Menu Fermer

Comment identifier et traiter les maladies courantes des roses

À la fin de chaque automne, je me retrouve à jurer de ne plus avoir de roses. Mais au début de chaque été qui suit, elles m’aspirent à nouveau.

La promesse de magnifiques fleurs et de tapis de pétales, ainsi que l’art délectablement fastidieux de la taille, rendent tolérables les maux de tête liés aux maladies qui affectent couramment ces plantes.

Au moins jusqu’à la fin de l’automne, c’est-à-dire. Ensuite, je les abandonne à nouveau.

Mais telle est la vie du jardinier.

Peu de plantes dans le jardin offrent le rendement raffiné des roses. De leurs fleurs emblématiques à leurs arômes euphorisants, les roses sont un pilier pour une bonne raison.

A close up of the bright red blooms of a rose bush, with green stems and unopened buds, on a green soft focus background.

Mais cela se fait au prix d’une grande attention aux détails en termes de santé et de soins des plantes.

Si vous cultivez des roses, vous’tes presque certain de rencontrer des maladies.

Les experts chevronnés et les amateurs enthousiastes vont rencontrer à un moment ou à un autre des taches noires, des mosaïques et des moisissures sur leurs roses.

Jetons un coup d’œil sur ces problèmes courants et probables que vous découvrirez et apprenez à les résoudre. Mais d’abord, nous allons passer en revue quelques éléments de base sur la prévention des maladies.

Voici’un aperçu de ce que I’ll couvre :

Ce que vous’allez apprendre

Conseils pour prévenir les maladies
Maladies des roses
Tache noire
Rouille
Oïdium
Brûlure bactérienne Botrytis
Chancres
Couronne Gall
Rose Rosette

Conseils pour prévenir les maladies

Les roses veulent du soleil et beaucoup de circulation d’air. Elles s’épanouissent également en étant dotées, c’est pourquoi une taille régulière et l’élimination des tissus morts contribueront à minimiser le risque de maladie.

Hé, les roses nous ressemblent beaucoup, n’est-ce pas ?

A concrete path meandering through a flower garden, between two borders with different plants in bloom.

Essayez de planter des cultivars résistants aux maladies pour commencer, afin de réduire la probabilité de rencontres infectieuses.

Je n’ai jamais été un fan de Knock Out&reg ; Roses moi-même, mais c’est une série populaire parce qu’elle est généralement très résistante aux maladies.

Solutions chimiques

Suivez toujours les instructions sur l’étiquette de toute solution chimique que vous utilisez dans votre jardin !

Une dose trop forte ou trop élevée est tout aussi néfaste, voire parfois bien pire, qu’une dose trop faible. Il faut toujours se référer à l’étiquette lors de l’utilisation d’un produit chimique, quel qu’il soit.

De même, si vous trouvez un tuyau étrange sur Internet ou dans une conversation avec un collègue jardinier, faites une petite recherche avant de le suivre.

Même si je suis un fan des techniques de jardinage de la vieille école, je trouve que cela n’a pas beaucoup de sens.

Gardez ces sécateurs propres ‘n’aiguisés

J’aiguise mes sécateurs tous les matins, et si j’ai beaucoup de travail de coupe, j’apporte la pierre à aiguiser avec moi sur le chantier.

Une lame tranchante permet une coupe nette, et des coupes nettes minimisent les dommages causés à une plante tout en aidant à prévenir les infections.

A close up of a hand from the left of the frame holding garden pruners and cutting a stem from a rose bush, in bright sunshine, on a soft focus background.

De nombreuses maladies des roses se propagent facilement à d’autres plantes, souvent à partir un jardinier’s élagueurs.

Je transporte un vaporisateur rempli d’alcool à friction et je vaporise mes sécateurs entre chaque plante que je taille, ou parfois entre chaque petite coupe sur la même plante.

C’est fastidieux et ennuyeux, mais c’est vital pour la santé des plantes.

Maladies des roses

Ce sont quelques-unes des maladies des roses les plus courantes auxquelles le jardinier amateur est confronté.

I’ve les a classées par ordre croissant de gravité, les plus graves se trouvant à la fin.

