Menu Fermer

Comment planter et cultiver le plantain, une herbe culinaire et médicinale

Plantago spp.

Pourquoi se donner la peine de cultiver du plantain ?

Largement ignoré par le jardinier moderne, et souvent considéré comme une mauvaise herbe gênante, le plantain est une de ces plantes méconnues et souvent ridiculisées qui a en fait beaucoup à offrir.

Une fois que nous avons appris à l’apprécier, c’est-à-dire.

Avec ses feuilles comestibles et nutritives, sa valeur médicinale et son importance écologique, cette plante mérite vraiment qu’on s’y intéresse à nouveau.

Heureusement, de nombreux jardiniers commencent à faire connaître la véritable valeur de cette plante médicinale utile.

Ce que vous’apprendrez

Qu’est-ce que le plantain ?
Culture et histoire
Usage médicinal
Propagation
Comment se développer
Conseils de culture
Où acheter
Gestion des parasites et des maladies
Récolte
Préserver
Idées de cuisine
Guide de référence rapide sur la culture

Qu’est-ce que le plantain ?

On la trouve couramment sur les pelouses et dans les zones perturbées. Une fois que vous aurez appris à identifier cette plante vivace herbacée, vous commencerez probablement à la remarquer partout.

Il existe environ 200 espèces dans le genre Plantago. Les trois variétés les plus courantes aux États-Unis sont le plantain à larges feuilles (P. major), le plantain de Rugel&rsquo (P. rugelii) et le plantain à côtes (P. lanceolata).

Tous ces produits sont connus sous de nombreux autres noms communs, et tous sont utilisés en phytothérapie.

A vertical picture of plantain growing in the garden with characteristic wide green leaves and upright flower stalks.P. major

Le plantain à larges feuilles est une plante vivace compacte à fleurs qui possède des feuilles vertes cireuses, ovoïdes, à croissance lente, avec des nervures proéminentes. Elle est également connue sous le nom de graine d’oiseau, de plantain à larges feuilles, de limbe de guérison et de plante de poule.

On dit que les Puritains l’ont amené aux États-Unis, certains Amérindiens l’ont appelé “white man’s footprint.&rdquo ; Le feuillage peut atteindre environ six pouces de long et quatre pouces de large.

À la fin de l’été, elle produit une tige verte sans feuilles qui s’élève au-dessus des feuilles, avec de longues grappes en épi de minuscules fleurs brun verdâtre denses et à étamines violettes.

Le plantain de Rugel&rsquo, du nom du botaniste allemand Ferdinand Ignatius Xavier Rugel, datant du XIXe siècle, ressemble à un feuillage et on confond souvent les deux.

A close up of the upright flower stalks of the plantain herb, pictured growing in the garden in light sunshine.P. rugelii

Ses feuilles larges et viennoises sont d’un vert légèrement plus clair et ont un aspect moins cireux. La base des pétioles où les feuilles s’attachent aux tiges peut également être violette ou rougeâtre, et elle produit des grappes denses de fleurs blanc cassé.

Il est aussi connu sous le nom de plantain américain, de graine noire ou de plantain pâle.

Le plantain anglais (Ribwort) est beaucoup plus haut, avec des feuilles fines en forme de lance qui font rarement plus d’un pouce de large. En fait, il est parfois appelé plantain à feuilles étroites, ainsi que ribleaf, buckthorn ou langue d’agneau&rsquo.

Les tiges florales sans feuilles peuvent atteindre plus de deux pieds de long avec des pics floraux pointus et denses. Les fleurs sont vert brunâtre, avec de longues étamines blanches.

A close up of a small plantain plant with wide green leaves, growing in the garden amongst grass and white flowers, in bright sunshine.P. lanceolata

Toutes ces espèces poussent facilement dans des sols perturbés et compactés, y compris sur des terrains rocheux et sablonneux, et on les trouve en abondance partout, en particulier dans Zones de rusticité de l’USDA 3-9.

En tant que telle, cette plante joue un rôle écologique important dans la revitalisation des sols perturbés et compactés.

Lorsque le plantain se répand pour couvrir une zone (et il se répandra, grâce aux milliers de graines qu’il produit chaque saison), les racines fibreuses brisent les sols durs et comprimés, empêchant simultanément l’érosion en maintenant la terre en place.

