Menu Fermer

Comment cultiver les pois à œil noir

Vigna unguiculata subsp. unguiculata

J’ai un ami joueur de bridge dont l’expression favorite est « Je préfère être chanceux que bon ». Mais les pois à œil noir, c’est les deux.

Ces favoris du Sud des États-Unis sont une tradition de bonne chance pour le Nouvel An. Mais si vous les faites pousser dans votre potager, ils sont aussi bons : pour le sol, pour les zones qui deviennent chaudes comme l’Hadès et pour la résistance à la sécheresse.

A vertical image of rows of cowpeas growing in the garden pictured on a blue sky background. To the center and bottom of the frame is green and white printed text.

D’après mon expérience personnelle, j’ajouterais également : « c’est bon pour les jardiniers qui aiment les légumes à faible entretien ».

Si les pois à œil noir prennent un temps relativement long – jusqu’à 90 jours – pour produire des haricots secs et mûrs, ils nécessitent très peu d’arrosage, pas d’engrais et un désherbage occasionnel.

Le principal obstacle à une culture saine de ces légumineuses est de disposer d’assez de temps pour qu’elles produisent une récolte avant les premières gelées. Elles mourront sur place lorsqu’un gel dur frappera.

Mais jusque-là, ce sont des bêtes de somme qui produisent des feuilles comestibles, des snaps, des shellies et, enfin, des pois à œil noir secs que l’on peut conserver et stocker séchés ou cuits et congelés.

Vous êtes convaincu qu’une tradition du Nouvel An doit commencer dans votre jardin ? Faisons pousser. Voici ce que vous trouverez dans cet article :

Ce que vous apprendrez

Que sont les pois à œil noir ?
Culture et histoire
Propagation
Comment se développer
Conseils de culture
Cultivars à sélectionner
Gestion des parasites et des maladies
Récolte
Préserver
Recettes et idées de cuisine
Guide de référence rapide sur la culture

Que sont les pois à œil noir ?

Quand un petit pois n’est-il pas un petit pois ? Quand il a les yeux noirs. Ne vous laissez pas tromper par le nom. Ces légumineuses qui ont un « œil noir » à l’endroit où la graine s’attache à la gousse intérieure sont des haricots.

A close up background image of dried black-eyed peas.

Ils sont membres de la famille des Fabaceaequi comprend pois et haricots verts. Brun avec un point noir, les petits haricots en forme de rein sont une des nombreuses espèces du genre Vigna.

Il s’agit de la variété la plus connue d’une espèce plus grande, V. unguiculata, communément appelée « niébé ». Parmi les nombreux autres noms que l’on peut entendre pour désigner les pois à œil noir, citons les pois du Sud, les pois mange-tout et les pois des champs.

En tant qu’annuelle herbacée originaire d’Afrique, ces légumineuses ont de nombreuses exigences culturelles autres types de haricots. Ils prospèrent dans la chaleur et l’humidité et peuvent tolérer à la fois la sécheresse et les sols pauvres.

Les pois à œil noir séchés sont un ingrédient de base de la nourriture de l’âme et des soupes et ragoûts réconfortants « bon marché ». Ils ont une texture farineuse et une saveur riche et minérale qui a séduit les chefs de la ferme à la table ces dernières années.

Vous les trouverez comme ingrédient dans les menus d’été dans tout ce qui va de la succotasse actualisée au hoummos, aux salades de haricots marinés et aux nouveaux beignets du Sud.

Bien qu’ils soient polyvalents, ils ne sont jamais fades. Leur goût est terreux et savoureux, tandis que le bouillon de haricots qu’elles produisent est riche et se marie très bien avec les viandes fumées ou les épices fumées.

Une chose que j’aime vraiment dans ces plantes, c’est qu’elles produisent quelque chose de comestible tout au long de la saison. Vous pouvez manger les jeunes feuilles ou les cosses immatures cuites à la vapeur, puis savourer les graines matures sous forme de haricots frais décortiqués.

A close up vertical image of a Vigna unguiculata plant with long green pods ready for harvest, growing in the garden.

