Menu Fermer

L’hysope anisée est un miel d’herbe dans les jardins frontaliers

Programme d’études

L’hysope d’anis, Agastache foeniculum, est une plante herbacée vivace comestible de courte durée dans la Lamiacées, ou famille de la menthe.

Il s’agit d’une plante indigène adaptée aux jardins de Zones de rusticité de l’USDA 4 à 9.

Utilisé depuis longtemps dans des applications culinaires et médicales, sa stature érigée et ses pointes de fleurs de lavande font une déclaration frappante dans le jardin.

Dans cet article, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir pour cultiver et soigner l’hysope anisée.

Voici ce que nous vous réservons :

Ce que vous’allez apprendre

Culture et histoire
Propagation
Comment se développer
Conseils de culture
Entretien
Cultivars à sélectionner
Gestion des parasites et des maladies
Les meilleures utilisations du jardin
Récolte et conservation
Guide de référence rapide sur la culture

Don’t be deterred by the “shortlived&rdquo ; description. Bien que l’A. foeniculum ait une durée de vie d’environ trois ans, il se sème facilement et possède un système racinaire vigoureux qui lui permet de se naturaliser dans les espaces ouverts.

Que vous souhaitiez l’utiliser comme plante ornementale ou récolter les feuilles et les fleurs pour leur saveur et leurs propriétés réparatrices, cette herbe résistante aux cerfs et aux lapins apporte beaucoup au jardin familial.

Let’s apprennent tout sur le sujet !

Culture et histoire

Le nom “anis hyssop&rdquo ; est quelque peu déroutant, car il ne s’agit ni de la graine d’anis (Pimpinella anisum), ni de l’anis étoilé (Illicium verum), ni de l’hysope (Hyssopus officinalis).

Dans les régions septentrionales de l’Amérique du Nord, elle pousse à l’état sauvage, s’étendant sur les prairies ouvertes, créant de vastes étendues de fleurs de lavande de juin à septembre.

A vertical close up of the delicate, upright purple flowers of anise hyssop, growing in the garden, with light green foliage.

Les tiges droites et carrées s’élèvent à partir de rhizomes épais et ont une croissance touffue et agglomérante.

La taille adulte est comprise entre deux et quatre pieds, avec un écart d’un pied et demi à trois pieds.

Appelée aussi hysope géante bleue, lavande et parfumée, c’est une herbe aromatique. Les feuilles ont une odeur et un goût rafraîchissants et sucrés, comme une combinaison d’anis, de réglisse et de menthe.

Disposées de manière opposée, elles sont de couleur vert moyen et ont la forme de lances à bords festonnés. Au printemps, le feuillage peut être teinté de violet.

Au-dessus des feuilles appariées s’élèvent des pics de fleurs non parfumées bleu clair, lavande ou violet. Elles sont minuscules, à lèvres et tubulaires.

Chacune est remplie d’un riche nectar, et est de la longueur idéale pour les insectes à longue trompe, comme les abeilles minières, ainsi que les colibris.

Les herboristes, y compris les Amérindiens, utilisent depuis des siècles les fleurs, les feuilles et les tiges comestibles de l’A. foeniculum dans des préparations censées avoir toute une série de propriétés bénéfiques.

Les fleurs sont souvent consommées en garniture de salade, et les feuilles fraîches ou séchées peuvent être infusées dans un thé apaisant.

Propagation

Il y a trois façons de propager l’hysope anisée. Examinons chaque méthode :

De la graine

A. Les graines de foeniculum germent bien après avoir été exposées à des conditions froides et humides. Ce processus est appelé stratification au froid.

La meilleure façon de démarrer les graines est de les semer directement dans le jardin au début de l’automne, afin qu’elles puissent connaître une stratification naturelle par le froid pendant les mois d’hiver.

Contrairement à de nombreuses graines, celles d’A. foeniculum ont besoin de lumière pour germer. Humidifiez la terre et saupoudrez-la sur le dessus, en les pressant doucement vers le bas, à environ 5 cm l’un de l’autre.

Maintenez le sol humide pendant les mois d’hiver, en l’arrosant juste avant qu’il ne soit complètement sec.

Au printemps, les graines vont germer.

Lorsque les semis ont au moins deux séries de vraies feuilles et sont assez robustes, éclaircissez-les à une distance d’un mètre et demi à trois pieds, selon la largeur à maturité de la variété que vous avez semée.

