Menu Fermer

15 des meilleures variétés de kaki d’Asie

Quand je dis « kaki », à quoi pensez-vous ?

A vertical image of a Diospyrus kaki tree laden with fruit growing in the garden with a blue sky background. To the center and bottom of the frame is green and white printed text.

Peut-être avez-vous déjà croqué dans un fruit pas assez mûr et cela vous rappelle cette sensation de picotement et de coton que vous avez sur la langue lorsque vous avez mangé quelque chose de plein de tannins.

Ou peut-être pensez-vous aux arbres sauvages qui poussent dans tout le sud-est des États-Unis, et à la faune qui s’aligne pour grignoter les fruits lorsqu’ils tombent au sol.

Si vous êtes comme moi, vous pensez à la chair lisse et sucrée en mordant et vous êtes frappé par quelque chose qui a le goût d’une mangue miellée rencontrée d’un abricot doux, mélangé avec un peu de cannelle et de noisette.

A close up horizontal image of a small wooden bowl with two Asian persimmons, one cut in half set on a fabric tablecloth.

Les kakis offrent ces qualités et bien plus encore, et ils sont disponibles dans une gamme de tailles, de formes, de couleurs, de saveurs et de textures.

Les arbres peuvent être minuscules ou imposants, et la chair des fruits peut avoir une texture allant de croquante et ressemblant à un jicama à frétillante comme un bol rempli de gelée.

Alors, comment décider quels types de plantes il convient de faire pousser dans votre jardin ? Nous sommes là pour vous aider dans cette tâche.

15 variétés de kaki asiatique pour votre jardin

Chocolat
Eurêka
Fuyu
Giombo
Grande Muraille
Hachiya
Izu
Jiro
Maekawa Jiro
Midia
Saijo
Sheng
Suruga
Tanenashi
Triomphe

Pour commencer, il existe deux catégories de kaki : les astringents et les non-astringents. Vous verrez parfois tous les fruits astringents généralisés « Hachiya » et tous les fruits non astringents « Fuyu ».

A close up horizontal image of ripe orange Diospyros kaki growing in the garden pictured in light sunshine on a blue sky background.

Les variétés astringentes ne deviennent douces qu’à pleine maturité, tandis que les types non astringents sont doux même s’ils sont encore fermes et pas tout à fait mûrs.

Il existe une deuxième classification qui concerne la pollinisation. Ces classifications sont connues sous le nom de pollinisation constante et de pollinisation variable.

Les variétés à pollinisation constante produisent des fruits de même couleur et de même consistance, qu’ils soient pollinisés ou non.

Les variétés à pollinisation produisent généralement des fruits à la chair claire lorsqu’ils ne sont pas pollinisés (et sans pépins), et à la chair brune par suite de la pollinisation.

Collectivement, les fruits sont regroupés en tant que pollinisation constante astringente (PCA), pollinisation constante non astringente (PCNA), pollinisation variable astringente (PVA), pollinisation variable non astringente (PVCA).

A close up horizontal image of a Diospyrus kaki tree with bright orange fruit pictured on a soft focus background.

Il existe deux types de kakis différents que l’on trouve couramment aux États-Unis : Diospyros kaki, l’espèce asiatique, et D. virginiana, le kaki « commun » ou américain.

Vous pouvez en savoir plus sur D. virginiana et découvrir quelques variétés préférées dans notre guide de la culture des kakis américains.

Dans ce tour d’horizon, nous nous concentrerons sur nos cultivars préférés de D. kaki qui sont parfaits pour la culture à domicile.

Notez que tous les cultivars de D. kaki peuvent supporter des températures allant jusqu’à 10°F et qu’ils ont tous besoin d’environ 100 heures de températures inférieures à 45°F pour fleurir et fructifier. Cependant, certains peuvent supporter des températures plus froides, et d’autres n’ont pas besoin d’heures de réfrigération. Ces derniers sont indiqués ci-dessous.

A close up horizontal image of a small wicker bowl containing freshly harvested Oriental persimmons set on a bamboo surface pictured on a soft focus background.

Sachez également que, contrairement à de nombreux arbres fruitiers, la plupart des kakis asiatiques que vous trouverez dans les pépinières n’ont pas besoin d’un compagnon pour produire des fruits.

Des milliers de cultivars ont été développés à ce jour en Chine et au Japon, dont certains ont été introduits aux États-Unis au début des années 1900.