Encore plus tard dans la saison, vous pouvez récolter les graines des gousses séchées pour les conserver et les manger en hiver ou les faire pousser l’été suivant.

Comme beaucoup d’autres haricots, certains cultivars de pois à œil noir sont des lianes rampantes, dont la croissance ressemble beaucoup à celle de leurs congénères. Il existe également des variétés plus compactes, de type buisson, de cette plante de haricot porte-bonheur du Sud.

Il existe également des cultivars déterminants et indéterminés. Les variétés déterminées produiront la récolte en même temps, tandis que les indéterminées produiront des haricots tout au long de la saison.

Si vous avez l’intention de récolter une récolte pour la faire sécher et la stocker pour la faire cuire en vue du prochain Nouvel An, les plantes déterminantes seront votre premier choix.

Si ces haricots secs tan et noir sont synonymes de Sud des États-Unis, ils prospéreront dans Zones de rusticité de l’USDA 5-11.

Comme de nombreuses légumineuses, ces plantes améliorent les sols fatigués ou pauvres en fixant l’azote lié au sol par les nœuds de leurs racines.

Alors que de nombreuses grandes exploitations agricoles utilisent les plants de pois à œil noir uniquement pour une culture de couverture ou constructeur de sol, nous, les jardiniers amateurs, pouvons récolter les bienfaits du sol tout en récoltant les graines et les cosses.

Les pois à œil noir séchés sont un ingrédient de base satisfaisant et plein d’âme pour de nombreux plats délicieux. Et ils sont aussi bons pour la santé.

Riches en fibres alimentaires et en protéines, riches en polyphénols et en micronutriments tels que l’acide folique et le fer, elles ont une forte valeur nutritionnelle.

Culture et histoire

Les pois à œil noir et les espèces apparentées au niébé sont originaires d’Afrique de l’Ouest. Aujourd’hui encore, environ deux tiers de la récolte mondiale de niébé est cultivée et consommée en Afrique.

A close up horizontal image of a Vigna unguiculata plant with yellow flowers growing in the garden, pictured on a blue sky background.

Selon un article de Franck Kuwonu, publié par le Nations UniesCes légumineuses vitales sont appelées « pois miracles » en Afrique subsaharienne car elles sont très nutritives et peuvent pousser dans des conditions qui contrecarrent la plupart des autres plantes comestibles.

Le plat populaire de la veille du Nouvel An existe en raison de l’héritage honteux de l’esclavage. Les haricots étaient expédiés vers ce qui est devenu les États-Unis comme provisions sur les navires négriers, selon National Geographic couverture de l’ouverture du Musée national de la culture afro-américaine à Washington, DC.

Ces niébés ont continué à être cultivés dans le sud de l’Amérique bien après la fin de l’esclavage et sont toujours populaires dans la région aujourd’hui.

Dans le Nord américain, la nutrition supérieure qu’elles offrent et la capacité des plantes à se développer dans de mauvaises conditions de croissance en font un choix naturel pour nourrir le bétail et les vaches laitières, d’où le nom de « niébé ».

Quant à savoir comment le « pois miraculeux » est devenu une condition préalable à la bonne chance le jour de l’an ? « La nouvelle encyclopédie de la culture du Sud » disponible sur AmazonLa tradition qui consiste à faire cuire des pois à œil noir dans un peu de porc ou de graisse est censée symboliser la richesse pour la nouvelle année, les pois représentant des pièces de monnaie.

La nouvelle encyclopédie de la culture du Sud

Le plat du Nouvel An est souvent associé à une sorte de légume vert, généralement chou vertpour représenter les projets de loi sur le papier vert.

Comment semer

Les pois à œil noir sont l’un des les légumes d’été que vous voudrez semer directement. Ils ne se transplantent pas bien, alors il vaut mieux planter les graines directement dans le jardin.

Attendez que le sol se soit réchauffé à au moins 65°F au printemps. Si vous essayez d’accélérer les choses en plantant trop tôt dans un sol froid, les graines vont probablement pourrir dans le sol.

