Menu Fermer

Comment cultiver et prendre soin de l’aloe vera

Aloe vera

Faites-vous pousser votre propre aloès chez vous ? Si ce n’est pas le cas, c’est l’occasion d’ajouter à votre collection de plantes d’intérieur une succulente plante ornementale attrayante qui offre également des tonnes d’utilité, dans le cadre de votre armoire à pharmacie.

A close up vertical image of a small aloe vera plant growing in a pot indoors. To the top and bottom of the frame is green and white printed text.

Ceux d’entre nous qui passent beaucoup de temps à l’extérieur, à entretenir leur jardin et à cultiver leurs propres produits, doivent souvent prendre des mesures pour se protéger des durs rayons du soleil. Mais même avec la meilleure protection solaireNous avons encore parfois des coups de soleil.

Et chaque fois que j’avais un coup de soleil, je courais à l’épicerie la plus proche pour acheter une bouteille de gel d’aloe vera. Laissez-moi vous dire qu’il n’y a rien de plus apaisant que ce gel frais qui glisse sur une tache de peau couleur homard.

Mais depuis que j’ai commencé à cultiver mon propre aloe vera, j’ai une plante prête pour un gel frais, sans colorant ni conservateur contenus dans les produits achetés en magasin.

Les recherches suggèrent que le gel d’aloe vera peut réduire le temps de guérison pour les coups de soleil du premier et du deuxième degré d’environ huit jours.

Nous parlerons de ses utilisations dans un instant, mais il suffit de dire que c’est l’une des succulentes les plus cool que vous puissiez rencontrer.

Prêt à en savoir plus ? Voici ce que je vais couvrir :

Ce que vous apprendrez

Qu’est-ce que l’Aloe Vera ?
Culture et histoire
Propagation
Comment se développer
Conseils de culture
Où acheter
Gestion des parasites et des maladies
Meilleures utilisations
Guide de référence rapide sur la culture

Qu’est-ce que l’Aloe Vera ?

L’aloe vera peut ressembler à un cactus, mais d’un point de vue taxonomique, il s’agit en fait d’un membre de la famille des Asphodelaceae, et non de la famille des cactus.

A close up horizontal image of a succulent plant growing on a windowsill in a small white ceramic pot.

Bien que son nom botanique soit A. vera, divers synonymes abondent pour cette plante vivace à feuilles persistantes : A. barbadensis, A. indica, A. elongata, et plus encore. D’autres noms communs sont la plante de premier secours, l’aloès brûlé et l’aloès véritable.

L’aloe est appelé dérivé du mot arabe alloeh qui se traduit par « substance amère brillante » et le mot latin vera signifie « vrai ».

Les feuilles longues et épaisses, jusqu’à 39 pouces, poussent à partir d’une tige très courte. Les feuilles succulentes sont vertes et mouchetées lorsqu’elles sont jeunes, et elles ont des bords dentelés.

Les fleurs poussent à partir d’un grand épi central qui atteint jusqu’à 35 pouces de hauteur.

A close up horizontal image of the large flower stalks of aloe plants growing in the garden pictured on a blue sky background.

Les fleurs rougeâtres ressemblent beaucoup à celles du tisonnier rouge et ne fleuriront que si vous faites pousser l’aloès à l’extérieur.

A close up horizontal image of a red hot poker plant growing in a mountainous region.Usine de poker à chaud.

Les feuilles ont trois composantes principales : la « couenne » ou peau verte externe, une couche de latex et la couche de mésophylle, appelée « gel ». C’est ce gel qui stocke l’eau pour permettre à la plante de faire de la photosynthèse en période de sécheresse.

Composé de 99 % d’eau et de divers acides aminés, enzymes, minéraux, lipides, vitamines et hormones anti-inflammatoires, le gel d’aloe vera est populaire dans les pratiques médicinales traditionnelles et naturelles du monde entier.

A close up horizontal image of gel harvested from aloe vera leaves set on a wooden surface.

Utilisé de manière topique, le gel peut être utilisé pour traiter des affections cutanées comme les piqûres d’insectes, les brûlures au premier ou au deuxième degré, l’acné et même aider à prévenir les escarres.