A close up of a small plantain plant growing in dry, bare soil pictured in light sunshine.

Bien que beaucoup pensent qu’il s’agit d’une mauvaise herbe de nos jours, le plantain n’a pas toujours été considéré comme tel, et il est en fait utilisé dans l’alimentation et la médecine depuis des milliers d’années.

Culture et histoire

Le plantain à feuilles larges et le plantain à côtes sont tous deux originaires d’Europe et d’Asie, et le Rugel’s est originaire d’Amérique du Nord. Mais ces espèces et bien d’autres encore poussent partout dans le monde.

Herbe médicinale très accessible et abondante, le plantain est utilisé en phytothérapie depuis très longtemps.

Vers 327 avant J.-C., Alexandre le Grand aurait noté l’usage culinaire et médicinal du plantain lors de son séjour en Inde, et aurait ramené la plante avec lui en Europe.

Le Lacnunga (ou “Remedies&rdquo ; en anglais), une collection anglo-saxonne de textes médicaux du 10e siècle de notre ère, comprenait le plantain comme l’une des neuf herbes sacrées utilisées en combinaison comme remède contre l’empoisonnement et l’infection.

Même Shakespeare l’a mentionné dans plusieurs de ses pièces.

“Ta feuille de plantain est excellente pour ça&hellip ; pour ton tibia cassé,&rdquo ; dit Roméo à Benvolio. Comme le rappelle Shakespere, ce remède à base de plantes est utilisé depuis longtemps comme baume pour les éraflures et les blessures mineures.

Mais Romeo distribue aussi les mêmes médicaments que Benvolio lui a donnés en se moquant de lui, insinuant que Benvolio ne lui a pas apporté beaucoup d’aide pour son mal d’amour.

Usage médicinal

Qualifiée d’herbe vulnérable par les herboristes, cette plante est peut-être mieux connue comme un remède pouvant aider à guérir les blessures.

Elle contient du mucilage glissant qui est apaisant et cicatrisant pour la peau, et est souvent appliquée localement pour traiter toutes sortes de blessures mineures, y compris les piqûres et morsures d’insectes, les éruptions allergiques comme celles de l’herbe à puce et de l’ortie, l’urticaire, les brûlures, les coupures et les abrasions.

A close up top down picture of a brown wooden bowl containing fresh green plantain leaves, with a small bowl of dried herbs, set on a blue wooden surface.

Il est également préparé en cataplasme pour en extraire les éclats ou le verre.

Pour faire un cataplasme, écrasez ou mélangez l’herbe en une pâte et appliquez-la sur la zone affectée. Enveloppez le mélange avec de la gaze ou un bandage pour le maintenir en place.

Il est recommandé de laisser agir le produit pendant 10 minutes ou toute la nuit, et de le réappliquer toutes les quelques heures si nécessaire.

A close up of an injured finger wrapped in a large green leaf, on a soft focus background.

Comme cette plante est apaisante et anti-inflammatoire, elle est aussi parfois prise par voie interne pour soulager l’inflammation intestinale et les problèmes respiratoires, comme la bronchite chronique, la toux irritable et la sinusite.

Et c’est&rsquo ; utilisé dans des mélanges de laxatifs à base de plantes ainsi que dans le commerce &ndash ; Rosemary Gladstar dit dans son livre &ldquo ;Recettes à base de plantes pour une santé éclatante&rdquo ; que les graines de “psyllium utilisées dans Metamucil sont produites à partir d’une espèce de Plantago.&rdquo ;

Rosemary Gladstar Disponible sur Amazon

Cette plante est comestible, nutritive et sans danger pour les enfants et même pour les animaux.

Propagation

Cultiver cette plante demande très peu d’efforts. Cette mauvaise herbe de jardin très répandue va pousser dans les bonnes conditions, que vous le vouliez ou non.

Vous pouvez facilement chercher du plantain. Mais si vous voulez essayer de cultiver une parcelle, il vous suffit de trouver un endroit dans le jardin qui vous convient. Presque partout, c’est bien. Cette plante vivace poussera en plein soleil ou à mi-ombre, dans pratiquement tous les types de sol.

Il peut être cultivé à partir de semences ou de transplants.