Semez les graines à une distance de 10 à 15 cm en rangées de 30 à 60 cm. Plantez-les à une profondeur d’environ un pouce et demi.

A close up horizontal image of a Vigna unguiculata seedling planted in rich, dark soil.

Les pois à œil noir, comme toutes les légumineuses, ont une relation symbiotique bénéfique avec certains types de bactéries (espèces des genres Rhizobium et Bradyrhizobium) qui produisent de la nourriture pour les plantes.

Dans un processus qui se déroule au milieu des tissus racinaires spéciaux des légumineuses, appelés nœuds, les bactéries extraient l’azote de l’air et le transforment en ammoniac qui nourrit les plantes. Les légumineuses donnent à ces microbes ce dont ils ont besoin en leur fournissant du carbone et d’autres nutriments essentiels à leur survie.

Cela profite aux plantes pendant leur production et renforce également le sol du jardin. Les légumineuses « fixent » cet azote dans le sol, où il reste à la fin de la saison lorsque vous arrachez les plantes. Les bactéries utiles restent aussi dans le sol pour la récolte de l’année suivante !

Mais voilà le problème. Il se peut que vous n’ayez pas cette bactérie dans votre sol, il peut donc être judicieux de traiter vos graines de pois à œil noir avec un inoculant qui contient les souches de bactéries bénéfiques.

Votre magasin de fournitures agricoles local peut être en mesure de vous vendre une petite quantité d’inoculant ciblé spécifiquement pour les légumineuses. En général, vous enrobez vos graines de ce type d’inoculant en les saupoudrant d’un peu d’eau ou de lait, puis en les roulant dans la poudre ou en les saupoudrant par-dessus.

Veillez simplement à n’appliquer ces types d’inoculants que peu de temps avant la plantation. Les microbes contenus dans l’inoculant ne vivent pas longtemps au soleil.

Il existe également des inoculants pour le sol que vous saupoudrez dans le sillon avant la plantation. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de faire intervenir d’eau avant d’arroser les graines.

A close up square image of the packaging of a soil inoculant for growing legumes in the garden, set on a wooden surface with yellow beans growing in the background.

Booster de pois et haricots de Bourgogne

Burpee Pea and Bean Booster est un inoculant fixateur d’azote, idéal pour les pois à œil noir et vous pouvez le trouver à Burpee.

Vous pouvez en savoir plus sur comment utiliser les inoculants pour sol dans notre guide.

Comment se développer

Les pois à œil noir poussent mieux dans les sols loameux à sableux bien drainés, avec un pH compris entre 5,5 et 6,5. Ils nécessitent une emplacement en plein soleil et s’abriter des vents violents.

Ce sont des mangeurs légers qui n’ont pas besoin de beaucoup d’engrais. Si vous utilisez un inoculant de sol au moment de la plantation, vous n’aurez pas besoin d’engrais du tout.

A close up horizontal image of Vigna unguiculata plants growing in the garden with small pink flowers pictured on a soft focus background.

Les pois à œil noir tolèrent bien la chaleur et le temps sec. À moins que vous ne passiez un mois ou plus sans pluie, ils n’auront pas besoin de beaucoup d’eau supplémentaire. Ce qu’ils ne supportent pas vraiment, c’est d’avoir les pieds mouillés, donc un sol bien drainé est essentiel.

Lorsque vous irriguez, veillez à arroser les plantes à la base et non en hauteur, afin d’éviter une accumulation d’humidité qui pourrait entraîner l’oïdium.

Gardez la zone de plantation exempte de mauvaises herbes et maintenez un espacement adéquat pour permettre une bonne circulation d’air entre les plantes afin de réduire le risque d’infection fongique. Vous pouvez appliquer un couche de paillis autour des jeunes plantes pour inhiber la croissance des mauvaises herbes.

A close up horizontal image of a small Vigna unguiculata seedling growing in the garden surrounded by a straw mulch.

Des variétés déterminées se développeront en un buisson haut comme le genou. Mais si vous avez choisi un type de vigne, vous devrez également prévoir des tuteurs ou un treillis pour les plantes afin qu’elles puissent pousser verticalement au lieu de s’étaler sur tout le sol.