Si vous le faites pousser chez vous, vous pouvez arracher une feuille, l’ouvrir et en retirer le gel pour l’utiliser sur vos coups de soleil ou vos piqûres d’insectes.

Entre la peau de la feuille et le gel, il y a une couche de latex jaunâtre qui contient de l’aloïne, une substance qui a des effets laxatifs potentiellement nocifs si elle est ingérée. Les personnes allergiques au latex doivent éviter l’aloès.

Selon les experts de la Clinique MayoLe gel d’aloès est généralement sûr à ingérer en petites quantités, mais « l’utilisation orale du latex d’aloès pose des problèmes de sécurité ».

Pour cette raison, il est préférable de ne pas ingérer de parties de la plante car elle peut être légèrement toxique pour l’homme et selon l’ASPCA il est très toxique pour les chats, les chiens et les chevaux.

Le jus d’aloe vera est un produit de santé populaire, mais il faut savoir qu’il a été traité et purifié pour en retirer l’aloïne, le composé contenu dans le latex qui est responsable de ses effets laxatifs.

Connu sous le nom de Lu Hui dans la médecine traditionnelle chinoise, les extraits de la plante sont prescrits comme « purgatif » pour traiter la constipation et tuer les parasites.

Mais au-delà des utilisations médicales et commerciales, cette plante ajoute de l’intérêt à un jardin et est une plante d’intérieur facile à entretenir. Vous pouvez la faire pousser à l’extérieur dans Zones de rusticité de l’USDA 9-11, et à l’intérieur comme plante d’intérieur, où que vous habitiez.

Dans ce guide, je me concentrerai sur la culture de cette plante succulente à l’intérieur, mais consultez notre guide si vous voulez apprendre à cultiver l’aloe vera à l’extérieur. (bientôt disponible !)

Culture et histoire

Cette plante intrigante est originaire de la péninsule arabique, mais elle est cultivée dans le monde entier sous des climats arides, tropicaux et semi-tropicaux et s’est facilement naturalisée en Afrique du Nord, dans certaines parties de l’Espagne et du Portugal, et dans certaines régions du sud-ouest des États-Unis.

Les anciens Égyptiens utilisaient l’aloès à des fins thérapeutiques il y a au moins 6 000 ans, où il était considéré comme « la plante de l’immortalité », bien que cela fasse référence à son utilisation à des fins médicales ou parce que la plante peut se développer et fleurir même sans terren’est pas claire.

Diverses histoires abondent qui suggèrent que Cléopâtre utilisait l’aloès dans ses régimes de beauté, et qu’Alexandre le Grand s’en servait pour soigner les soldats blessés.

Que ces histoires soient vraies ou non, il y a certainement des preuves de son utilisation comme un laxatif Il y a 4 000 ans, où ses propriétés médicinales ont été consignées sur des tablettes d’argile sumériennes datant d’environ 2200 avant J.-C.

Propagation

Bien qu’il soit techniquement possible de cultiver l’aloès à partir de graines, le processus est long et quelque peu délicat. La façon la plus simple de le propager est d’enlever et de rempoter les plantes offset établies.

Heureusement, l’aloès rend la propagation très facile car il se propage en cultivant des plantes de compensation, souvent appelées « chiots », qui donnent essentiellement une nouvelle plante entière lorsque vous les coupez et les plantez.

Propagation de l’aloès à partir des petits

Les chiots sont des clones de la plante mère qui se développent en décalage par rapport aux racines ou à la tige de la plante d’origine. Ils dépendent de l’approvisionnement en eau et en nutriments de la plante mère jusqu’à ce que leur propre système racinaire puisse les soutenir pleinement.

A close up horizontal image of an aloe vera plant growing in a terra cotta pot with pups visible in the soil to the right of the frame, pictured on a gray background.Des contreparties, ou « chiots » qui poussent à côté de la plante mère.

A. vera commence généralement à élever des chiots lorsqu’elle a environ trois ans. Plus la plante est âgée et en bonne santé, plus elle se compense facilement.

Pour propager une nouvelle plante à partir d’un chiot, il suffit de rassembler quelques matériaux clés :

Des récipients en plastique de quatre pouces, un pour chaque chiot.
Mélange de cactus et de succulents pots, comme celui-ci de Dr. Earth, disponible chez Home Depot.
Une petite truelle ou couteau pour séparer la compensation de la plante mère.

