Menu Fermer

Les plantes de poinsettia sont-elles toxiques ?

En dépit de leur réputation, les poinsettias ne sont pas considérés comme un poison – il n’y a pas eu de décès confirmé suite à l’ingestion de cette plante.

Cependant, Euphorbia pulcherrima, alias « fleur de Noël », est loin d’être comestible. Ce n’est pas parce qu’elle n’est pas mortelle qu’elle peut être consommée sans danger.

A close up vertical image of a bright red Christmas flower pictured from above in bright light on a soft focus background. To the center and bottom of the frame is green and white printed text.

La sève contient de faibles niveaux de substances toxiques qui peuvent provoquer des effets secondaires gastro-intestinaux désagréables en cas d’ingestion, et l’exposition à la plante peut être encore plus préoccupante pour les personnes sensibles et allergiques, en particulier celles qui sont allergiques au latex.

La réputation de cette plante de vacances comme étant très toxique est un peu un mythe, mais elle s’est solidement implantée et ne semble pas vouloir se défaire de son emprise.

Afin que vous puissiez réévaluer votre inquiétude quant à la sécurité de cette plante festive, je vais vous ramener aux origines de ce mythe, dissiper une certaine confusion sur la sécurité du poinsettia en tant que plante d’intérieur, et vous faire savoir dans quelles circonstances vous devriez vous inquiéter.

Voici ce que je vais couvrir :

Ce que vous apprendrez

Le mythe de la toxicité du poinsettia
Toxicité pour l’homme
Effets gastro-intestinaux
Effets allergènes

Toxicité pour les animaux de compagnie

Le mythe de la toxicité du poinsettia

Si cette plante d’appartement de vacances n’est pas toxique, d’où vient sa mauvaise réputation ?

A close up horizontal image of a Euphorbia pulcherrima plant with bright red bracts set on a windowsill with holiday decorations in soft focus in the background.

La source de ce mythe floral est vieille de plus de cent ans. En 1919, un enfant d’Hawaii serait mort après avoir mangé – ou peut-être simplement mâché – une seule feuille de poinsettia.

Cette anecdote a été citée comme un fait par l’auteur Harry L. Arnold, MD, dans son livre « Poisonous Plants of Hawaii », publié en 1944.

Arnold a écrit :

« Le jus laiteux et les feuilles sont vénéneux. L’enfant de deux ans d’un officier de l’armée à Fort Shafter est mort d’avoir mangé une feuille de poinsettia en 1919 ».

Arnold a poursuivi en expliquant que ceux qui ont ingéré cette plante devenaient délirants avant de mourir.

Aïe ! Des trucs effrayants ! Pas étonnant que les gens aient pris ça au sérieux.

Comme je l’expliquerai en détail plus loin dans cet article, les recherches scientifiques qui ont suivi ont permis de laver la mauvaise réputation d’E. pulcherrima.

Comme la sève de poinsettia est très similaire au latex, un allergène commun, certains professionnels de la santé ont émis l’hypothèse que l’enfant en question est mort à cause d’une réaction allergique aux composés contenus dans la sève.

Cependant, James Boodley, professeur de floriculture à Université de Cornell a enquêté sur l’histoire originale alors qu’il était professeur invité à Hawaii en 1972.

Au cours de ses recherches, il a appris qu’il n’y avait en fait aucun lien entre le poinsettia et la mort de cet enfant.

L’histoire qui a permis à E. pulcherrima d’être décrit comme hautement toxique s’est avérée complètement infondée.

A close up horizontal image of the bright red bracts of the Euphorbia pulcherrima plant with drops of water splashed on the foliage, pictured on a soft focus background.

Cependant, la rumeur selon laquelle un enfant à Hawaï serait mort d’avoir mangé une feuille de poinsettia a certainement eu un grand impact sur l’imagination populaire.

Cette plante à floraison hivernale a été traitée comme si elle était hautement toxique pendant de nombreuses décennies.

