Menu Fermer

Mes arbres : Vivants, morts ou entre les deux ? Évaluation des plantes deux mois après le gel au Texas

12 avril 2021
Se rapprocher d’un état d’acceptation

Cela fait deux mois que le grand gel de la mi-févrieret mon jardin, qui compte heureusement de nombreuses plantes vigoureuses, révèle encore des survivants en difficulté et des plantes mortes. Au cours de ces deux mois, les températures sont passées d’un minimum de 5°F à un maximum anormal de 92°F il y a quelques jours, soit un écart de 87 degrés. Pauvres plantes ! Mais certaines ont vraiment fait leurs preuves.

Les chênes verts ont été durement touchés mais se sont rétablis

Je suis quand même surpris qu’il faille tant de temps pour que certaines plantes montrent ce qu’elles ont pensé de cette visite en Arctique. Je veux dire, je sais ce que j’en ai pensé. Mais encore une fois, elles ont passé cette semaine dehors. Elles ont été assommées ! Beaucoup de choses dépendent aussi des microclimats : si la neige était assez profonde pour isoler, si les plantes succulentes avaient un drainage super pointu pour les aider à survivre à une semaine de neige et de glace, si elles ont été couvertes par une toile antigel ou une bâche, si des arbres au-dessus de leur tête ou un mur ensoleillé leur ont donné un petit abri supplémentaire, etc.

De plus, le gel s’est produit à la mi-février, au moment où nos jardins du centre du Texas se réveillent pour le printemps, de sorte que les plantes n’étaient pas en dormance mais en pleine croissance et même en train de bourgeonner. Tout cela pour dire qu’il s’agissait d’un événement très inhabituel, et que même les jardiniers de longue date ne savent pas nécessairement comment certaines espèces vont réagir, et encore moins les plantes individuelles dans des conditions variables.

Le sumac à feuilles persistantes, un petit arbre indigène, est encore brun et lutte pour revenir.

Comme je commençais à nettoyer tout le brunJ’ai donc demandé conseil aux horticulteurs des pépinières et des jardins publics locaux ainsi qu’à d’autres experts en plantes du Texas, qui m’ont essentiellement dit : « ATTENDEZ ». Vers la fin du mois de mars, certains experts ont commencé à dire qu’il fallait attendre, comme l’auteur Neil Sperry, qui a conseillé que si une plante (principalement des arbustes, je pense) ne montrait pas de signes de vie à ce moment-là, il était temps de la remplacer si vous espériez obtenir un remplacement avant que les pépinières ne soient en rupture de stock. Certains lecteurs gardaient encore espoir quand j’ai partagé ce conseilIls ont eu raison lorsque certaines de mes plantes ont commencé à montrer des signes de vie après cette date. Mais la question à laquelle Sperry répondait est de savoir si ces plantes se rétabliront suffisamment pour redevenir des arbustes/arbres ornementaux attrayants et visibles dans un an. Il a reconnu que le propriétaire moyen n’est pas prêt à attendre quelques années pour que ses arbustes de fondation repoussent à partir de leurs racines. Les jardiniers invétérés ou ceux qui ont un budget limité le sont peut-être. En ce qui me concerne, j’ai remplacé certaines plantes dont je ne veux pas me passer, j’en attends d’autres et j’ai repensé certaines parties de mon jardin depuis que Dame Nature m’a donné l’occasion d’enlever quelques plantes pour lesquelles j’étais ambivalent.

Si vous vivez au Texas et cultivez certaines des mêmes plantes que moi, vous aimeriez peut-être comparer vos notes. Si vous vivez ailleurs et que vous connaissez mon jardin à travers ce blog, vous êtes peut-être curieux de connaître les dernières nouvelles. Alors documentons tout cela pour la science ! Cette semaine, dans une série de billets, je vais partager mes notes après congélation sur chaque plante de la liste suivante ma liste de plantes (que l’on peut toujours trouver dans le menu « Get Growing »). Les plantes qui ont été rabougries, mutilées ou tuées par le gel sont en gras, pour faciliter la recherche. Les astérisques indiquent les plantes indigènes du Texas.

Mais tout d’abord, dans l’intérêt de garder les choses réelles, en particulier pour les nouveaux jardiniers, ces photos prises hier représentent deux mois de nettoyage presque non-stop. Le printemps est toujours une période chargée, lorsque je coupe les plantes vivaces et les herbes, que je taille et façonne les arbustes et les petits arbres, que je ratisse les feuilles de chêne vivant et que j’ajoute quelques plantes. Mais avec tout le feuillage tué par le gel, la charge de travail de nettoyage a été triplée. Alors oui, il y a beaucoup de verdure sur les photos, et c’est en partie parce que j’ai coupé et enlevé BEAUCOUP de feuillage brun et que j’ai replanté environ 60 % des pots laissés dehors pendant le gel. On ne parle pas toujours d’entretien, mais les jardins ne s’arrangent pas tout seuls comme par magie. Hélas.

Heureusement, c’est une belle période de l’année pour jardiner, et c’est un travail sain et respectueux de la terre. Même si vous sanglotez en arrachant les plantes brunes que vous aimiez autrefois.

Un laurier de montagne du Texas partiellement brun (au centre) contre la clôture et un sumac à feuilles persistantes brun à droite. Une grenade invisible (juste des branches nues et mortes) se trouve dans l’espace à gauche du laurier de montagne du TX.

Commençons par les arbres.