Si vous ou un ami avez une plante florissante avec un ou plusieurs chiots, regardez bien et repérez le plus grand – environ trois à cinq pouces est idéal, car cela signifie que le système racinaire est florissant.

Si elle pousse dans un pot assez grand ou à l’extérieur, avec votre truelle ou votre couteau, détachez soigneusement les racines du chiot, en les éloignant du système racinaire de la plante mère.

Vous devrez peut-être les couper si le chiot mesure plusieurs centimètres et si ses racines sont longues et fortes. Soulevez-le et mettez-le dans le pot d’attente rempli de cactus et d’un mélange succulent.

Dans le cas d’une petite plante en pot, utilisez un couteau pour détacher la motte du pot. Secouez ou brossez autant de terreau que possible, puis éloignez les excroissances de la plante mère et placez le chiot dans le pot que vous avez préparé.

Remplissez le pot jusqu’à ce que tout le système racinaire soit couvert, mais assurez-vous que la tige et les feuilles se trouvent au-dessus de la surface du terreau. Arrosez abondamment le chiot nouvellement transplanté et placez-le dans un endroit chaud et ensoleillé, à l’extérieur ou à l’intérieur. La plante doit recevoir au moins six heures de soleil par jour.

Vous devrez arroser la plante tous les deux ou trois jours, en laissant sécher la partie supérieure du terreau entre les arrosages, jusqu’à ce que les racines soient établies – ce qui devrait prendre environ un mois.

Une fois que la plante est établie, il faut laisser les deux premiers pouces de terre s’assécher complètement entre les arrosages.

Transplantez le chiot dans un pot de 8 à 12 pouces après un mois ou deux, ou lorsque vous voyez des signes de nouvelle croissance.

Pour en savoir plus sur la façon de propager l’aloès à partir des chiots, consultez notre guide. (A venir bientôt !)

Comment se développer

Que vous achetiez une plante dans une pépinière ou que vous la multipliiez à partir d’un chiot, avec les bons soins, vous pouvez vous assurer qu’elle se développe en une plante saine et durable.

A close up horizontal image of a small aloe vera plant growing in a container set on a wooden surface.

Si vous faites pousser de l’aloe vera comme plante d’intérieur, assurez-vous de le transplanter dans un récipient de 8 à 12 pouces afin qu’il ait la place de s’étendre un peu.

N’oubliez pas que les pots en plastique fonctionnent bien, mais que la terre cuite est idéale grâce à son matériau argileux poreux, qui permet au sol de sécher un peu plus rapidement pour ne pas rester saturé d’eau.

Un pot plus lourd peut également empêcher les feuilles lourdes de faire basculer le récipient.

A close up horizontal image of an aloe vera plant removed from its container ready for repotting. In the background are two terra cotta pots in soft focus.

Il est important de s’assurer que le fond de votre récipient est doté de trous de drainage adéquats, car ces succulentes ne tolèrent pas les pieds mouillés.

Utilisez un mélange de rempotage spécialement conçu pour les cactus et les plantes grasses, qui assurera un drainage adéquat et évitera la sursaturation qui peut entraîner la pourriture des racines.

A close up of the packaging of Dr. Earth Organic Cactus and Succulent Mix pictured on a white background.

Dr. Terre Cactus et mélange d’empotage succulent

Évitez d’utiliser du terreau pour plantes d’intérieur ou de jardin ordinaire, car il sera trop lourd et conservera beaucoup trop d’humidité.

Les plantes d’aloès se développent à l’intérieur, dans un endroit lumineux et ensoleillé : une fenêtre orientée au sud ou à l’ouest est un choix idéal. Pendant les mois d’été, si la plante commence à développer des taches brunes ou rougeâtres sur les feuilles, cela peut être un signe qu’elle reçoit trop de lumière.

Le manque d’ensoleillement affaiblira la plante et fera pâlir les feuilles. Elles peuvent sembler quelque peu « longues » et allongées lorsqu’elles tentent de s’étirer vers la source de lumière.