De la graine

Semer directement les graines au printemps. Les graines sont minuscules, et les plantes en produisent beaucoup. Répandez-les sur la zone que vous avez choisie, et recouvrez-les à peine de terre. Maintenez le sol humide jusqu’à ce qu’elles germent.

Pour augmenter le taux de germination, vous pouvez stratifier à froid les graines avant de les planter en les plaçant au réfrigérateur pendant quelques semaines.

Les graines sont répandues par le vent, et cette plante s’auto-ensemence facilement. Si vous avez déjà quelques plantes qui poussent dans votre jardin, ramassez vous-même les graines après la floraison, ou laissez les plantes s’auto-ensemencer autour de votre jardin pour qu’elles poussent la saison prochaine.

La transplantation

Si vous en trouvez qui poussent à l’état sauvage, vous pouvez les déterrer et les transplanter ailleurs pour favoriser leur propagation où bon vous semble.

Cette plante est facile à transplanter car elle a des racines peu profondes et fibreuses, ainsi qu’une racine pivotante plus forte. Vous pouvez encourager la croissance d’une parcelle où vous le souhaitez en déplaçant quelques plantes dans la région.

Veillez à garder la racine pivotante et autant de racines plus fibreuses que possible intactes lorsque vous creusez, et plantez-les à la même profondeur qu’elles poussaient ailleurs. Arrosez bien, et regardez-les ‘er pousser.

Comment se développer

Vous devez garder le sol humide jusqu’à ce que les graines commencent à germer, mais une fois que les plantes sont établies, l’entretien nécessaire est minime.

Il y a vraiment’il n’y a pas grand-chose à faire pour les maintenir en vie, et elles vont heureusement grandir et se répandre ! Il suffit d’attendre que le moment de la récolte soit venu.

A close up of the plantain plant growing in the garden with its characteristic wide green leaves and upright flower stalks.

Le plantain peut survivre au fauchage ou au piétinement dans les zones de forte circulation de la cour, il peut être planté dans un sol argileux, et il peut même contribuer à maintenir le sol en place dans les zones sujettes à l’érosion.

Mais si vous avez l’intention de cueillir les jeunes feuilles tendres pour les ajouter à vos salades, ou si vous souhaitez les utiliser pour faire du thé ou d’autres plantes médicinales, il est préférable de consacrer un endroit plus protégé de votre jardin à la culture de cette plante à usage alimentaire.

Conseils de culture

Les graines poussent mieux lorsqu’elles sont exposées à de basses températures avant de germer. Prendre le temps de stratifier au froid les graines collectées avant de les planter augmentera le taux de germination.
Pour éviter que l’herbe ne se répande dans d’autres parties du jardin où elle est moins désirable, vous pouvez la cultiver dans une zone entièrement séparée. Si l’herbe commence à s’infiltrer dans les parties de votre jardin où elle est’non désirée, il suffit de déterrer la plante entière et soit de la récolter, soit de la déplacer sur le lit de jardin désigné.
Vous pouvez également la planter dans un sol compacté que vous souhaitez améliorer pour de futures cultures, ou dans des zones menacées par l’érosion.

Où acheter

Comme cette plante est souvent considérée comme une mauvaise herbe, il n’est pas toujours facile de s’approvisionner en semences à des fins commerciales.

En général, le mieux est de trouver des plantes qui poussent à proximité et de les transplanter, ou de récolter et de conserver les graines pour les semer au printemps.

Quelques options sont également disponibles en ligne.

P. major

Les principales graines de P. sont disponible à l’achat auprès de Viablekitchen Seeds via Amazon.

P. lanceolata

Ou, si vous préférez la variété anglaise, les graines de P. lanceolata sont disponible à l’achat chez Outsidepride via Amazon.

Gestion des parasites et des maladies

Les plantains sont des plantes robustes, qui ont tendance à se développer dans des conditions défavorables&ndash ; c’est pourquoi ils’sont connus comme des mauvaises herbes par beaucoup de gens, après tout !

Vous devriez’tre confronté à de nombreux problèmes lorsque vous faites pousser cette plante chez vous. Voici quelques problèmes à surveiller :

Herbivores et omnivores

Le plantain fournit de la nourriture à toutes sortes d’animaux sauvages. Les herbivores, notamment les lapins, les cerfs, les bovins et les moutons, peuvent grignoter les légumes verts et les tiges de fleurs.

