Menu Fermer

Une étude de Princeton révèle que le jardinage domestique rend plus heureux

Lewis Wilson

Lorsque la lumière du soleil commence à briller à travers les averses printanières qui apportent les fleurs de mai, nous savons que l’été est en route. Bien que la plupart des habitants de la planète aient été confinés chez eux pendant cette pandémie mondiale, les histoires sur la façon unique dont les gens luttent contre l’isolement physique associé au fait de rester chez eux ont inondé les sites de médias sociaux. Le jardinage est l’un de ces passe-temps qui a connu un regain d’intérêt au cours des derniers mois, et une étude de Princeton publiée dans Landscape and Urban Planning explore comment le fait de prendre soin des plantes chez soi peut avoir un effet positif sur l’humeur.

L’étude—qui a été menée avant la pandémie—a interrogé 370 personnes différentes vivant dans la région de Minneapolis-St. Paul sur leur état émotionnel et leur niveau de bonheur tout au long de la journée. Sur les 370 participants, 118 d’entre eux se livraient à des activités de jardinage à domicile. Ces jardiniers à domicile auraient un niveau de bonheur élevé, lorsque le jardinage est comparé à d’autres activités quotidiennes. Ce “bien-être émotionnel&rdquo ; (ISF) que l’étude a suivi était plus élevé chez les jardiniers maraîchers que chez les jardiniers d’ornement. Cela peut être dû à la relation que vous établissez avec vos plantes potagères en les regardant pousser et mûrir au cours de la saison de plantation.

LIRE L’HISTOIRE COMPLÈTE:&nbsp ;https://mymodernmet.com/princeton-research-gardening-happiness/

Cet article a été rédigé par UOG et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.