Aux États-Unis, les cultivateurs locaux disposent de beaucoup moins de cultivars nommés. Nous vous présentons ici 15 de nos meilleures sélections qui, nous le pensons, vous plairont.

1. Chocolat

Le « chocolat » tire son nom du fait qu’à l’extérieur, il ressemble à un kaki moyen, avec une chair orange vif.

Mais quand vous en prenez une bouchée, la chair est brune comme de la gelée de chocolat, comme si un magicien l’avait transformée en une confiserie à base de cacao.

A close up horizontal image of Diospyros kaki 'Chocolate' sliced in half and placed on a wooden surface with a knife in soft focus in the background.Chocolat

Malheureusement, il n’a pas le goût du chocolat. Mais ce « fruit des dieux » est presque aussi bon. Il est sucré avec un peu d’épices de noix, et incroyablement juteux.

Avant même de prendre votre première bouchée, il est clair que cette variété est spéciale. Ce fruit de taille moyenne a une peau rouge vif qui est superbe dans un bol posé sur votre table. Mieux encore, le fruit est sans pépins.

Cette variante astringente de pollinisation est l’une des dernières variétés à mûrir, prête à être récoltée de fin octobre à mi-novembre.

2. Eureka

Eureka ! Nous avons trouvé de l’or avec ce kaki ! Du moins, c’est ce que j’imagine que le sélectionneur a crié après avoir goûté le fruit de cette variété particulière.

Eureka » est un cultivar astringent à pollinisation constante qui est populaire aux États-Unis et en Asie.

Les fruits sont de taille moyenne et sont prêts à être cueillis de la fin octobre au début novembre. La peau est d’une agréable couleur rouge.

Mais la raison principale pour laquelle ce type est l’une des variétés les plus courantes est la texture qui tient bien même lorsqu’il est posé sur l’étagère.

De nombreux kakis asiatiques sont sans pépins, mais cette variété particulière a des pépins.

3. Fuyu

Le « Fuyu » est l’un des cultivars non astringents les plus répandus dans le monde, et il y a une bonne raison à cela. Cet arbre a beaucoup d’atouts.

Le fruit n’a pas de noyau ni de pépins, et la peau orange de la citrouille est assortie à l’intérieur.

Le fruit est recouvert d’un minuscule chapeau vert qui n’est pas aussi grand que celui de certaines autres variétés, ce qui en fait une image presque parfaite pour une exposition d’automne.

A close up square image of the bright orange fruit Diospyros kaki 'Fuyu' on a blue sky background.

Fuyu

Comme il est non astringent, vous pouvez mordre dans les fruits de taille moyenne à grande directement de l’arbre, même lorsqu’ils sont encore fermes.

Ils ont une texture succulente qui varie du croustillant à la pomme quand il est jeune et qui s’adoucit en vieillissant. La saveur est plus douce et plus riche, avec un soupçon de clou de girofle, à mesure qu’elle mûrit.

L’une des grandes qualités de ce type de produit est que les fruits présentent rarement des imperfections, si bien que si vous les vendez au marché des agriculteurs, vous êtes susceptible d’obtenir un taux élevé de fruits vendables.

Le « Fuyu » est prêt à être récolté plus tard dans l’année. Le moment de la cueillette se situe généralement entre la mi-novembre et la mi-décembre.

Vous pouvez trouver un jeune arbre dans un conteneur d’un gallon du magasin de la Fondation Arbor Day.

4. Giombo

Une autre variété astringente de pollinisation, le « Giombo », produit des fruits massifs de forme légèrement conique.

Contrairement à d’autres, ce type porte des fruits une année sur deux quand il est jeune. Après sa maturation, il porte des fruits tous les ans.

Quand elle est mûre, la peau est une jolie orange presque translucide, enroulée autour d’une chair gélatineuse.

Mais ce qui le distingue, c’est sa saveur. Elle a un goût épicé et sucré qui ne s’améliore qu’avec la maturité.

Le « Giombo » est prêt à être récolté de la mi-septembre à la mi-octobre.

Mais attention. Il peut s’effeuiller tôt, ce qui le rend sensible aux gelées tardives. Si vous avez un gel tardif, couvrez l’arbre avec une bâche ou une couverture pour le protéger. Retirez la couverture lorsque la température dépasse 34°F.

5. Grande Muraille

Ce cultivar à pollinisation constante a reçu son nom lorsque le géographe J. Russell Smith en a repéré un près de la Grande Muraille de Chine dans les années 1920 et l’a ramené aux États-Unis.