Les omnivores, y compris les marmottes et les oiseaux chanteurs, peuvent également s’arrêter pour manger les feuilles ou les graines.

Insectes

Plusieurs types d’insectes peuvent également aimer visiter votre culture de plantain comme source de nourriture, bien que les visites de pollinisateurs amicaux soient rares. Si vous’tes en pleine croissance, vous devriez avoir beaucoup à partager avec les insectes !

Pucerons

Ces petits insectes aiment sucer la sève des feuilles, endommageant ainsi les plantes. Toutefois, la gestion n’est généralement pas nécessaire, car il est peu probable qu’une infestation échappe à tout contrôle.

Si vous les voyez, frappez-les d’une forte pulvérisation par le tuyau.

Vous pouvez Pour en savoir plus sur les pucerons, cliquez ici.

Chenilles rouges

Les Junonia coenia, ou papillons rouges communs, pondent des œufs isolés sur les plantes, par opposition aux groupes d’œufs d’autres types de papillons que vous pourriez voir sur d’autres plantes hôtes autour du jardin.

Leurs larves aiment grignoter les feuilles vertes.

Ces chenilles sont des créatures solitaires qui ont tendance à vivre seules, et elles ne devraient pas’causer trop de dégâts dans l’ensemble. Enlevez-les et déplacez-les ailleurs, si vous le souhaitez.

Altises

Ces petits insectes sauteurs creusent de petits trous dans les feuilles, ce qui peut entraîner le flétrissement ou le rabougrissement des plantes.

Dans le cas peu probable où une infestation deviendrait grave, essayez de placer des pièges collants autour du lit de jardin pour capturer ces coléoptères.

Pour en savoir plus sur les altises, cliquez ici.

Maladie

Peu de maladies ont tendance à affecter le plantain, mais il faut veiller à maintenir une bonne circulation d’air entre les plantes, en particulier pendant les périodes de pluie prolongées et de forte humidité.

Oïdium

Le plantain peut être sensible à l’oïdium. Ce champignon provoque l’apparition de lésions qui peuvent éventuellement s’étendre sur toute la surface des tiges et des feuilles.

Un mélange de bicarbonate de soude, de savon à vaisselle et d’eau pulvérisée sur les plantes peut aider à lutter contre le mildiou.

Récolte

Les feuilles peuvent être récoltées à tout moment pendant la saison de croissance &ndash ; avant, pendant ou après la floraison.

La chose la plus importante à garder à l’esprit est que vous voulez récolter les feuilles intérieures fraîches. Les feuilles extérieures, qui sont plus âgées, ont tendance à être plus résistantes. Il suffit de couper les feuilles au fur et à mesure de vos besoins et de les apprécier !

Les récoltes de début de saison sont généralement les meilleures pour la fabrication des teintures.

A close up of large flat green leaves and upright flower stalks of the plantain herb set on a dark wooden surface.

Les graines peuvent être récoltées lorsque les têtes sont complètement développées, qu’elles sèchent et commencent à brunir.

Vous pouvez vérifier s’ils sont prêts à être récoltés en prenant une tête de graine et en la secouant contre votre main. Si les graines s’envolent, elles sont prêtes à partir.

A close up vertical picture of the seeds of the plantain plant, showing on a long upright stalk, with green leaves in soft focus in the background.

Passez vos doigts sur les tiges séchées, une à la fois, pour retirer délicatement les graines. Ramassez-les dans un sac en plastique.

Tamisez les graines à travers une passoire fine plusieurs fois, puis soufflez dessus doucement pour en retirer les enveloppes.

Les racines sont également utilisées en médecine, bien que moins fréquemment.

La récolte des racines se fait de préférence à l’automne, lorsque les plantes&rsquo ; l’énergie est dirigée vers le bas, loin des feuilles. Il suffit de tirer une plante et de récolter les racines.

Ne vous inquiétez pas trop de la sur-récolte, car cette plante continuera probablement à revenir, quelle que soit la quantité que vous prélevez.

Lorsque vous recherchez du plantain sauvage, faites attention à l’endroit où vous le trouvez et soyez prudent lorsque vous récoltez des plantes cultivées dans des zones potentiellement contaminées. Évitez les bords de route, les allées, les terrains peu familiers et les zones qui ont pu être pulvérisées d’herbicides.

