Instagram pour beaucoup d’inspiration en matière de jardinage.

Vos commentaires sont les bienvenus ; veuillez vous rendre à la fin de cet article pour en laisser un. Si vous lisez ceci dans un courriel d’abonnement, cliquez ici pour visiter Digging et trouvez la boîte à commentaires à la fin de chaque article.

_______________________

Creuser plus loin : Nouvelles et événements à venir

Vous avez besoin d’aide pour aménager votre jardin ? Embauchez-moi comme votre coach personnel de jardinage ! Peut-être avez-vous besoin d’idées de plantes de remplacement après le grand gel. Ou peut-être que votre aménagement paysager est devenu fatigué et que vous voulez un nouvel attrait. Ou peut-être êtes-vous prêt à vous débarrasser d’une partie de la pelouse et à créer un jardin de pollinisation, un habitat pour les oiseaux ou un espace de détente pour vous et vos amis. Je suis là pour vous aider !Contactez-moi pour me faire savoir ce qui se passe, et nous trouverons une solution ensemble. Mon rayon d’action est Austin et les banlieues dans un rayon de 25 minutes de NW Austin, mais je suis flexible et je peux voyager plus loin avec un supplément, alors faites-moi savoir où vous êtes. Rendez-vous le matin en semaine uniquement.

Rejoignez la liste de diffusion pour Étincelle de jardin! Vous avez envie d’apprendre des experts en matière d’aménagement de jardin ? J’organise une série de conférences données par des concepteurs de jardins, des architectes paysagistes et des auteurs inspirés, plusieurs fois par an à Austin. Consultez le calendrier 2021-22. Ces événements, dont le nombre de participants est limité, se vendent rapidement. Inscrivez-vous à la liste de diffusion de Garden Spark pour être informé à l’avance. Simplement cliquez sur ce lien et demandez à être ajouté.

Tout le matériel © 2021 par Pam Penick pour Creuser. Reproduction non autorisée interdite.

Le poste Rencontre avec les « Gays qui jardinent » Andrew et Jared est apparu en premier sur Creuser.

Cet article a été rédigé par Pam/Digging et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.