Les plantes jouissent de températures qui se maintiennent entre 55 et 80°F, et pendant les mois d’été, vous pouvez sortir le conteneur à l’extérieur – mais n’oubliez pas de le rentrer la nuit si la température prévue est inférieure à 50°F.

En ce qui concerne l’arrosage, il faut arroser profondément lorsque les deux premiers pouces du terreau sont complètement secs pendant les mois d’été.

En hiver, vous pouvez laisser sécher les trois premiers centimètres avant de les réchauffer. L’eau à la base de la plante, au niveau du sol.

Assurez-vous de jeter tout excès d’eau qui s’écoule du fond de la marmite dans la soucoupe ou le plateau de drainage situé en dessous.

A close up vertical image of Miracle-Gro succulent plant food pictured on a white background.

Engrais pour plantes succulentes Miracle-Gro

Vous pouvez ajouter un engrais succulent, comme cette nourriture végétale de Miracle-Gro, disponible auprès de Home DepotLes produits sont vendus à l’unité, tous les mois ou tous les deux mois pendant la saison de croissance, généralement d’avril à septembre, selon les instructions figurant sur l’emballage.

Tous les deux ou trois ans, vous devrez peut-être rempoter votre plante, surtout si elle devient un peu lourde au sommet.

A close up horizontal image of two hands repotting an aloe plant into a terra cotta pot.

Et c’est gratifiant, car cela vous donne des plantes supplémentaires : vous voudrez retirer les chiots, comme décrit dans la section sur la propagation ci-dessus, et rempoter la plante mère dans un pot de deux tailles plus grand que l’ancien et lui donner du terreau frais.

Vous pouvez rempoter les compensations et les donner à vos amis pour un cadeau rapide, simple et précieux ou pour élargir votre propre collection d’aloès.

Conseils de culture

Choisissez un endroit lumineux et ensoleillé, par exemple un appui de fenêtre orienté au sud ou à l’ouest.
Plantez dans un terreau bien drainé et spécifique au succulent.
Laissez les deux premiers pouces de terre s’assécher entre les arrosages.

Où acheter

Vous pouvez généralement trouver des plantes en pot dans votre jardinerie ou pépinière locale.

Avant de ramener votre plante à la maison, inspectez-la soigneusement pour détecter les signes de dommages causés par les insectes, ou de jaunissement ou de brunissement des feuilles. Choisissez toujours les plantes les plus saines.

A close up square image of a small aloe plant in a wooden pot pictured on a white background.

La plante d’aloès

Pure Beauty Farms fournit des plantes vivantes en pots de 15 cm qui sont cultivées en Floride, et vous pouvez les acheter en ligne auprès de Home Depot.

Gestion des parasites et des maladies

Lorsqu’elle est cultivée à l’intérieur comme plante d’intérieur, les principaux problèmes auxquels vous serez confrontés sont généralement dus à des conditions d’humidité et de sursaturation qui entraînent la pourriture des racines.

Il y a juste quelques parasites qui peuvent causer des problèmes à votre plante, nous allons brièvement couvrir les plus communs afin que vous sachiez à quoi faire attention.

Insectes

Rencontrez les insectes ennemis de l’aloès les plus courants. En sachant ce qu’ils sont et comment ils peuvent endommager votre plante, vous serez prêt à agir dès le premier signe d’infestation.

Pucerons

Parce que, bien sûr. Une plante est-elle vraiment une plante si les pucerons n’aiment pas s’en régaler ? Les pucerons de l’aloès (Aloephagus myersi), ainsi que d’autres espèces de ces minuscules créatures, adorent cette sève gluante à l’intérieur des feuilles.

Les insectes jaunâtres de un à quatre millimètres se nourrissent le long de la boucle intérieure de la feuille, la perforant et en aspirant les jus. Cela peut entraîner la pourriture de la feuille, et potentiellement de la plante entière, voire sa mort.

Les pucerons laissent également du miellat sur les feuilles, ce qui peut introduire moisissure fuligineuse. Vérifiez la base de la plante et les crevasses intérieures des feuilles tous les deux ou trois jours.

A close up vertical image of a spray bottle of Bonide insecticidal soap pictured on a white background.

Savon insecticide Bonide

Si vous voyez des pucerons, lavez-les à l’eau, séchez les feuilles et vaporisez la zone avec un savon insecticide, comme celui-ci de Bonide, disponible chez Arbico Organics.