Veillez à insérer les piquets à environ 15 cm de l’endroit où vous plantez les graines, et faites-le au moment du semis. Sinon, vous risquez de perturber les racines plus tard dans la saison.

Vous pouvez aussi planter vos graines dans un sol situé à une distance similaire du treillis ou de la clôture qui supportera les vignes. Lorsque les plantes ont environ cinq pouces de hauteur, utilisez vos mains pour les entraîner doucement sur les supports, si elles ne sont pas déjà enlacées.

Conseils de culture

Planter en plein soleil, à l’abri des vents violents.
Veillez à ce que le sol soit bien drainé, car les plantes ne tolèrent pas les pieds mouillés.
Prévoyez un support sous forme de piquets ou de treillis pour les types de vigne.

Cultivars à sélectionner

Bien qu’il existe des dizaines de variétés de niébés à cultiver chez soi, la plupart des pois à œil noir disponibles dans le commerce ont tendance à être des « California Black Eye », une variété de buisson très populaire.

Il produit des gousses de 15 à 20 cm, atteint une hauteur de 15 à 20 cm et s’étend sur une dizaine de centimètres à maturité.

A close up square image of Vigna unguiculata 'California' dried, in a metal bowl with pods to the left of the frame.

L’œil au beurre noir de Californie

Vous pouvez trouver des sachets de 200 graines disponible auprès de Burpee.

Une autre variété de buisson, le « Cream Pea Elite », produit des haricots un peu plus légers que le « California Black Eye », et dont les gousses sont connues pour leur facilité à écosser.

A close up square image of Vigna unguiculata 'Cream Pea Elite' in a green and black decorative bowl set on a wooden surface. To the left of the frame are long yellow freshly harvested pods.

L’élite des pois à la crème

Ce cultivar a également été sélectionné pour être résistant au flétrissement du Fusarium.

Vous pouvez trouver des paquets de graines d’un quart de livre disponible chez Gurney’s via Home Depot.

Pour un cultivar de pois aux yeux noirs à l’apparence plus éclatante, j’essaie « Phénoménal » cette année. Il produit de minuscules fleurs rose pourpre, suivies de gousses jaunes avec une douzaine de haricots chacune.

A close up square image of Vigna unguiculata 'Phenomenal' beans, dried, in a ceramic bowl set on a blue surface.

Phénoménal

Ce sont des producteurs lourds mais aussi des porcs de l’espace, d’une taille adulte de deux pieds et d’une envergure de deux à trois pieds.

Le dessin pour moi est le motif de ces haricots : une marbrure noire et brune qui ressemble à la fourrure d’un chat Calico.

Vous pouvez trouver des sachets de 200 graines disponible auprès de Burpee.

Pour trouver un cultivar de pois à œil noir, vous devrez peut-être vous adresser à des économiseurs de semences ou éventuellement à des magasins agricoles.

Ils ont tous tendance à porter le nom de pois à œil noir, sans nom de cultivar spécifique. Recherchez des mots descriptifs comme « vining », « sprawling » ou « needs staking » lorsque vous faites vos achats.

Gestion des parasites et des maladies

Les pois à œil noir sont également connus sous le nom de dolique, et ce nom est approprié – ils ont un goût délicieux pour les vaches, les cerfs et autres animaux de pâturage. Un couple de cerfs affamés mangera un morceau de pois pendant la nuit.

Construire une bonne clôture ou couvrez vos plants de pois avec un filet pour éloigner les cerfs.

Insectes

Les pois à œil noir sont également victimes d’insectes mangeurs de feuilles, mais les seuls parasites spécialisés qui en sont la proie sont le dolique, Chalcodermus aeneus.

Dans les États du sud-est, de la Virginie à la Floride à l’est et au Texas et à l’Oklahoma à l’ouest, vous devrez peut-être vous méfier de ce petit charançon sombre.

Les adultes se nourrissent des gousses et peuvent pondre des œufs à l’intérieur des gousses, qui éclosent et déchirent les graines qui s’y trouvent. Ils ne font généralement pas de dégâts dans les régions du nord.