Tache noire

L’une des maladies des roses les plus courantes que vous’allez rencontrer est la tache noire.

Causée par le champignon Diplocarpon rosae, la tache noire défolie et affaiblit vos plantes, les rendant plus vulnérables aux autres pressions environnementales.

A close up of the leaves of a rose plant suffering from black spot. The green leaves are turning black in the center and at the edges. The background is foliage in soft focus.

Considérez la tache noire comme une maladie de passage ; il est peu probable qu’elle tue vos roses d’elle-même, mais elle stresse vos plantes et les rend plus sensibles à d’autres infections.

Ce problème fongique est souvent rencontré au printemps et à l’automne, lorsque les conditions sont humides et que les nuits fraîches empêchent l’humidité de s’évaporer.

Un temps chaud de plus de 80 degrés F/26 degrés C tend à empêcher l’apparition de la tache noire, et un temps sec inhibe la progression de cette maladie.

A close up of bright green leaves suffering from black spot, a disease that attacks roses.Photo par Matt Suwak.

Les éclaboussures d’eau sur les feuilles infectées sont ce qui propage le champignon, donc un manque de précipitations et une irrigation inutile signifie une propagation minimale de l’infection !

La tache noire commence souvent ses dégâts à la base de la plante et se propage vers le sommet.

Les feuilles infectées développeront un ensemble révélateur de taches noires avant que la plante ne fasse tomber ces feuilles.

Les cannes infectées auront l’air meurtries et prendront une teinte noire ou violette, indiquant la présence de l’infection.

Le champignon passe l’hiver dans les feuilles et les tiges infectées, donc si vos plantes en sont atteintes une année, il est probable qu’il réapparaisse à l’avenir.

Comment gérer la tache noire

La tache noire peut être traitée avec différents types de sprays. Cependant, il s’agit d’une maladie très difficile à traiter une fois que l’infection s’est installée, c’est pourquoi il est vital de la soigner rapidement.

A close up of foliage suffering from black spot. The green leaves are covered with black patches in the center and at the edges.

On peut pulvériser sur les plantes un mélange d’environ une cuillère à café de bicarbonate de soude et d’un litre d’eau chaude, ou utiliser un fongicide en spray à base de soufre.

J’ai commencé à utiliser ce produit de Southern Ag l’automne dernier, et j’ai trouvé les résultats prometteurs. Il’s disponible sur Amazon.

Fongicide liquide au cuivre

L’huile de neem peut également fonctionner, mais j’ai tendance à l’éviter lorsque je travaille avec des roses pour ne pas nuire à les insectes utiles.

Rouille

La rouille est un problème courant causé par neuf espèces différentes de champignons, dans sa forme la plus bénigne.

Mais dans le pire des cas, il tuera la plante hôte initiale et se propagera aux autres.

A close up of the foliage of a rose plant suffering from fungal rust. The green leaves are turning a light brown, rusty color.

Il est relativement facile de repérer la rouille sur vos roses.

Ils’ll laissent souvent tomber des feuilles, et l’état est évident avec ses marques orange et rouille qui apparaissent sur les feuilles et les cannes. En hiver, les tiges infectées ont tendance à noircir.

La rouille hiverne dans les tissus infectés, mais elle peut aussi trouver une cachette sûre sur les treillis et les clôtures, ou à peu près n’importe quel endroit près de la rose hôte où elle est protégée des pires conditions climatiques hivernales.

Heureusement, ce problème fongique est spécifique aux roses, il ne devrait donc représenter qu’une menace potentielle pour les autres roses de votre jardin.

Manipuler la rouille

Comme c’est le cas pour de nombreuses maladies des plantes, un régime d’arrosage complet et attentif est essentiel pour résoudre vos problèmes de rouille.

Enlever les feuilles mortes chaque automne et comme un projet de nettoyage de printemps précoce pour aider à minimiser la propagation de cette maladie fongique.

Si vous’tes en train de planifier l’aménagement de votre jardin, envisagez d’acheter des variétés de roses résistantes à la rouille afin de réduire considérablement vos chances de rencontrer ce problème ennuyeux.

Si vous optez pour la lutte chimique, envisagez d’utiliser Bayer Advanced Disease Control au lieu d’une combinaison fongicide et insecticide.