Et un siècle après l’origine de ce mythe, nombreux sont ceux qui le croient encore, même si les chercheurs en testent la toxicité et le démystifient depuis les années 1970.

Toxicité pour l’homme

En 1971, une expérience visant à tester la toxicité de cette plante a été réalisée par des chercheurs de l’université d’État de l’Ohio. Des concoctions faites à partir de différentes parties de la plante ont été mélangées et données à un groupe de 55 rats de laboratoire à une concentration élevée.

Aucun des rats n’est mort après avoir ingéré cette forte dose. En fait, ils n’ont montré aucune réaction – ils n’ont même pas des changements dans leur comportement.

A close up horizontal image of a rat on a red and black miniature sleigh in between two Euphorbia pulcherrima plants, with silver tinsel in soft focus in the background.

Les chercheurs qui ont mené cette expérience ont conclu qu’une enfant hypothétique de 50 livres devrait manger au moins 500 feuilles pour ingérer une dose potentiellement toxique.

Je ne sais pas pour vous, mais je n’ai jamais rencontré un enfant prêt à manger 500 feuilles de n’importe quoi en une seule fois, et encore moins des feuilles de quelque chose qui a aussi mauvais goût que le poinsettia. On dit que son goût est non seulement extrêmement amer, mais aussi « indescriptiblement terrible. »

N’incluez pas cette plante de vacances dans votre liste de fleurs comestibles!

Si cette seule expérience de recherche n’est pas assez convaincante pour vous, ne vous inquiétez pas, il y a plus de preuves que la fleur de Noël n’est pas toxique.

A close up horizontal image of a boy wearing a festive outfit, sitting at a table holding a potted Euphorbia pulcherrima plant.

Dans un article publié dans le Times Herald-Record en 2016Dona M. Crawford, éducatrice communautaire en horticulture pour la Cornell Cooperative Extension du comté d’Ulster, explique que sur 92 appels au contrôle des poisons dans lesquels des enfants avaient mangé non seulement des grignotages, mais aussi des quantités « substantielles » d’E. pulcherrima, « aucun de ces cas n’a entraîné d’effets même légèrement nocifs ».

Et le centre antipoison, officiellement connu sous le nom de National Capital Poison Center, déclare que la sécurité des poinsettias est un point essentiel : ils peuvent être irritants mais ne pas causer de décès.

Maintenant que nous savons qu’il n’existe aucune preuve confirmée que quelqu’un est mort d’avoir mangé cette plante de vacances, examinons certains des effets désagréables – et pour certains, inquiétants – qu’elle peut avoir sur notre santé.

Effets gastro-intestinaux

Les poinsettias ne sont pas toxiques, mais ils ne sont pas non plus totalement inoffensifs. S’ils sont ingérés, ils peuvent – mais pas toujours – provoquer des maux de ventre ou d’autres problèmes gastro-intestinaux.

A close up horizontal image of a child dressed in a red and white festive outfit sitting on a wooden bench with a red plant to the left of the frame in soft focus.

Vous vous souvenez de cet hypothétique enfant de 50 livres mentionné ci-dessus ?

Si cet enfant (qui a apparemment un fort penchant pour les saveurs amères) tentait de battre le record du monde de consommation de feuilles d’E. pulcherrima, il n’irait probablement pas très loin.

Cinq feuilles sont souvent suffisantes pour provoquer des nauséeset, éventuellement, des vomissements ou de la diarrhée, ce qui mettrait effectivement fin à la frénésie de fleurs de Noël de cet enfant.

Ainsi, même si l’ingestion de grandes quantités de poinsettias n’est pas fatale, cela ne signifie pas qu’elle est totalement inoffensive.

Il peut être réconfortant pour les parents inquiets de se rappeler qu’il est très peu probable que les enfants mangent de grandes quantités de cette plante festive – aussi jolie soit-elle, elle n’a tout simplement pas très bon goût.