Acariens de la galle

Aussi appelés acariens de l’aloès, les acariens de la galle (Aceria aloinis) donnent littéralement à ces plantes une maladie qui ressemble tellement à des tumeurs cancéreuses qu’elle est connue sous le nom de « cancer de la galle » ou « cancer de l’aloès ». Comme les acariens sont microscopiques, vous ne pouvez pas voir les dégâts avant qu’ils ne soient faits.

En se nourrissant, les acariens injectent dans les feuilles un produit chimique qui forme une tumeur. Il en résulte des difformités d’aspect verruqueux sur les fleurs, les feuilles et la tige de la plante.

Si votre plante pousse à l’intérieur toute l’année, vous n’aurez probablement pas à faire face à ce parasite pernicieux, à moins que vous n’ameniez votre plante à l’extérieur pendant les mois les plus chauds.

Vous devrez tailler les feuilles atteintes, mais en cas d’infection grave, retirez la plante et jetez-la à la poubelle.

Charançon du museau

Aussi connu sous le nom de « coléoptère du museau », ce charançon grisâtre de trois quarts de pouce de long (Lepidophorus inquinatus) de la famille des Curculionidae est l’une des plus grandes menaces pour la vie de votre plante d’aloès.

Avec sa trompe recourbée vers le bas, le charançon aspire la sève de la plante – beaucoup plus rapidement qu’un puceron. Heureusement, il est rare et dérange surtout la plante succulente lorsqu’elle est cultivée à l’extérieur, que ce soit dans des pots ou dans le sol.

A close up horizontal image of a snout-nosed beetle on the end of a succulent leaf pictured on a gray background.

La blessure de la feuille laisse derrière elle une petite tache sombre avec une marque au centre. Les charançons s’accouplent alors, déposant des œufs à la base de la feuille, juste à côté de la tige.

Lorsque les larves éclosent, elles forent directement dans la tige de l’aloès, s’en nourrissent et la font pourrir de l’intérieur.

Si vous voyez un de ces coléoptères pernicieux sur vos feuilles d’aloès, enlevez-les et détruisez-les immédiatement.

Maladie

Si vous faites pousser l’aloès à l’intérieur dans de bonnes conditions : lumière suffisante, sol bien drainé et habitudes d’arrosage adéquates, vous ne rencontrerez probablement jamais de problèmes de maladie.

Si vous voyez de petites taches jaunâtres sur les feuilles, en particulier sur le dessous, votre plante peut souffrir d’une infection de rouille de l’aloès, causée par le champignon Phakopsora pachyrhizi.

Bien que cette maladie ne mette pas la vie en danger, elle peut être inesthétique et affaiblir la plante, la rendant vulnérable à d’autres maladies ou infestations.

A close up vertical image of a spray bottle of Bonide Copper Fungicide on a white background.

Fongicide liquide au cuivre Bonide

Pour la traiter, il faut enlever les feuilles atteintes et pulvériser les feuilles restantes avec du cuivre liquide, disponible chez Arbico Organics.

Meilleures utilisations

L’aloès est une plante d’intérieur facile à entretenir, à la fois utile et ornementale. Vous pouvez créer une collection de plantes succulentes d’intérieur pour l’intérêt et la diversité et, pendant les mois d’été, la mettre en valeur sur le patio ou la terrasse dans le cadre de votre jardin de conteneurs.

A close up horizontal image of succulent plants of various sizes growing in small terra cotta pots arranged on a wooden surface.

Je connais plusieurs personnes qui gardent une petite plante d’aloe vera en pot sur le rebord de la fenêtre de la cuisine, afin de pouvoir casser une feuille en deux pour en extraire le gel curatif lors de petits incidents de cuisine.

Pour ceux d’entre nous qui, ahem, ont été connus pour allumer de petits feux dans la cuisine de temps en temps, l’aloès est là pour soigner les brûlures mineures que nous pouvons avoir en éteignant lesdits feux.

A close up horizontal image of an indoor plant growing in a white pot on a tidy desk.

Pour récolter le gel quand vous n’êtes pas en pleine crise, coupez une des feuilles extérieures de la plante à la base.