Lutte avancée de Bayer contre les maladies des roses

Il s’agit d’un choix fiable et facilement disponible en vente libre, et vous pouvez le trouver sur Amazon.

Oïdium

Si vous’tes en train de cultiver des roses, vous’avez probablement déjà rencontré l’oïdium. Il laisse un témoin, l’oïdium sur les feuilles, une couche grise qui crie “beurk!&rdquo ;

Il est communément observé dans une variété de plantes dans le jardin, et devient un ennui presque constant à la fin de l’été et au début de l’automne.

A close up of a stem and foliage of a plant suffering from powdery mildew, a fungal infection causing white patches on the leaves.

Cette maladie fongique se développe dans des conditions humides où la circulation de l’air est minimale ou inexistante. Cela ressemble à tous les jours d’été à Philadelphie, si vous voulez mon avis !

Cependant, il peut aussi se développer dans des conditions sèches, et c’est ce qui fait de l’oïdium un tel casse-tête. On ne sait jamais quand il va frapper.

S’il s’agit d’un cas mineur d’oïdium, j’ai tendance à le laisser sans réponse, mais je fais très attention aux pantalons infectés pour m’assurer que la maladie ne se propage pas.

A close up of leaves showing powdery mildew, a common rose disease, pictured in bright sunlight with flowers and foliage in soft focus in the background.

C’est souvent une question qui se règle d’elle-même dans les cas mineurs.

Un nettoyage d’automne complet de toutes les feuilles tombées est une astuce utile pour minimiser les récurrences.

Manipulation de l’oïdium

L’un ou l’autre des fongicides recommandés pour les problèmes fongiques précédents aidera à traiter l’oïdium. Tout produit contenant du Mancozeb fera l’affaire.

Veillez à’pulvériser régulièrement toutes les parties de la plante, y compris le haut et le bas des feuilles.

Certains experts recommandent une application toutes les deux semaines, mais comme toujours, lisez l’étiquette du produit chimique que vous avez acheté pour connaître l’usage suggéré.

Brûlure bactérienne Botrytis

Je me souviens d’avoir regardé des roses thé avec impatience, impatience de voir leurs bourgeons en développement s’épanouir en de jolies fleurs que j’en suis venu à aimer (et à détester, selon le moment de l’année où vous me le demandez&) puis à froncer les sourcils alors que les pétales devenaient bruns et croustillants.

A close up of a rose bloom suffering from the disease botrytis blight, where the petals go brown and dry out, eventually dropping from the plant.

C’était ma première rencontre avec le botrytis, une maladie horrible et laide qui s’attaque le plus souvent aux roses thé, ruinant leurs fleurs.

Comme la plupart des problèmes fongiques, celui-ci est en grande partie causé par des problèmes environnementaux, donc un été chaud et humide est le terrain de reproduction idéal pour cette maladie.

Manipuler le Botrytis

Si la brûlure botrytique peut être combattue temporairement par des fongicides, elle adapte souvent une résistance à ces pulvérisations et les rend inefficaces après un usage prolongé.

Un temps ensoleillé et sec est souvent suffisant pour garder cette condition sous contrôle.

A close up of a rose bloom suffering from botrytis blight. The petals are going brown and drying out. The background is soft focus.

Une solution intéressante pour lutter contre le botrytis réside dans vos pratiques de fertilisation.

Un excès d’azote peut créer une abondance de nouvelles pousses molles trop sensibles à ce fléau.

Limitez la quantité de nourriture que vous donnez à vos roses au milieu de l’été afin de minimiser le risque que le mildiou n’attaque cette nouvelle pousse.

Chancres

Celle-ci est une infection fongique laide et potentiellement mortelle pour vos roses.

A close up of a green stem showing characteristic dark spots of stem canker, a disease of roses.Photo par Elizabeth Bush, Virginia Polytechnic Institute and State University, Bugwood.org, via CC 3.0

Le chancre se révèle en rendant les cannes noires, notamment dans les endroits où la plante a été récemment taillée.

Nettoyez toujours vos sécateurs entre les différentes plantes pour éviter que cela ne se produise !