Pour les jardiniers amateurs, elle peut être une solution viable pour pulvérisez vos plantes avec des insecticides contenant de la bifenthrine, du carbaryl ou du malathion lorsque les pois sont en fleur ou que les cosses se remplissent.

Mais les grandes exploitations doivent littéralement se rendre à ces insectes et arrêter la culture du niébé si elles s’imposent dans la culture ou en hivernant dans le sol.

Les autres insectes nuisibles laissent en grande partie les pois à œil noir adultes tranquilles. Ils sont plus préoccupants dans les jeunes plants où les dégâts peuvent retarder leur croissance.

Pucerons

Les pucerons sont de petits insectes au corps mou qui aspirent la sève des plantes et les affaiblissent. Ils laissent un résidu collant et jaunâtre sur les feuilles et les tiges, appelé miellat, qui peut entraîner moisissure fuligineuse.

A close up horizontal image of aphids infesting a plant in the garden, pictured on a soft focus background.

Ces parasites peuvent également transmettre le virus de la mosaïque des haricots à vos plants de pois à œil noir.

Ils peuvent être contrôlés par l’application d’huile de neem, d’eau savonneuse, ou même en arrachant les plantes avec un jet de l’eau du tuyau.

Pour en savoir plus sur la lutte contre les pucerons, cliquez ici.

Coléoptères des haricots

Les coléoptères du haricot, Callosobruchus maculatus, sont des coléoptères noirs et jaunes ou noirs et orange qui ressemblent un peu à des coccinelles. Les larves se nourrissent des racines, mais font rarement beaucoup de dégâts.

A close up horizontal image of a bean beetle on a leaf pictured on a green soft focus background.

Les adultes se nourrissent de la face inférieure des feuilles des pois à œil noir, créant ainsi de minuscules trous. Ils mangent aussi les cosses..

Ils peuvent être contrôlés par l’application de la terre de diatomées, l’huile de neem ou un savon insecticide.

Cicadelles

Les cicadelles, de minuscules insectes de la famille des Cicadellidae, sont un autre parasite suceur de sève. Les dégâts causés par les cicadelles donnent aux feuilles un motif blanc tacheté sur le feuillage.

Ils rendent la plupart du temps les plantes peu attrayantes, et ils vous privent de la possibilité de manger les légumes verts. Mais ils n’endommagent généralement pas la cosse et n’affectent pas la récolte des haricots.

Utiliser des couvertures à rangées flottantes pour les empêcher d’accéder à vos plantes, ou appliquez des savons insecticides en aérosol pour tuer ces parasites.

Veillez également à vous débarrasser des plantes qui ont été endommagées par les cicadelles à la fin de la saison, afin que les ravageurs n’aient pas la possibilité d’hiverner dans les débris.

Nématodes à racines et tubercules

Ces minuscules parasites du sol s’attaquent à de nombreuses cultures de jardin. Ils provoquent un rabougrissement des plants de pois et le feuillage devient jaunâtre. Les racines des plantes infectées présentent également des galles disgracieuses.

On ne peut pas sauver les plantes infectées. Arrachez-les et débarrassez-vous d’elles, des racines et de tout le reste, en évitant le tas de compost.

Si vous avez des problèmes de nématodes, limitez les dégâts en faisant la rotation des pois à œil noir avec des cultures qui ne sont pas sensibles aux nématodes.

Les infestations extrêmes peuvent être contrôlées grâce à la solarisation du sol dans les zones de culture les plus chaudes. Cela implique de couvrir le sol avec une feuille de plastique transparent pendant la chaleur de l’été.

La chaleur élevée tuera les nématodes, mais n’oubliez pas qu’elle tue également les organismes bénéfiques du sol comme la bactérie Rhizobium qui aide les haricots à développer des nodules racinaires.

Heureusement, il existe une contre-mesure efficace : Remplacer les organismes utiles en amendant le sol avec de la matière organique une fois le processus de solarisation terminé.

Maladie

Les plants de pois à œil noir sont relativement exempts de maladies, si leurs besoins culturels fondamentaux sont satisfaits.