Toutefois, si votre enfant présente l’un des symptômes mentionnés ci-dessus, consultez immédiatement votre médecin ou un autre professionnel de la santé.

Effets allergènes

En plus de provoquer des troubles gastro-intestinaux lorsqu’il est consommé, le poinsettia peut également avoir des effets allergènes sur certains individus.

Comme d’autres membres de la famille des euphorbes (notamment l’arbre à caoutchouc), les fleurs de Noël contiennent une sève laiteuse qui partage plusieurs protéines avec le latex utilisé pour fabriquer le caoutchouc.

Cette sève laiteuse contient des esters d’euphorbol diterpénoïdes et des composés de type saponine qui peuvent être irritants et provoquer des éruptions cutanées.

Bien que cette sève ne soit pas exactement la même que le latex utilisé pour fabriquer les gants en caoutchouc, elle est suffisamment similaire pour causer des problèmes chez certaines personnes – 40 % des individus allergique au latex peut également réagir à E. pulcherrima.

A close up horizontal image of the white sap from a Euphorbia pulcherrima plant on a dark background.Sève d’euphorbe. Photo par Fritz Geller-Grimm, Wikimedia Commons, via CC BY-SA 3.0.

Mais ce n’est pas seulement le contact avec la sève laiteuse qui peut causer des problèmes.

La proximité de l’usine elle-même peut provoquer une respiration sifflante, la rhinite, asthmeet d’autres symptômes chez les personnes allergiques au latex.

Attention

Pour ceux qui souffrent d’allergiesIl existe un risque de réaction grave aux poinsettias et il faut immédiatement consulter un médecin.

Et il n’y a pas que les personnes allergiques au latex qui peuvent trouver que la fleur de Noël est un problème de santé.

Les personnes ayant rhinite allergique ou certaines sensibilités alimentaires ont également été considérées comme risquant de développer des allergies aux poinsettias et autres plantes d’intérieur ornementales.

Si votre ménage comprend des personnes souffrant d’allergies au latex ou de toute autre allergie ou sensibilité, il peut être judicieux de ne pas avoir de poinsettias vivants dans votre maison.

Usine de poinsettia de taille moyenne en soie

A la place, vous pouvez choisir de compléter votre décor de vacances avec une plante artificielle, comme ce poinsettia de soie artisanal de Petals, disponible via Amazon.

Un mot d’avertissement : même chez les personnes qui ne souffrent pas d’allergies, une irritation cutanée est toujours possible lors de la manipulation de ces plantes.

Si vous garder votre poinsettia comme plante d’intérieur après les vacances et si vous décidez de faire une taille, veillez à porter des gants pour protéger votre peau de sa sève potentiellement irritante.

A close up horizontal image of two gloved hands from the top of the frame inspecting the colorful red bracts of a Euphorbia pulcherrima plant.

N’oubliez pas non plus que de nombreuses autres plantes d’intérieur présentent les mêmes risques de réaction allergique.

Par exemple, les figues pleureuses, le yucca et les palmiers (mâles) font partie des plantes d’intérieur qui peuvent également provoquer des réactions chez les sujets aux allergies.

Si les allergies vous préoccupent, vous pouvez choisir des plantes d’intérieur non toxiques plus adaptées à une vie sans allergies, comme les marguerites gerbera ou le lierre de Suède.

Toxicité pour les animaux de compagnie

Si vous n’avez pas sauté cette section, vous savez maintenant que si le poinsettia n’est pas considéré comme un poison, il peut provoquer des troubles gastro-intestinaux s’il est ingéré, ainsi que des réactions allergiques chez certains individus.

Il en va de même pour les animaux de compagnie et les personnes.

Le La base de données de l’ASPCA sur les plantes toxiques et non toxiquesLe rapport de la Commission européenne, une ressource précieuse pour les propriétaires d’animaux de compagnie, indique que E. pulcherrima est toxique pour les chiens et les chats. Cependant, il indique que le poinsettia est « irritant pour la bouche et l’estomac, provoquant parfois des vomissements, mais généralement surestimé en termes de toxicité ».

