Menu Fermer

Mélisse, hémérocalles, et saison des fauves

13 juin 2021

Je suis reconnaissant pour les deux dernières semaines de pluie intermittente, qui ont aidé mon jardin à se remettre de l’hiver. le gel épique de février. Début juin, il fait peut-être chaud et humide, mais le jardin est plein et fleuri. Et la bordure de l’allée est de retour, bébé !

La mélisse ‘Peter’s Purple’ (Monarda fistulosa) – dont les fleurs à tête rougeâtre sont en fait magenta – est la reine du bal pendant quelques semaines. Elle s’est charmée en se semant elle-même parmi d’autres plantes tolérantes à la sécheresse et aimant le soleil, notamment le yucca ‘Bright Edge’, la scutellaire pourpre (Scutellaria wrightii), l’herbe à plumes mexicaine, la Salvia greggii et l’armoise ‘Powis Castle’.

En se dirigeant vers la porte d’entrée, le lit se transforme en une pelouse de carex (Carex leavenworthii).

Le lit de l’île est également gonflé grâce à la pluie. La scutellaire à feuilles de cœur est peut-être en train de monter en graines, mais l’origan mexicain commence à fleurir.

Les biches de notre quartier ont aussi l’air un peu « duveteuses », et maintenant elles donnent naissance. J’ai repéré ce bébé caché dans le jardin de gravier près de la porte d’entrée il y a quelques jours. Ce n’est pas l’endroit le plus confortable, mais il est bien caché de la rue. Il est resté ici pendant plusieurs heures jusqu’à ce que sa maman revienne le chercher après son repas de l’après-midi.

L’hémérocalle ‘Best of Friends’ continue de fleurir dans le jardin arrière, à l’abri des cerfs.

‘Wilson’s Yellow’ l’est aussi.

Quand j’ai acheté ce fleur de couverture en forme de lancette (Gaillardia aestivalis) il y a quelques années, il était étiqueté comme le cultivar Glitz ‘n Glamour. Mais ‘Glitz ‘n Glamour’ a des fleurs entièrement jaunes, et les miennes ont un centre couleur vin. Mal étiqueté, apparemment, mais toujours charmant.

La vue de loin montre le coreopsis ‘Sterntaler’ et, au-delà, des coneflowers violets encadrant un agave langue de baleine en pot dans le jardin circulaire.

Mais la terrasse vue d’en haut est mon endroit préféré pour apprécier la géométrie du Circle Garden.

Vos commentaires sont les bienvenus ; veuillez vous rendre à la fin de cet article pour en laisser un. Si vous lisez ceci dans un courriel d’abonnement, cliquez ici pour visiter Digging et trouvez la boîte à commentaires à la fin de chaque article.

_______________________

Creuser plus loin : Nouvelles et événements à venir

Vous voulez apprendre à cultiver des légumes dans le centre du Texas ? Participez à un webinaire gratuit organisé le 15 juin par l’association des maîtres jardiniers du comté de Travis. C’est mon amie Sheryl Williams qui l’enseigne, et elle déclare : « Nous couvrirons l’ensemble du processus, de la planification à la récolte, avec de nombreuses histoires de guerre tirées de mon propre jardin ». Inscrivez-vous ici.

Rejoignez la liste de diffusion pour Étincelle de jardin! Vous avez envie d’apprendre des experts en matière d’aménagement de jardin ? J’organise une série de conférences données par des concepteurs de jardins, des architectes paysagistes et des auteurs inspirés, plusieurs fois par an à Austin. Ces conférences reprendront cet automne. Il s’agit d’événements à participation limitée qui se vendent rapidement, alors rejoignez la liste de diffusion de Garden Spark pour être prévenu à l’avance. Simplement cliquez sur ce lien et demandez à être ajouté.

Tout le matériel © 2021 par Pam Penick pour Creuser. Reproduction non autorisée interdite.

Le poste Mélisse, hémérocalles, et saison des fauves est apparu en premier sur Creuser.


Cet article a été rédigé par Pam/Digging et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.