Virus de la mosaïque des haricots

Le virus de la mosaïque du haricot est souvent transmis par les pucerons. Les plantes infectées présentent des feuilles plissées aux bords recourbés et une mosaïque de taches claires et foncées à la surface du feuillage.

Les plantes infectées par le virus de la mosaïque du haricot ne portent probablement pas beaucoup de gousses, et cette condition ne peut pas être traitée. Arrachez-les et jetez toutes les matières végétales à la poubelle, ne les mettez pas sur votre tas de compost.

Fusariose

Le flétrissement du fusarium, une infection fongique causée par les champignons Fusarium spp., vit dans le sol pendant de nombreuses années. Les feuilles infectées jaunissent et se flétrissent. La plante entière finit par mourir.

Il n’y a pas de remède à cette maladie, il faut enlever les plantes infectées et les éliminer. Certaines variétés de pois à œil noir, comme le « Cream Pea Elite », sont résistantes au flétrissement par le Fusarium.

Oïdium

L’oïdium est causé par des centaines d’espèces différentes de champignons et se présente sous la forme de taches blanches ou grisâtres de « poudre » à la surface des feuilles.

Cette condition apparaît généralement dans des conditions chaudes et humides, et se propage facilement lorsque les plantes sont entassées et manquent de circulation d’air adéquate.

Vous pouvez en savoir plus sur comment traiter l’oïdium dans ce guide.

Récolte

Si vous avez acheté les pois à œil noir d’autres personnes pendant tout ce temps, vous êtes probablement plus familier avec le haricot sec.

Si vous cultivez vos propres légumes, vous aurez une surprise en réserve ! Vous pouvez manger des parties de ces plantes à chaque stade après l’apparition des deux premières séries de vraies feuilles.

A close up horizontal image of rows of cowpea plants growing in a plantation pictured on a blue sky background.

En premier lieu, il y a les verts. En général, les plantes ont suffisamment de feuilles tendres et comestibles pour que vous puissiez en récolter un tiers environ 21 jours après la germination des graines.

Ne cueillez pas plus d’un tiers du feuillage, sinon la plante ne pourra pas continuer à croître, à fleurir et à produire des gousses et des haricots.

Et n’oubliez pas que les feuilles les plus matures sont comestibles, mais qu’elles ont tendance à être assez dures, alors choisissez plutôt les jeunes feuilles.

Pour cuire ces petits pois verts aux yeux noirs, vous pouvez les cuire à la vapeur ou les ajouter à la poêle. S’ils sont tendres et agréables à vos papilles, vous pouvez aussi les ajouter aux salades.

A close up horizontal image of freshly harvested black-eyed peas still in the pod set on a white plate on a wooden surface.

Vous pouvez également récolter les jeunes et tendres gousses avant qu’elles ne soient gonflées de graines et pendant qu’elles sont encore vertes. Elles auront probablement besoin d’être cuites à la vapeur, mais c’est une récolte précoce et agréable.

Mais ne vous attendez pas à ce que les jeunes gousses soient sucrées ou aient le goût typique des haricots verts. Même au début de la récolte, elles ont un goût de terre caractéristique.

La manière extra-indulgente de consommer les pois à œil noir en est au stade du « shellie ». Attention aux cosses qui ont l’air grumeleuses lorsqu’elles se remplissent de graines, assurez-vous d’en cueillir au moins quelques-unes avant qu’elles ne commencent à sécher.

Décortiquez les haricots en ouvrant les gousses avec des doigts propres, puis en les poussant avec votre pouce dans un bol ou un récipient propre.

Il est possible de s’asseoir sur un porche pendant que vous décortiquez, de rattraper le temps perdu en discutant ou en écoutant la radio, idéalement des vieux films ou un match de base-ball – mais cela peut vraiment ajouter à l’authenticité de l’expérience.

Lorsque vous décortiquez ces cosses fraîches, les pois à l’intérieur seront encore verts ou feu avec l’œil noir caractéristique. Ne vous inquiétez pas s’ils ne ressemblent pas aux versions séchées que vous achetez à l’épicerie.