Vous pouvez vérifier votre paquet de semences pour déterminer les dimensions matures.

Vous pouvez vous attendre à une floraison la première année après les semailles.

Vous pouvez également reproduire manuellement le processus de stratification à froid.

Pour ce faire, stockez les graines sur une couche de terreau humide ou de sable, et mettez-les au réfrigérateur pendant environ un mois avant de les semer.

Pour démarrer la saison de croissance, de commencer les semences à l’intérieur six à huit semaines avant la date moyenne du dernier gel dans votre région.

Transplantez les semis dans le jardin lorsqu’ils ont au moins deux séries de vraies feuilles et que tout danger de gel est passé.

Ou bien, semez directement des graines stratifiées à froid en plein air après la dernière date moyenne de gel, pour les fleurs de la deuxième année.

Par division

Au début du printemps, lorsque les premiers signes de nouvelle croissance apparaissent, ou à la fin de l’automne, lorsque la dormance hivernale commence, vous pouvez diviser les massifs existants pour en faire de nouveaux.

C’est un excellent moyen de reproduire des variétés hybrides, car les graines des hybrides ne produisent pas les caractéristiques et la qualité exactes des plantes parentales. En outre, certaines sont stériles et ne produisent aucune graine.

Vous aurez besoin d’une pelle propre et bien aiguisée et d’un peu d’huile de coude. Veuillez consulter notre guide pour la division des plantes vivaces pour obtenir des instructions complètes.

Boutures de tiges

On peut aussi commencer par des boutures de tiges semi-molles. Cette méthode est également un bon moyen de cloner des hybrides.

Au début de l’été, après que la nouvelle croissance molle du printemps a commencé à se raffermir, et avant le bourgeonnement, utilisez des sécateurs propres et tranchants pour couper le bout d’une tige en croissance &ndash ; environ six pouces de long.

Enlevez les feuilles inférieures pour révéler une tige nue de deux à trois pouces de long. Trempez la tige dans de la poudre d’hormone d’enracinement et placez-la dans un milieu d’empotage à une profondeur d’au moins deux pouces.

Placez la coupe de la tige dans un endroit lumineux, à l’abri de la lumière directe du soleil. Arrosez avant que le terreau ne soit complètement sec pour maintenir une humidité uniforme, mais ne le laissez jamais se détremper.

Au début, la tige se flétrit, mais elle se redresse rapidement. Quand une nouvelle croissance est évidente, vous’allez savoir qu’elle a pris racine.

Transplanter la bouture enracinée dans le jardin. Elle se flétrira à nouveau, dans un premier temps, mais se redressera. Maintenez une humidité uniforme pendant que la jeune plante s’établit.

Comment se développer

Avec des graines, des divisions ou des boutures de tiges, vous êtes prêt à introduire A. foeniculum dans le jardin.

A close up of a garden border with Agastache foeniculum, displaying purple-tinged foliage and long upright flower heads.

Voici comment :

Choisissez un emplacement en plein soleil dans votre jardin. Une ombre partielle est acceptable, en particulier dans les climats chauds.

Ne pas cultiver à proximité des noyers noirs, car A. foeniculum ne tolère pas la toxicité du juglone.

Le sol doit avoir un pH légèrement acide à neutre de 6,0 à 7,0. Il peut varier de riche à pauvre en matières organiques, à condition qu’il soit bien drainé.

Si vous n’êtes pas sûr du pH de votre sol, vous pouvez effectuer une analyse du sol par l’intermédiaire de votre service local de vulgarisation agricole.

Avant de planter, travaillez la terre jusqu’à ce qu’elle soit friable. Si vous travaillez avec un sol dense ou argileux, ameublissez-le en travaillant une couche de sable de construction.

Si vous devez augmenter l’acidité, vous pouvez ajouter un paillis de feuilles ou compost. Ces les amendements du sol contribuera également à améliorer le drainage.

A close up of the light green foliage of Agastache foeniculum, with a small bright pink flower just beginning to bloom.

Si vous semez directement les graines, humidifiez le sol et poussez-les doucement dans la couche supérieure du sol, mais ne les couvrez pas. Maintenez le sol uniformément humide pendant la germination.

Pour repiquer les jeunes plants, attendez qu’ils aient deux séries de vraies feuilles et que tout danger de gel soit passé, puis durcissez-les. Pour ce faire, placez-les quelques heures par jour à l’extérieur, dans un endroit abrité, puis augmentez-les au cours de la semaine.