A vertical picture showing a close up of a devastating stem canker, a common disease on rose shrubs.Photo de la Florida Division of Plant Industry , Florida Department of Agriculture and Consumer Services, Bugwood.org, via CC 3.0

Il est intéressant de noter que les chancres causent souvent le plus de problèmes pendant les périodes les plus froides de l’année, ce qui les rend un peu plus difficiles à remarquer que d’autres maladies.

I’ve les a rencontrés au cours de la taille au début du printempssoit en découvrant d’anciens chancres, soit en constatant que de nouveaux s’installent.

Les roses sont sensibles à trois types de chancre :

1. Chancre brun

Vous’trouverez de minuscules bosses rouge-violet sur les cannes, un peu moins de la moitié de la taille d’un grain de riz. Lorsque ces petites taches commencent à se transformer en fructifications, elles prennent une couleur brune ou noire.

2. Le chancre de la marque

Ceux-ci ont une couleur rougeâtre similaire à la variété brune, que l’on trouve également sur les cannes, mais ces chancres développent rapidement un centre brun. I’ve encore à voir un chancre de marque sans cette coloration centrale brune.

3. Chancre de la tige

Parfois plus difficile à repérer d’un coup d’œil que les autres, le chancre de la tige a tendance à avoir une couleur jaunâtre, mais il peut aussi se déplacer vers la tranche rouge de la roue des couleurs. Ce type de chancre apparaît sur l’écorce.

Manipuler les chancres

À l’aide de sécateurs propres et tranchants, retirez les tissus et les cannes infectés.

J’ai vu des gens se faire couper deux à trois pouces sous le tissu infecté, mais je vais plus loin si c’est un problème très répandu, en enlevant parfois 75% d’une tige infectée.

Coupez dans la zone verte et saine des plantes, et faites suivre d’un traitement fongicide pour donner à vos roses un coup de pouce supplémentaire contre la réinfection.

La prévention des chancres est étonnamment facile : pailler leurs racines pour éviter que les plantes ne se refroidissent trop en hiver, et veillez à fournir des quantités suffisantes d’engrais.

Couronne Gall

En parcourant cette liste, nous avons parlé des maladies des roses par ordre de gravité, vous savez donc que la galle du collet est une affaire sérieuse.

C’est aussi l’une des maladies les plus facilement identifiables de toutes les maladies des roses.

A close up vertical picture of a rose stem suffering from crown gall, with a large brown mass growing on the stem.Photo de Jennifer Olson, Oklahoma State University, Bugwood.org, via CC 3.0

La galle du collet est une excroissance de tissu laide et bizarre qui ressemble à un mélange entre un cerveau, un nid de mante religieuse et une tête de chou-fleur.

Il peut s’agir d’une masse de tissu plus petite ou plus grande, et peut se trouver presque partout sur la rose, mais il se développe presque toujours près du niveau du sol ou de la couronne de la plante.

Elle est causée par une bactérie (Agrobacterium tumefaciens, pour les latins amoureux) qui pénètre dans les tissus blessés.

Bien qu’elle soit facile à identifier une fois que vous l’avez repérée, la plupart du temps, cette maladie n’est pas remarquée avant plusieurs semaines après la date de l’infection.

Manipulation de Crown Gall

Eh bien, celle-ci est à la fois facile et triste : enlevez la plante infectée et détruisez-la, et ne plantez pas une autre rose à cet endroit pendant deux ans.

A close up of a green branch showing a large growth of crown gall, a disease of rose bushes and other plants, on a soft focus background.Photo de Jennifer Olson, Oklahoma State University, Bugwood.org, via CC 3.0

L’objectif est de se débarrasser de toute bactérie résiduelle dans le sol et de toute racine infectée de la rose d’origine avant de replanter dans cette zone.

Il existe des traitements pour ralentir la croissance de la galle du collet et pour minimiser ses dommages, mais ces efforts ne tueront pas cette infection.

Le traitement ne fait que ralentir la progression de la maladie et n’est pas recommandé.

Rose Rosette

À mon avis, c’est la maladie la plus triste qu’une plante puisse développer.