A close up horizontal image of Vigna unguiculata beans that have been dried, set on a jute fabric, with a wooden spoon in the background.

À la fin de votre voyage de culture, vous pouvez récolter des haricots secs pour les conserver, soit pour les planter à la saison prochaine, soit pour les cuire pendant les mois froids. Cela peut se faire entre 80 et 100 jours après avoir semé vos graines.

Les graines sont généralement suffisamment sèches pour être stockées environ deux à trois semaines après que vous ayez remarqué que les gousses se remplissent. Lorsqu’elles sont prêtes, la peau des gousses devient bronzée et ressemble à du parchemin, et devrait se séparer assez facilement des grains.

Après le décorticage, vous devrez étaler les pois décortiqués en une seule couche sur du papier brun ou du papier parchemin, et les placer dans un endroit frais et sec, comme une étagère dans un hangar ou même dans la cuisine. Assurez-vous que l’endroit est inaccessible aux bestioles et aux enfants en bas âge, car les graines de haricots durs présentent un risque d’étouffement.

Laissez les pois sécher complètement, ce qui prend encore trois ou quatre jours, puis ils seront prêts à être stockés.

Avant d’entrer dans les détails de la conservation des haricots secs, une note de prudence :

D’après mon expérience personnelle, je peux vous dire que vous voudrez garder un œil sur vos plantes vers la fin de la saison de croissance. Elles sont si insouciantes que vous les avez peut-être oubliées, mais les souris et les écureuils locaux pourraient vous devancer à la récolte si vous n’avez pas l’air vif.

Préserver

Les pois à œil noir secs et écossés peuvent être conservés dans un récipient hermétique dans un endroit frais et sec pendant des années. Mais si vous envisagez de les planter, vous ne pouvez compter sur leur viabilité que pendant un an après la récolte.

Les jeunes feuilles doivent être mises au réfrigérateur dans un sac en plastique ou enveloppées dans un torchon légèrement humide. Même dans ce cas, vous devrez les utiliser dans les trois jours.

A close up horizontal image of a hand from the left of the frame holding a freshly harvested Vigna unguiculata pod showing the cowpeas inside.

Vous pouvez conserver les cosses fraîches au réfrigérateur pendant deux semaines avant de cuire les jeunes à la vapeur ou de décortiquer les plus mûres et de faire cuire les haricots. Les niébés frais décortiqués peuvent rester au réfrigérateur pendant un jour ou deux seulement avant d’être impropres à la cuisson.

Si vous n’avez jamais cuisiné que des niébés provenant du magasin, notez que les étagères ne durent pas des mois et des années comme leurs équivalents secs. Après 36 à 48 heures, ils peuvent commencer à se gâter ou à former de la moisissure, et ce serait un tel gâchis !

Les haricots frais peuvent également être emballés dans des sacs et congelés. Il faut d’abord les blanchir, en les faisant bouillir dans suffisamment d’eau pour les couvrir pendant deux minutes, puis en les plongeant dans de l’eau très froide ou glacée.

Ensuite, égouttez-les et déposez-les à la cuillère dans des récipients ou des sacs de congélation, dans les proportions les plus susceptibles d’être utilisées pour la cuisson. Laissez-les refroidir à température ambiante avant de les mettre au congélateur.

Ils resteront bons congelés pendant au moins six mois, ce qui est le moment idéal pour les utiliser pour préparer des plats traditionnels de la Saint-Sylvestre. L’avantage, c’est que vous n’aurez pas besoin de décongeler les pois à œil noir avant de les ajouter aux ragoûts et autres plats chauds.

Avec la sécurité alimentaire En effet, les pois à œil noir frais cuits doivent être mis au réfrigérateur dans les deux heures, et vous devez ensuite les utiliser dans les quatre à cinq jours.

Recettes et idées de cuisine

Les recettes traditionnelles de pois à œil noir demandent quatre onces de jambon ou de bacon en dés par livre de haricots, bouillis dans de l’eau ou du bouillon de poulet.