Coupez la partie inférieure de la feuille et mettez-la debout dans l’évier, le côté pointu vers le haut, pour laisser s’écouler le latex jaunâtre. Cela prendra environ 10 à 15 minutes.

Lorsque le latex ne s’écoule plus de la base de la feuille, coupez la partie supérieure, étroite, de manière à obtenir une longueur de quatre à huit pouces, selon la taille de la feuille.

Posez-le sur une planche à découper et coupez les bords épineux. À l’aide d’un couteau, coupez soigneusement la couche supérieure de la peau de la feuille dans le sens de la longueur. Le dessus de la feuille sera très visqueux et glissant, alors allez-y lentement et coupez toujours en vous éloignant du corps.

A close up horizontal image of a woman on the right of the frame using a knife to cut off the top skin of an aloe vera leaf to harvest the gel inside.

Il vous restera la partie inférieure de la feuille, recouverte d’une couche de gelée d’aloès. Versez le gel dans un bac à glaçons pour le congeler en vue de futures brûlures, ou conservez-le dans un récipient hermétique au réfrigérateur pendant cinq à sept jours. N’oubliez pas de ne pas le manger.

En cas de brûlure légère, il suffit d’enlever un glaçon ou un gel frais et de le poser directement sur la zone blessée.

Toutefois, si vous êtes allergique au latex, n’oubliez pas qu’il n’est pas recommandé d’utiliser du gel d’aloès récolté à domicile sur votre peau, car il peut contenir des traces de latex, même après l’avoir traité.

En stockage, si vous voyez des moisissures se développer sur le gel, jetez-le.

Guide de référence rapide sur la culture

Type de plante : Fleur succulente persistante / Feuillage Couleur : Orange rougeâtre / vert Originaire de : Entretien de la péninsule arabique : Faible rusticité (zone USDA) : Tolérance 9-11 : Sécheresse, chaleur Exposition : Lumière indirecte brillante Type de sol : Exposition : Lumière indirecte brillante pH du sol : 6,0-8,5 Profondeur de plantation : Même que pour la motte de racines Drainage du sol : Temps de drainage jusqu’à maturité : 3-4 ans Utilisations : Plante d’intérieur ornementale, gel de récolte pour les brûlures mineures et les piqûres d’insectes, xériscape dans les zones 9-11 Hauteur : 1-3 pieds Famille : Asphodelaceae Propagation : 2 à 3 pieds Genre : Besoins en eau de l’aloès : Espèces basses : vera Ravageurs et maladies : Pucerons, acariens, charançons du museau ; rouille de l’aloès, pourriture molle bactérienne, pourriture basale de la tige.

Une beauté hérissée, succulente et robuste

Si vous préférez que vos plantes d’intérieur s’occupent d’elles-mêmes, alors A. vera devrait être en tête de votre liste !

Avec très peu d’efforts, vous aurez un ajout attrayant à votre jardin intérieur ainsi que ce gel apaisant à utiliser sur ces petites brûlures gênantes que vous subissez en cuisinant ou en vous coiffant.

En suivant les conseils présentés dans ce guide, vous pourrez profiter de plantes d’aloès heureuses et saines pendant de nombreuses années.

Dites-moi, avez-vous déjà fait pousser de l’aloe vera ? Quel est votre usage préféré de ce gel étonnant à l’intérieur des feuilles ? N’hésitez pas à poser des questions ou à partager vos histoires dans la section des commentaires ci-dessous.

Et pour plus d’informations sur comment cultiver les plantes grassesPour en savoir plus, consultez les guides suivants :

Comment faire pousser l’aloès de Noël : Anti-Sting et vous fait chanter
Comment devenir un pro de la réussite : Conseils pour les producteurs nationaux
Comment cultiver et prendre soin des cactus de Noël
0parts

Facebook

Twitter

Intérêt

Demandez aux experts, LLC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Voir nos TOS pour plus de détails. Photos de produits via Arbico Organics, Dr. Earth, Miracle-Gro et Pure Beauty Farms. Photos non créditées : Shutterstock.

Le poste Comment cultiver et prendre soin de l’aloe vera est apparue pour la première fois le Le chemin du jardinier.

Cet article a été rédigé par Laura Melchor et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.