C’est comme si les traits physiques de la maladie de la rosette de roses étaient destinés à tordre et à déformer une rose juste assez pour qu’elle soit toujours belle, mais d’une manière très laide.

A vertical picture of a plant suffering from rose rosette disease, with dark red stems and foliage and lots of tiny new thorns, on a green soft focus background.

Vous’allez remarquer cette maladie, qui est propagée par un acarien porteur de virus, lorsque vous verrez le témoin de la croissance bizarrement rouge de la plante.

Les autres symptômes précoces sont des feuilles déformées et cassantes avec une pigmentation jaune et rouge.

À mesure que la maladie progresse, la rose développe des feuilles plus petites et des pousses d’un rouge vif.

Vous’allez également constater une augmentation spectaculaire du nombre d’épines sur les tiges de vos roses.

A close up of the stem of a plant suffering from rose rosette disease showing the large number of tiny new thorns, set on a stone background.

Elles ressembleront davantage à une ronce sauvage qu’à votre rose préférée.

Cette maladie se propage tout au long de l’été, car les acariens se déplacent au gré du vent et infectent les nouvelles plantes, en pondant des œufs sur une période de 30 jours.

Manipulation de la rosette de roses

La rosette de roses a tendance à infecter les roses sauvages beaucoup plus facilement que les roses cultivées, mais tout ce qui appartient au genre Rosa est sensible.

It’s recommande de planter vos roses aussi loin que possible des roses sauvages, pour éviter la transmission.

A close up of a section of rose bush afflicted by the devastating rose rosette disease, with red foliage and a large number of new thorns on the stems, set on a white surface.Photo de Mary Ann Hansen, Virginia Polytechnic Institute and State University, Bugwood.org via CC 3.0

Taillez vos roses en dur chaque année (je taille les miennes les premiers jours décents du début du printemps), en réduisant jusqu’à 70 % de la croissance de l’année dernière&rsquo ;.

Cela permet d’éliminer les acariens hivernants et les tissus potentiellement infectés.

Vous pouvez également appliquer un savon insecticide, mais sachez que ces produits chimiques tuent presque tous les insectes avec lesquels ils entrent en contact, y compris les prédateurs naturels qui se nourrissent des acariens.

Si vous’avez une plante qui est infectée par la maladie de la rosette des roses, vous n’avez qu’une seule véritable option de contrôle : détruire la plante et la brûler, ou la placer dans un sac en plastique et la jeter avec les ordures.

I’d recommandent d’ensacher la plante avant de l’enlever, pour éviter de répandre les acariens lorsque vous la transportez dans la cour.

Vous pouvez toujours planter une nouvelle rose au même endroit, car la maladie est transmise par des acariens qui n’hivernent pas dans le sol.

Préparez-vous pour des roses en bonne santé !

Maintenant que nous’avons passé en revue les maladies que vous’êtes susceptibles de rencontrer, vous’serez prêts à vous lancer dans la taille cette saison et à profiter d’une fabuleuse floraison.

A garden scene with red and pink blooms in the foreground, and an arched pergola covered in climbing roses, with trees in soft focus in the background.

Vous avez encore des questions ? Veuillez nous écrire dans les commentaires ci-dessous, ou nous faire part de vos propres conseils et astuces pour la gestion des maladies des roses.

Consultez notre guide de la taille des roses pour rafraîchir cette compétence, et si vous choisissez d’appliquer n’importe quel type de produits chimiques à vos roses, lire notre guide d’application des pesticides.

Et pour en savoir plus sur les maladies et les parasites qui peuvent envahir votre jardin, essayez ensuite ces guides :

Comment contrôler les fourmis dans et autour de votre maison
Comment gérer une infestation de lanterne tachetée
Comment protéger vos produits contre la pourriture molle bactérienne
1partsFacebookTwitterIntérêt1

Photos par Matt Suwak &copy ; Ask the Experts, LLC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Voir nos TOS pour plus de détails. Photos non créditées : Shutterstock. Avec une rédaction et un montage supplémentaires par Clare Groom et Allison Sidhu.

Le poste Comment identifier et traiter les maladies courantes des roses est apparue pour la première fois le Le chemin du jardinier.

Cet article a été rédigé par Matt Suwak et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.