Après le durcissement, transplantez les jeunes plants dans le jardin et maintenez-les uniformément humides pendant qu’ils s’établissent.

Transplanter des boutures de tiges lorsqu’elles présentent des signes de croissance. Maintenez-les uniformément humides pendant la transition.

N’oubliez pas qu’il faut s’attendre à un flétrissement pendant les périodes de transition, qui est généralement bref.

Une fois établie, l’eau est nécessaire pour empêcher le sol de se dessécher complètement, mais pas trop souvent au point de le sursaturer.

Conseils de culture

Utilisez une stratification froide et humide et commencez les graines à l’intérieur au printemps, ou semez à l’extérieur en automne, pour les fleurs de la première saison.
Prévoyez un excellent drainage pour éviter la sursaturation.
A. foeniculum n’aime pas les pieds mouillés, alors arrosez quand il’y a encore un peu d&rsquohumidité dans le sol, mais avant que le sol ne soit complètement sec.
Attendez-vous à un flétrissement pendant les périodes de transition, mais sachez que les plantes se rétablissent rapidement.

Entretien

Une fois établies, la plupart des espèces indigènes ont besoin de peu d’eau et de soins supplémentaires. Cependant, il y a certaines choses que vous pouvez faire pour garder vos plantes en bonne santé et heureuses.

A vertical close up picture of a bee feeding on a purple anise hyssop flower in the bright sunshine, pictured on a green, soft focus background.

Maintenez les mauvaises herbes à l’écart afin de réduire la concurrence pour l’eau et les nutriments, de maintenir une bonne circulation d’air, de décourager les parasites et d’inhiber les maladies.

Fertiliser avec un produit polyvalent et bien équilibré, tel que 10-10-10 (NPK) au printemps.

La tête morte a passé les fleurs en les coupant à leur point d’origine, pour favoriser une plus grande floraison à intervalles intermittents.

Vous pouvez également tailler en profondeur après la première période de floraison, jusqu’à un maximum d’un tiers de la taille de la touffe, pour favoriser une deuxième période de floraison.

Taillez légèrement juste au-dessus d’un nœud de feuille pour une croissance plus touffue, et retirez les tiges endommagées si nécessaire.

Vérifiez régulièrement si les plantes présentent des signes de maladie. Agir rapidement pour enlever et éliminer le matériel affecté, ou le traiter si nécessaire. Nous’discuterons prochainement des problèmes éventuels.

C’est une espèce qui s’auto-ensemence, donc si vous ne’vez pas une abondance de semis au printemps prochain, les fleurs mortes dépassées avant d’avoir eu la chance d’aller en graines.

Cultivars à sélectionner

Outre les véritables espèces que l’on trouve dans la nature, il existe des variétés cultivées de A. foeniculum. Certaines sont des hybrides de A. foeniculum et de la menthe coréenne, A. rugosa.

Voici quelques-uns de mes préférés :

Espèces botaniques A. foeniculum

L’espèce telle qu’on la trouve dans la nature a des épis de fleurs de lavande pâle et un feuillage vert moyen.

A close up of Agastache foeniculum growing in the garden, with light purple flowers and green foliage.

Espèces botaniques A. foeniculum

Les tiges atteignent à maturité une hauteur de trois à quatre pieds, en touffes de deux à trois pieds de large.

Trouver des plantes dans des conteneurs de 3 pouces disponible auprès de la pépinière Nature Hills.

Boa bleu

Ce cultivar a des pics impressionnants de fleurs bleu-violet profond et un feuillage gris-vert.

A close up of the bright flowers of Agastache foeniculum 'Blue Boa,' pictured in a backyard setting.

‘Blue Boa&rsquo ;

Les plantes matures atteignent une hauteur de 2 à 3 pieds, avec une envergure de 14 à 18 pouces.

Find ‘Blue Boa&rsquo ; maintenant de la pépinière Nature Hills.

Petite vipère

Cette variété présente des fleurs bleu-violet en épi et un feuillage vert moyen.

A close up of the purple flowers of Agastache foeniculum 'Little Adder' growing in the garden, with foliage in soft focus in the background.

‘Little Adder&rsquo ;

Il a une stature plus petite que certains autres, avec une hauteur de 15 à 18 pouces et une largeur de 18 à 22 pouces.

TrouvezA. rugosa ‘Little Adder&rsquo ; maintenant de la pépinière Nature Hills.