Arbres

Acer palmatum – Érable du Japon : En parfaite santé ! Aucun dommage perceptible ou retard dans la feuillaison. Les voisins ont fait des commentaires sur sa beauté.Bauhinia lunarioides –Arbre à orchidées Anacacho* : Il s’est défolié mais a re-fleuri environ un mois plus tard sans perte de branches. Bauhinia mexicana –Arbre orchidée mexicain: Tué. Des gels durs prolongés tuent normalement cette plante jusqu’aux racines. Mais ce gel a été trop froid pendant trop longtemps.Cercis canadensis var. mexicana – Mexican redbud* : Un peu lent à se déployer mais semble normal maintenant.Cercis canadensis var. texensis – Texas redbud* : A fleuri et s’est déployé normalement.Cercis canadensis var. texensis ‘Traveller’ – Weeping redbud* : Cupressus arizonica var. glabra ‘Blue Ice’ – Cupressus arizonica var. glabra ‘Blue Ice’. Cyprès de l’Arizona: A été fortement alourdi par la glace et la neige, mais n’a pas souffert de branches cassées. Il a l’air sain et normal.Diospyros texana – Kaki du Texas* : A perdu ses feuilles très tôt (il les perd normalement à la mi-mars, comme un chêne vivant) mais s’est vite rechargé et semble en bonne santé.Ilex decidua – Houx de Possumhaw* : Ilex vomitoria ‘Pride of Houston’ – Yaupon holly* : Feuilles normales et en bonne santé : Quelle gelée ? Ilex vomitoria ‘Will Fleming’ – Houx de yaupon ‘Will Fleming’.* : Totalement imperturbable. Lagerstroemia sp. – Myrte crêpe: Très lent à se libérer, et je craignais de le perdre. Mais il a sorti de nouvelles feuilles il y a environ une semaine, bien qu’une section de sa couronne soit un peu mince.Leucaena retusa – Goldenball leadtree* : A fait des feuilles normalement et semble en bonne santé. Correction : Il a des feuilles sur les branches inférieures et le long du tronc, mais les branches supérieures sont encore nues. Je pense qu’il va se rétablir. Prunus mexicana – Prunier du Mexique* : A fleuri peu de temps après le gel, puis s’est déployé normalement et semble en bonne santé. Grenade: Tué jusqu’au sol. Aucune des branches ou des troncs de cet arbre de 15 ans n’a repoussé. Mais de nouvelles pousses sortent lentement des racines. Il faudrait probablement tailler les troncs jusqu’au sol, mais je ne l’ai pas encore fait.Quercus fusiformis – Chêne vivant de l’escarpement* : Les feuilles de chaque chêne vivant sont devenues brunes immédiatement après le gel et sont tombées rapidement. Après quelques semaines, elles ont refait surface. Normalement, les chênes verts perdent leurs feuilles et se reverdissent rapidement vers la mi-mars, il s’agissait donc d’une chute précoce et d’un reverdissement lent. La production de pollen semble faible cette année, non pas que je m’en plaigne, mais… le nombre de chenillesqui se balancent et tombent des arbres sur des fils de soie, a été épique. Rhus virens… Sumac à feuilles persistantes* : Les feuilles ont bruni et ne sont pas tombées. Je pensais qu’il était peut-être mort, mais cette semaine, quelques brins de vert sont apparus le long des troncs et à la base de l’arbre. La canopée principale est peut-être perdue cependant. Je continue à le surveiller et à ne pas le tailler.Sophora affinis – Collier d’Eve* : Feuilles normales et floraison. Laurier de montagne du Texas* : Un arbre a été écrasé par la chute de branches de chêne vivant mais est resté vert. L’autre arbre, plus grand, s’est flétri, puis les feuilles persistantes sont devenues brunes, et environ 2/3 d’entre elles sont tombées. Après quelques semaines, il a commencé à reverdir, mais seulement sur les branches qui ont perdu leurs feuilles. Les branches qui s’accrochent encore aux feuilles brunes semblent être mortes. Pas de floraison cette année, bien sûr.

Viennent ensuite les arbustes, sous-arbustes, &amp ; les plantes vivaces ligneuses.

Vos commentaires sont les bienvenus ; veuillez vous rendre à la fin de cet article pour en laisser un. Si vous lisez ceci dans un courriel d’abonnement, cliquez ici pour visiter Digging et trouvez la boîte à commentaires à la fin de chaque article.

_______________________

Creuser plus loin : Nouvelles et événements à venir

Rejoignez la liste de diffusion pour Étincelle de jardin! Vous avez envie d’apprendre des experts en matière d’aménagement de jardin ? J’organise une série de conférences données par des concepteurs de jardins, des architectes paysagistes et des auteurs inspirés, plusieurs fois par an à Austin. (Les conférences en personne sont actuellement interrompues en raison de la pandémie, mais je prévois de les reprendre dès que possible). Les conférences sont des événements à participation limitée qui se vendent rapidement, alors rejoignez la liste de diffusion de Garden Spark pour être informé à l’avance. Tout simplement cliquez sur ce lien et demandez à être ajouté.

Tout le matériel © 2021 par Pam Penick pour Creuser. Reproduction non autorisée interdite.

Le poste Mes arbres : Vivants, morts ou entre les deux ? Évaluation des plantes deux mois après le gel au Texas est apparu en premier sur Creuser.


Cet article a été rédigé par Pam/Digging et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.