Depuis lors, certains producteurs l’ont greffée sur des porte-greffes de kaki américain pour la rendre plus tolérante aux températures plus froides.

Astringent, il reste dans un corps compact de 6 mètres de haut, la chair de la « Grande Muraille » prend une teinte orange cannelle lorsque le fruit est mûr. La peau est d’un orange moyen.

Celui-ci mûrit de fin septembre à fin octobre.

6. Hachiya

Le « Hachiya » produit de jolis fruits, en forme de gland, enveloppés d’une peau orange vif. C’est l’un des types les plus populaires et il est largement cultivé en Californie.

À l’intérieur, la chair peut être incroyablement astringente, il faut donc laisser celle-ci mûrir considérablement avant d’en tirer une bonne saveur.

Avec le temps, les fruits trop mûrs sont encore plus sucrés que les fruits non astringents comme le « Fuyu ».

A close up square image of the bright orange fruit of Diospyros kaki 'Hachiya' growing in the garden pictured on a soft focus background.

Hachiya

Un type de pollinisation constante, vous pouvez commencer à cueillir les fruits mûrs de l’arbre à la mi-novembre et la récolte peut se poursuivre jusqu’à la mi-décembre.

Choisissez un arbre pour votre jardin à la pépinière de Nature Hills.

7. Izu

C’est un autre type populaire, peut-être parce qu’il est l’un des plus précoces à mûrir.

Une fois qu’il est mûr, vous pouvez vous attendre à cueillir les fruits de l’arbre à la mi-septembre, et les récoltes peuvent durer jusqu’à la mi-novembre.

Les fruits sont de taille moyenne à grande.

Variété non astringente à pollinisation constante, « Izu » a un port compact et le fruit est très sucré.

Les jeunes arbres sont un peu lents à se développer, mais une fois établis, ils sont fiables.

8. Jiro

Le « Jiro » est un autre type populaire, mais l’inconvénient est que lorsque l’arbre est jeune, les rendements sont imprévisibles et irréguliers.

A close up horizontal image of the ripe fruits of Diospyrus kaki 'Jiro' pictured on a white background.Jiro

Une fois l’arbre arrivé à maturité, les récoltes sont plus régulières. Le fruit est de taille moyenne à grande, prêt à être récolté de la mi-octobre à la mi-novembre. Attention aux fissures des extrémités.

Ce cultivar a tendance à se fendre à la fin s’il subit un vent fort et violent ou une chaleur extrême. Vous ne pouvez pas l’empêcher, alors si vous voyez des fruits se fendre, cueillez-les et utilisez-les immédiatement s’ils sont assez mûrs.

Le « Jiro » est une variété non astringente à pollinisation constante. Il est plus résistant au froid que la plupart des kakis asiatiques et peut supporter des températures allant jusqu’à 0°F.

9. Maekawa Jiro

Vous l’avez peut-être deviné, mais « Maekawa Jiro » est un sport de bourgeons de « Jiro ». Bien que l’arbre ne soit pas très vigoureux, le fruit est gros.

Cependant, ces fruits sont également susceptibles de se fissurer en bout de chaîne.

La période de récolte s’étend de fin octobre à fin novembre.

Non astringent et constant en termes de pollinisation, « Maekawa Jiro » n’a pas les notes épicées des autres kakis, avec un goût de canne à sucre.

Les arbres restent compacts, à moins de 15 pieds de hauteur, ce qui rend la récolte aisée.

Comme son parent « Jiro », l’arbre peut pousser à des températures allant jusqu’à 0°F.

10. Midia

Alors que les fruits de Midia sont extrêmement gros pour une variété à pollinisation constante non astringente, jusqu’à 12 onces chacun à maturité, les arbres ne sont pas particulièrement vigoureux.

En outre, vous devrez peut-être éclaircir les fruits pour obtenir une bonne récolte, une pratique qui n’est pas nécessaire pour la plupart des types asiatiques, à l’exception du « Fuyu ».

Ne laissez pas cela vous effrayer. Les fruits incroyablement savoureux ont une belle peau d’orange et un anneau dentelé qui les fait ressortir.

Vous pouvez vous attendre à récolter des fruits de fin octobre à fin novembre.

11. Saijo

Si vous aimez le goût du miel, « Saijo » est le kaki qu’il vous faut. La chair est intensément sucrée et juteuse, et sans pépins ou presque.

