Menu Fermer

Les succulentes en pot ne demandent pas grand-chose (et c’est ce que j’aime)

10 août 2020

Des plantes en pot verdissent mon patio, ma terrasse et mon porche, et je les plante souvent dans des parterres de jardin comme points de mire. Mais étant au Texas, les miennes ne sont pas pleines d’annuelles ou de vivaces en fleurs qui nécessitent un arrosage quotidien ou biquotidien. Au lieu de cela, ils mettent en valeur des plantes économes en eau comme les plantes grasses, les cactus et même les fougères à queue de renard – des plantes que je peux laisser à leur guise par une chaleur de 100 degrés sans m’en préoccuper pendant une semaine ou plus.

Voici quelques unes de mes faveurs.

L’agave calamar varié (Agave bracteosa « Monterrey Frost ») se développe dans des tons vifs, avec un sedum bleu-vert (Sedum reflexum « Blue Spruce ») qui mousse à ses pieds.

Un agave calamar standard – celui-ci a au moins 13 ans – a étendu ses tentacules sur une plante de 3 pieds de long, cherchant plus de lumière sous une exubérante Bambou « Tiny Fern.

En parlant de tentacules, j’adore ça Pot de tentaculeset une Tillandsia xerographica aux bras ondulés est le partenaire idéal, ainsi qu’un couple de pieuvres décoratives. À l’intérieur, les tillandsias nécessitent une brumisation régulière. Mais à l’extérieur, à l’ombre, pendant l’été humide d’Austin, le mien n’a besoin d’être brumisé que deux fois par mois.

Dans un pot bleu, dans un lit plutôt ombragé, un manga « Spotty Dotty » montre ses taches de rousseur.

Mais je pense que sa couleur serait encore meilleure avec plus de soleil, donc je vais peut-être essayer de lui trouver un nouvel emplacement.

Une jardinière en acier sur le mur du garage attire mon attention chaque fois que je passe devant, grâce à un accent de Bouddha turquoise.

Si vous vous êtes demandé ce qui est arrivé à mon Chiots Moby – les bulbilles que j’ai récoltées de mon agave de la langue de la baleine mourante, Moby – En voici une. Il en reste quatre des six originaux que j’ai conservés, et je les ai récemment rempotés dans des pots plus grands. Je les garde en réserve pour la prochaine fois qu’un gros agave meurt et que j’ai besoin d’un remplacement.

Je suis assez satisfait de ce conteneur suspendu, que j’ai replanté il y a un mois ou deux avec des boutures succulentes et un manga ‘Bloodspot’ que j’ai fait pousser à partir d’un bulbille. Maintenant, l’echeveria bleu poussiéreux est en fleur !

Les bonnes vieilles plantes grasses – si faciles à cultiver, et c’est un cadeau qui continue à donner.

Vos commentaires sont les bienvenus ; veuillez faire défiler la page jusqu’à la fin de ce billet pour en laisser un. Si vous lisez ceci dans un courriel d’abonnement, cliquez ici pour visiter le site Digging et trouvez la boîte de commentaires à la fin de chaque message.

_______________________

Creuser plus profondément : Nouvelles et événements à venir

Inscrivez-vous à la liste de diffusion pour Étincelle de jardin! Envie d’en savoir plus sur l’art des jardins ? Quelques fois par an, j’organise une série de conférences avec des concepteurs de jardins, des architectes paysagistes et des auteurs inspirants. Ces conférences se tiennent à Austin et sont des événements à participation limitée qui se vendent rapidement, alors inscrivez-vous sur la liste de diffusion de Garden Spark pour être averti à l’avance. Il suffit de s’inscrire sur cliquez sur ce lien et demandez à être ajouté.

Tout le matériel © 2020 par Pam Penick pour Creuser. Toute reproduction non autorisée est interdite.

Le poste Les succulentes en pot ne demandent pas grand-chose (et c’est ce que j’aime) est apparue pour la première fois le Creuser.


Cet article a été rédigé par Pam/Digging et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.