Gestion des parasites et des maladies

En tant que plante indigène, l’hysope anisée n’est pas sujette aux problèmes de parasites.

A close up of a bee feeding on the tall, upright flower stem of Agastache foeniculum, pictured in bright sunshine in the summer garden.

Cependant, il peut devenir vulnérable aux maladies fongiques en présence d’un excès d’humidité dû à

Espace aérien insuffisant entre les plantes
Sur l’eau
Mauvais drainage

Une humidité relative élevée entre les plantes, qui empêche l’humidité de s’évaporer, et la mise en commun de l’eau sur le feuillage et dans le sol peuvent créer un environnement propice à la croissance fongique.

Cela peut conduire à des maladies fongiques. Les principales à connaître sont les suivantes :

Pourriture de la couronne
Tache foliaire
Oïdium
Rouille

En cas d’infection fongique, enlever et éliminer le feuillage affecté et traiter avec un fongicide conformément aux instructions figurant sur l’emballage.

Les meilleures utilisations du jardin

J’ai toujours aimé faire pousser de l’hysope anisée, une des plantes préférées des pollinisateurscomme les abeilles, les papillons et les colibris qui se nourrissent de son nectar, et le les oiseaux, tels que les chardonnerets, qui adorent les graines.

A close up of a clump of Agastache foeniculum, with tall upright flower stems, pictured in a backyard setting.

Et, comme il s’agit d’une espèce indigène qui nécessite peu d’entretien et d’eau une fois établie, elle’s adapté au xéropaysagisme.

Que vous soyez à la recherche d’un ajout excitant et savoureux au jardin d’herbes aromatiques ou d’un ornement qui ne plaise pas aux cerfs ou aux lapins, il mérite votre attention.

Voici quelques idées pour introduire A. foeniculum dans votre espace de vie extérieur :

Plantez-le dans les jardins de papillons et de fleurs sauvages où les pollinisateurs se nourrissent.

Donnez-lui une dérive propre où il peut se répandre, sans contrôle, comme il le fait dans la nature.

Si vous pouvez seulement lui épargner quelques pots sur le patio, qu’il en soit ainsi. Choisissez de grands pots avec des bords de 18 à 20 pouces et une profondeur d’au moins 12 pouces pour laisser un grand espace aux racines.

Ajoutez-le au jardin de coupe pour obtenir un approvisionnement en tiges pour des arrangements en vase frais ou sec.

A. Le foeniculum se marie bien avec une foule de plantes vivaces qui apprécient également la possibilité de se promener, peut-être à travers une prairie ou une frontière tentaculaire, notamment :

Baume d’abeille
Susan aux yeux bruns
Coneflower
Chardon des champs
Joe pye weed
Graminées ornementales
Le sage russe
Achillée

Et enfin, it’s un gagnant dans les lits de fondation. Choisissez une variété de hauteur moyenne pour un placement central, ou une variété plus haute pour une position arrière, afin de créer un fond bleu, lavande ou violet à pointes pour les spécimens de devant de lit à profil bas.

Récolte et conservation

Les feuilles d’hysope d’anis peuvent être utilisées dans la cuisine comme substitut de la menthe. Elles apportent un complément rafraîchissant aux coupes de fruits frais et aux salades d’été.

A close up of the delicate lavender flowers of Agastache foeniculum growing in the garden, with blue green foliage in soft focus in the background.

Pour récolter des feuilles fraîches, pincez-les au besoin ou conservez-les au réfrigérateur dans un sac en plastique à fermeture éclair pendant environ une semaine.

Vous pouvez également couper des fleurs ou des têtes de fleurs entières juste avant qu’elles ne soient complètement ouvertes, pour les utiliser comme garniture sur des desserts spéciaux.

Et, si vous souhaitez disposer les fleurs et le feuillageVous pouvez couper des tiges entières juste au moment où les fleurs commencent à s’ouvrir, pour les exposer dans des vases.

Vous pouvez également déguster de l’hysope anisée sèche.

A vertical close up picture of a bunch of anise hyssop and coneflowers with their stems tied into a bunch, and hung upside down against a wooden fence to dry.Des bouquets de conifères et d’hysope d’anis sèchent à l’envers.

Pour faire sécher les feuilles, les fleurs et les tiges à des fins culinaires, ainsi que pour les arrangements floraux, il faut récolter les tiges lorsque la plupart des fleurs sont ouvertes, mais avant qu’elles ne soient épanouies et prêtes à tomber.

