Menu Fermer

Tout est nettoyé après le déluge de chênes vivants

30 mars 2020

Le week-end dernier, après avoir été abondamment ratissé, soufflé et mis en sac, le jardin est réapparu après le déluge printanier annuel de la saison dernière’s feuilles de chêne vivantes et les chatons de pollen qui ont suivi. J’ai couru partout avec la caméra, capturant la beauté des nouvelles fleurs et du feuillage frais, comme cette jolie combinaison de ‘Tangerine Beauty&rsquo ; crossvine (Bignonia capreolata ‘Tangerine Beauty&rsquo 😉 et de feuilles de vigne ‘Sizzling Pink&rsquo ; loropetalum (Loropetalum chinense) sur la clôture en cèdre dans la cour.

Le centre de la clôture offre un rare endroit ensoleillé dans mon jardin, pendant la moitié de la journée en tout cas, et cette année, le La rose de Katrina (Rosa ‘Peggy Martin&rsquo 😉 arbore des dizaines de grappes de fleurs roses.

‘Tangerine Beauty&rsquo ; crossvine rampe sur toute la longueur de la clôture&hellip ;

…tenir compagnie aux bouteilles bleues sur l’arbre à bouteilles.

En regardant dans le sens de la longueur au-delà de l’arbre à bouteilles, ‘Sizzling Pink&rsquo ; le loropetalum réapparaît, soutenu par une frange bleue en pointe de Yucca rostrata.

Toujours sur ma liste de choses à faire : tailler légèrement le loropetalum, qui menace de déborder le chemin.

J’adore ces feuilles bordeaux qui captent la lumière du soleil.

Le loropetalum fait écho à la jardinière en acier rouillée devant le mur bleu. Le bulbe orange vient de refleurir, se mêlant à la douce texture de l’herbe à plumes mexicaine.

À l’extrémité ouest du jardin, le patio des chaises de motel a l’air joyeux avec une agave calamar (A. bracteosa) qui se tortille et monte la garde dans un grand pot.

Panoramique à gauche, une haie douce de Chèvrefeuille mexicain (Justicia spicigera) envoie son chant de sirène aux colibris. Le nolina bleu (Nolina nelsonii) émerge d’une grappe de Tradescantia occidentalis (Tradescantia occidentalis) à fleurs violettes, toutes fermées pour l’après-midi.

J’adore cette combinaison de chèvrefeuille mexicain, un pot glacé à l’orange, et ‘Bartley Schwarz&rsquo ; abutilon.

A droite, vous pouvez voir mon nouveau canapé d’extérieur, parfait pour se prélasser, sur le patio supérieur, avec l’agave langue de baleine (A. ovatifolia) et l’ampoule jaune qui capte la lumière du soleil de l’après-midi.

Devant le mur se trouve ‘elfe bleu&rsquo ; aloèsque I’re a dans ce même pot depuis environ 17 ans. Je le taille périodiquement à la fin du printemps et je le laisse repartir à nouveau.

Des pics de fleurs ensoleillées !

Et plus de bras d’agave de calmar tourbillonnant.

Derrière la cheminée, savon à l’aloe vera (Aloe maculata) hisse ses fleurs rouges de candélabre. Bien sûr, tout ce que je vois quand je regarde cette vue, c’est un ‘Alphonse Karr&rsquo ; un bambou qui a besoin d’être éclairci et décapé. Une tâche pour un autre jour.

I’m est également troublé par le manque d’abeilles dans mon jardin ce printemps. Normalement, le jardin de printemps bourdonne d’abeilles sur les pentemons de la côte du Golfe, les araignées et autres fleurs printanières. Ce printemps, je n’en ai vu qu’une poignée, y compris sur l’aloès savonneux, rampant à l’intérieur des fleurs tubulaires.

Voilà’un mignon. Mais sérieusement, où sont toutes les abeilles ?

En regardant à travers le jardin vers mon premier Yucca rostrata ‘Sapphire Skies&rsquo ;, je remarque à quel point il est ENORME’s Il a développé un grand tronc avec une jupe hula herbeuse, et il éclipse la baleine bigarrée.

Ici’est une vue différente, depuis le chemin à flanc de colline. Ça’est une colonne ‘Will Fleming&rsquo ; yaupon au premier plan à droite.

Des cerceaux métalliques ornent une branche d’un cyprès d’Arizona, encadrant une vue d’un autre loropétalum.

Voici’quelque chose que je ne pense pas’avoir jamais photographié : La fougère Ming’s tige de fleur aérienne (Asparagus retrofractus).

Il est assez joli et s’élève du feuillage doux de la fougère Ming, qui ressemble à un conifère.

Maintenant, nous nous dirigeons vers l’avant, où quelques bluebonnets poussent dans le chemin de gravier à côté de l’allée. Ces auto-ensemenceurs ont réussi à éviter d’être piétinés par les livreurs d’Amazon, et ces jours-ci, ça’s’exprime.

Un autre loropetalum (‘Rubrum&rsquo 😉 ajoute son feuillage richement coloré aux palmettes Sabal minor dans le lit de l’île.

Un banc en cèdre dans la cour latérale offre des places assises privées derrière un palmier éventail méditerranéen (Chamaerops humilis) de plus en plus massif.

Un grand-duc d’Amérique en métal veille sur le banc.

Notre troupeau de cervidés adore fouiner sur les pics de fleurs de yucca, d’hespéroé et de dyckia, mais ils ont raté celui-ci.

Ses fleurs dorées et poilues s’ouvrent de bas en haut.

Le L’érable du Japon (Acer palmatum), l’une des rares plantes de mon jardin que j’ai’t planté &mdash ; a complètement disparu de ses feuilles et brille maintenant d’un vert éclatant.

Combiné avec une prairie laîche Lawnette, léopard géant (Farfugium japonicum ‘Gigantea&rsquo ;), et lys de lin panaché (Dianella tasmanica ‘Variegata&rsquo ;), it’s une étude sur le feuillage et la texture verts.

Vos commentaires sont les bienvenus ; veuillez faire défiler l’écran jusqu’à la fin de ce post pour en laisser un. Si vous’lisez ceci dans un courriel d’abonnement, cliquez ici pour visiter le site Digging et trouvez la boîte de commentaires à la fin de chaque message.

Creuser plus profondément : Nouvelles et événements à venir

Inscrivez-vous à la liste de diffusion pour Etincelle de jardin! Vous avez envie d’en savoir plus sur l’art des jardins ? I’m organise plusieurs fois par an une série de conférences animées par des concepteurs de jardins, des architectes paysagistes et des auteurs inspirés. Les conférences, qui se tiennent à Austin, sont des événements à participation limitée qui se vendent rapidement, alors inscrivez-vous à la liste de diffusion électronique de Garden Spark pour être averti à l’avance. Il suffit de s’inscrire à cliquez sur ce lien et demandez à être ajouté.

Tout le matériel &copie ; 2020 par Pam Penick pour Creuser. Reproduction non autorisée interdite.

Le poste Tout est nettoyé après le déluge de chênes vivants est apparue pour la première fois le Creuser.


Cet article a été rédigé par Pam/Digging et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.