Si les chats ou les chiens grignotent cette plante de vacances, ils peuvent baver ou montrer des signes de nausée et de malaise.

Le Association américaine des médecins vétérinaires avertit qu’il y a beaucoup plus de plantes dangereuses que le poinsettia pour les fêtes, et souligne en particulier les risques des décors en houx ou en gui vivants, tous deux très toxiques pour les chats et les chiens – et pour les humains, d’ailleurs.

Les jeunes animaux tels que les chiots et les chatons seront plus sensibles aux effets désagréables de la fleur de Noël, et leur curiosité naturelle peut les inciter à grignoter.

Si vous avez des animaux domestiques qui pensent que les plantes d’intérieur font partie de leur menu de dégustation personnel, vous voudrez peut-être garder les poinsettias hors de votre maison pour éviter toute inquiétude, ou simplement les placer hors de portée.

A close up horizontal image of a wooden shelf decorated for the holidays with ornaments, lights, and a Euphorbia pulcherrima plant.

Si vous avez un animal particulièrement curieux, vous pouvez placer votre fleur de Noël sur une étagère hors de portée ou envisager de la rempoter dans un panier suspendu.

Si votre animal montre des signes de détresse ou de maladie, contactez immédiatement un vétérinaire.

Une flore qui est à la fois amie et ennemie

Passons en revue les principaux points de sécurité de la fleur de Noël :

Les poinsettias peuvent être légèrement toxiques s’ils sont ingérés, et ils présentent certains risques pour la santé des humains et des animaux de compagnie : ils peuvent provoquer des troubles gastriques, dans certains cas ils peuvent provoquer des réactions allergiques, et la sève laiteuse des feuilles ou des tiges cassées peut provoquer une irritation de la peau.

Si vous présentez un risque élevé d’allergies, réfléchissez à deux fois avant d’introduire cette plante festive dans votre maison et, pour être sûr, gardez-la hors de portée des jeunes enfants et des animaux domestiques.

Et n’oubliez pas d’être super vigilant sur les décors de fête vivants vraiment toxiques, tels que le gui et le houx.

A close up horizontal image of a little boy wearing a red and white festive hat carrying a Euphorbia pulcherrima plant with bright red bracts, pictured on a soft focus background.

Avez-vous déjà dû appeler le centre antipoison pour un problème urgent concernant cette plante de vacances ? Faites-le nous savoir dans les commentaires et partagez votre précieuse expérience avec nos lecteurs.

Consultez notre guide si vous souhaitez en savoir plus sur comment cultiver le poinsettia.

Et si vous êtes intéressé par des produits non toxiques plantes d’intérieur pour égayer votre maison, vous aurez ensuite besoin de ces guides :

Ajoutez ces 5 plantes d’intérieur non toxiques à votre décoration intérieure dès que possible
Comment cultiver et prendre soin des cactus de Noël
Dans les cuves de clonage : Propagation facile des violettes africaines
1partsFacebookTwitterIntérêt1

Demandez aux experts, LLC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Voir nos TOS pour plus de détails. Photo du produit via Pétales. Photos non créditées : Shutterstock.

Le personnel de Gardener’s Path n’est pas un professionnel de la santé et cet article ne doit pas être interprété comme un avis médical destiné à évaluer, diagnostiquer, prescrire ou promettre une guérison. Gardener’s Path et Ask the Experts, LLC n’assument aucune responsabilité pour l’utilisation ou la mauvaise utilisation du matériel présenté ci-dessus. Consultez toujours un professionnel de la santé si vous avez des inquiétudes concernant la santé de vos enfants ou de vos animaux domestiques.

Le poste Les plantes de poinsettia sont-elles toxiques ? est apparue pour la première fois le Le chemin du jardinier.

Cet article a été rédigé par Kristina Hicks-Hamblin et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.