Le meilleur moment pour les couper est après l’évaporation de la rosée du matin, et avant que la journée ne devienne chaude.

Coupez les tiges aussi longtemps que vous le souhaitez. Les regrouper avec de la ficelle et les suspendre à l’envers dans un endroit aéré, chaud et sec. L’obscurité peut aider à préserver leur couleur.

Il faut compter environ deux à trois semaines pour que les tiges sèchent complètement. Pour récolter les graines, attendez que les fleurs tombent et que les gousses se forment.

A vertical close up of the dried seed heads of Agastache foeniculum on a soft focus background.

Rassemblez les tiges, regroupez-les et suspendez-les comme ci-dessus, mais avec un tissu propre ou un sac en papier en dessous, pour attraper les graines qui tombent en séchant.

Une autre méthode de collecte des semences consiste à attacher des sacs en papier autour des épis des fleurs après leur floraison, pour attraper les graines avant qu’elles ne tombent sur le sol. Mais cela peut être délicat, car elles poussent vers le haut !

Pour le stockage, utilisez des bocaux hermétiques pour contenir les feuilles, les graines, les fleurs et les tiges émiettées. Ils devraient conserver leur meilleure saveur pendant environ un an.

Guide de référence rapide sur la culture

Type de plante : Plante herbacée vivace à courte durée de vie Couleur de la fleur / du feuillage : Bleu, lavande, violet ; vert Originaire de : Tolérance du nord des États-Unis : Chevreuils, sécheresse, lapins, types de sol variés Rusticité (zone USDA) : 4-9 Type de sol : Temps moyen de floraison / saison : pH du sol en été : 6,0-7,0 Exposition : Plein soleil à mi-ombre Drainage du sol : Espacement des puits de drainage : 1,5-3 pieds Attire : Abeilles, insectes pollinisateurs bénéfiques, papillons, chardonnerets, colibris Profondeur de plantation : Semis de surface (graines) Plantation d’accompagnement : Baume d’abeille, marguerite aux yeux bruns, conefleur, chardon des champs, herbe à chardon, herbes ornementales, sauge de Russie, achillée millefeuille Hauteur : 2-4 pieds Éviter de planter avec : Noyer noir Étendue : 1,5-3 pieds Utilisations : Lits, jardins de papillons, conteneurs, fleurs coupées, dérives, fleurs sèches, jardins de plantes aromatiques, prairies, bordures de plantes vivaces, jardins de fleurs sauvages, taux de croissance des xéropaysages : Commande rapide : Besoins en eau des lamiales : Faible à modéré Famille : Entretien des lamiacées : Genre : Faible : Agastache Ravageurs &amp ; Maladies : Pourriture des racines de la couronne, tache foliaire, oïdium, rouille Espèce : foeniculum

Bienfaisant et beau

Les pointes de l’hysope anisée ajoutent de la couleur, de la texture et du parfum à une variété de jardins.

En tant qu’espèce indigène, c’est un choix pratique qui nécessite peu d’entretien et qui se propage par rhizomes et par auto-ensemencement dans des conditions de croissance idéales.

Agastache foeniculum | GardenersPath.com

En outre, il constitue une excellente source de nourriture pour les pollinisateurs locaux.

Si vous aimez cette plante, une autre herbe à la couleur lavande que vous aurez peut-être plaisir à cultiver est la lavande elle-même, également connue sous le nom de Lavandula. Vous pouvez consulter notre guide d’approfondissement pour en savoir plus.

L’hysope anisée pousse-t-elle dans votre jardin, et les cerfs la laissent-ils tranquille ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous, et n’hésitez pas à partager une photo !

Et pour plus d’informations sur la culture des fleurs dans votre jardin, essayez ensuite ces guides :

Comment cultiver les susans aux yeux noirs, un favori du jardin
Comment faire pousser des tournesols, un ajout beau et savoureux à votre paysage
Cultiver des héliotropes : Les charmeurs de vintage parfumés
978 actionsFacebook215TwitterIntérêts763

&copy ; Ask the Experts, LLC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Voir nos CGU pour plus de détails. Publié initialement le 20 février 2019. Dernière mise à jour : 4 juin 2020. Photos de produits via la pépinière Nature Hills. Photos non créditées : Shutterstock.

Le poste L’hysope anisée est un miel d’herbe dans les jardins frontaliers est apparue pour la première fois le Le chemin du jardinier.

Cet article a été rédigé par Nan Schiller et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.