La chair de cette variété astringente à pollinisation constante est d’un orange moyen et le fruit a une forme conique.

A close up square image of Diospyrus kaki 'Saijo' growing in the garden with bright orange fruits pictured on a soft focus background.

Saijo

Comme « Tanenashi », ci-dessous, c’est un bon choix si vous voulez faire sécher votre kaki. Sinon, attendez qu’il devienne mou, comme une tomate mûre, avant de l’enterrer.

Vous devriez pouvoir commencer à vous gaver (suis-je le seul à le faire pendant la saison des kakis ?) de la mi-septembre à la mi-octobre.

Vous pouvez trouver des jeunes pousses dans des conteneurs d’un gallon du magasin de la Fondation Arbor Day.

12. Sheng

Ce cultivar a des fruits nettement gélatineux, de taille moyenne à grosse, prêts à être cueillis de la mi-septembre à la mi-octobre.

Je pense que les fruits sont particulièrement mignons parce qu’ils sont assez trapus, un peu comme des tomates sur lesquelles quelqu’un s’est (doucement) assis.

À maturité, ce type astringent à pollinisation constante est incroyablement doux, avec un goût de noisette qui le distingue.

13. Suruga

Le « Suruga » produit des fruits de taille moyenne à grande incroyablement sucrés. Les fruits non astringents à pollinisation constante sont incroyablement sucrés et épicés, et ils conservent longtemps leur saveur hors de l’arbre.

Ce type est généralement prêt à être récolté d’octobre à novembre.

14. Tanenashi

Tanenashi » est un cultivar astringent à pollinisation constante, à la peau orange à rouge clair et à la chair jaune-orange. Ce fruit en forme de cône est une variété populaire pour le séchage au Japon.

Tanenashi

Frais et bien mûr, il a une saveur douce et riche, et le fruit mûrit généralement de septembre à octobre.

Vous pouvez trouver des arbres de 2 ans disponible auprès de la pépinière Bob Wells via Amazon.

15. Triomphe

On peut difficilement reprocher aux producteurs de plantes de choisir un nom comme « Triumph » lorsqu’ils créent un cultivar qui se démarque vraiment.

Ce cultivar est remarquable parce qu’il n’a pas besoin d’une période de froid inférieure à 45°F pour fleurir, contrairement à certains kakis.

Variété astringente à pollinisation constante, « Triumph » produit des fruits petits et carrés, extrêmement juteux, avec peu ou pas de pépins. La période de récolte est également longue, de septembre à novembre.

Elle a une peau ferme, contrairement à d’autres variétés, même lorsqu’elle est mûre. Cela facilite le stockage et la manipulation.

Cette variété est couramment cultivée en Israël, où elle est souvent appelée « fruit de Sharon ».

Perfection du kaki

Si certaines personnes ne sont toujours pas capables de reconnaître un kaki lorsqu’elles en aperçoivent un à l’épicerie ou au marché de producteurs, ou si elles ne savent pas quoi en faire après l’avoir rapporté à la maison, il est clair que ce délicieux mets reçoit l’attention qu’il mérite dans certains milieux.

Avec de plus en plus de cultivars disponibles aux États-Unis, il est plus facile que jamais de cultiver chez soi.

Que vous soyez un habitué de la culture des kakis ou que vous soyez un nouveau cultivateur à la recherche de quelques options à ajouter à votre verger, vous ne pouvez pas vous tromper en choisissant l’une des beautés décrites ci-dessus.

J’ai hâte de savoir quel cultivar vous allez choisir et ce que vous pensez de ce fruit savoureux. N’oubliez pas de revenir me raconter tout cela (et n’oubliez pas de partager quelques recettes) !

Et pour plus d’informations sur la culture des kakis dans votre jardin, consultez les guides suivants :

Comment cultiver les kakis d’Asie (Diospyrus kaki)
Quand et comment récolter les kakis
0parts

Facebook

Twitter

Intérêt

Demandez aux experts, LLC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Voir nos TOS pour plus de détails. Photos des produits via le magasin de la Fondation Arbor Day, la pépinière Bob Wells et la pépinière Nature Hills. Photos non créditées : Shutterstock. Avec rédaction et montage supplémentaires par Allison Sidhu et Clare Groom.

Le poste 15 des meilleures variétés de kaki d’Asie est apparue pour la première fois le Le chemin du jardinier.

Cet article a été rédigé par Kristine Lofgren et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.