Utilisez un quart d’eau pour les frais, ou deux quarts pour les secs. Les haricots secs doivent être cuits pendant au moins une heure.

J’aime préparer le mien en faisant sauter une gousse d’ail, une pincée de cayenne et un peu d’oignon dans un peu d’huile d’olive, puis en mélangeant le tout aux petits pois cuits et égouttés. Miam !

Si vous voulez essayer quelque chose d’un peu différent, regardez ce bol de nouilles aux pois aux yeux noirs de style ramen sur notre site frère, Foodal.

A close up vertical image of a ceramic dish with freshly prepared black-eyed pea and noodle ramen, with greens to the left of the frame.Photo par Raquel Smith.

Les haricots écossés sont savoureux lorsqu’ils sont cuits dans de l’eau salée. Portez-les à ébullition et laissez-les mijoter pendant environ 15 minutes.

J’ai également apprécié les « shellies » cuits dans une sorte de salade froide de haricots, légèrement assaisonnés avec un mélange d’huile d’olive et de jus de citron, assaisonnés de sel et de poivre, et ornés de tomates et d’oignons rouges hachés.

Guide de référence rapide sur la culture

Type de plante : Besoins annuels en eau des légumes : Faible à modéré Natif à : Entretien de l’Afrique de l’Ouest : Faible rusticité (zone USDA) : 5-11 Type de sol : Loam, sable, moyen. Saison : pH du sol en été : 5,5-6,5 Exposition : Drainage du sol en plein soleil : Temps de drainage jusqu’à maturité : 80-100 jours Plantation d’accompagnement : Carottes, concombres, maïs, soucis, radis, courges Espacement : 4-6 pouces entre les plantes, 2-3 pieds entre les rangées Éviter de planter avec : Alliums, betteraves, tournesols Profondeur de plantation : Semences : Famille : 1/2 à 1 pouce : Fabaceae Hauteur : 8 à 24 pouces (variétés de buissons), 6 pieds (types de vignes) Genre : Vigna Étendue : 10 à 18 pouces Espèce : unguiculata Tolérance : Chaleur, sol peu fertile, sécheresse. Sous-espèces : var. unguiculata Ravageurs &amp ; Maladies : Pucerons, coléoptères du haricot, cicadelles, nématodes à noeuds racinaires ; virus de la mosaïque du haricot, flétrissement fusarien, oïdium. Pucerons, cicadelles, virus de la mosaïque des haricots, flétrissure fusarienne, cicadelles, oïdium, nématodes à galles Pucerons, cicadelles, virus de la mosaïque des haricots, flétrissure fusarienne, cicadelles, oïdium, nématodes à galles

Cultivez votre propre chance

Les pois à œil noir sont faciles à cultiver et prospèrent dans des conditions qui anéantissent les autres plantes. Ils vous encourageront à faire des expériences en cuisine tout au long de la saison de croissance, et à revenir pour cuisiner des recettes savoureuses avec la récolte congelée ou séchée tout le reste de l’année.

Bref, pas besoin d’attendre le Nouvel An pour avoir de la chance !

Pour une belle expérience de jardinage estivale qui vous permettra de remplir votre garde-manger pour l’hiver, ajoutez des pois à œil noir dans votre jardin l’année prochaine.

Si vous êtes déjà un habitué de la culture du niébé, pourquoi ne pas partager vos secrets de réussite dans la section « Commentaires » ci-dessous ?

Et pour plus d’informations sur la culture des haricots dans votre jardin, consultez les guides suivants :

Comment faire pousser des haricots de brousse
35 des meilleures variétés de haricots de brousse
0parts

Facebook

Twitter

Intérêt

Demandez aux experts, LLC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Voir nos TOS pour plus de détails. Photos du produit via Burpee, Gurney’s et University of North Carolina Press. Photos non créditées : Shutterstock. Avec rédaction et révision supplémentaires par Allison Sidhu et Clare Groom.

Le poste Comment cultiver les pois à œil noir est apparue pour la première fois le Le chemin du jardinier.

Cet article a été rédigé par Rose Kennedy et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.