Préserver

Bien qu’il soit préférable d’utiliser cette plante fraîche, en particulier pour une application topique, vous pouvez sécher les feuilles pour les utiliser dans le thé ou pour faire des lavages à base de plantes.

Pour sécher les feuilles, déshydratez-les à 95°F jusqu’à ce qu’elles soient friables, en vérifiant leur texture de temps en temps jusqu’à ce qu’elles soient sèches.

Vous pouvez également les poser sur un écran ou un plateau dans un endroit sombre et sec pour les faire sécher, ou les suspendre à l’envers en paquets.

A vertical picture of a small bunch of plantain herb leaves hanging upside down from a piece of string, and a small yellow sign. The background is a dark wooden wall.

Une fois que les feuilles sont complètement séchées, conservez-les dans un bocal à couvercle hermétique dans un placard sombre.

Vous pouvez également faire une teinture avec l’herbe fraîche afin de disposer d’un stock de plantes médicinales tout au long de l’année.

Pour ce faire, il suffit de remplir un bocal en verre de feuilles de plantain fraîches et de le recouvrir de 30 à 40 % d’alcool. Couvrez bien le bocal et placez-le dans un endroit sombre pendant 4 à 6 semaines, en l’agitant quotidiennement afin de mélanger le mélange. Filtrez et transférez dans un flacon compte-gouttes.

A close up of a small glass bottle lying on its side containing an infused oil. To the top and bottom of the frame are the flower stalks of the plantain herb.

Vous pouvez également essayer de faire une huile infusée ou une pommade avec les feuilles fraîches. C’est une merveilleuse façon de conserver cette herbe pour un usage topique à tout moment.

Commencez par remplir un bocal en verre avec des feuilles fraîches et recouvrez le tout d’une huile de support.

L’huile d’olive est ma préférée, car elle a une longue durée de conservation et est plus abordable que certains autres types d’huile, mais l’huile de jojoba, de noix de coco, d’amande ou d’avocat sont également de bons choix.

Laissez reposer l’herbe dans l’huile pendant environ 4 à 6 semaines, en agitant le pot quotidiennement. Vous pouvez la conserver au soleil pendant les premiers jours, puis la transférer dans une armoire sombre pour le reste du temps.

Une fois que l’huile est prête, vous pouvez la filtrer et l’utiliser telle quelle, ou la combiner avec de la cire d’abeille pour en faire un baume curatif.

Pour faire un baume au plantain, préparez un bain-marie et remplissez-le avec une partie d’huile infusée aux herbes et une partie de cire d’abeille. Remuez à feu doux jusqu’à ce que le tout soit fondu.

Ensuite, versez le liquide dans des boîtes de conserve ou des petits bocaux en verre et laissez-les prendre sur le comptoir. La pommade durcira à température ambiante.

Pour une pommade merveilleusement apaisante, essayez d’ajouter des herbes supplémentaires comme le calendula, l’achillée millefeuille, la consoude et l’épilobe à fleurs. Vous pouvez également ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou de menthe poivrée pour une touche finale, thérapeutique et aromatique.

Idées de cuisine

Les feuilles de cette plante sont comestibles et nutritives, avec une légère amertume et une saveur généralement douce. Elles sont riches en calcium, ainsi qu’en vitamines A, C et K.

Vous pouvez manger les jeunes feuilles crues dans des salades, ou les mélanger à des jus ou des smoothies.

Ils peuvent être cuits dans des sautés et des ragoûts, en ajoutant une saveur et une texture similaires à celles des épinards. Les feuilles séchées peuvent être émiettées et ajoutées aux soupes ou aux boissons froides mélangées.

A vertical picture of a white ceramic cup containing a herbal tea. To the right of the frame is fresh plantain leaves, and a small colander containing dried herbs, set on a wooden surface.

Les feuilles fraîches ou séchées peuvent également être infusées sous forme de thé. Pour faire une infusion, ajoutez 1 à 2 cuillères à café de l’herbe séchée à une tasse d’eau, ou environ le double de cette quantité si l’herbe est utilisée fraîche.

Les graines peuvent également être trempées dans de l’eau à température ambiante pour faire une infusion froide.

Guide de référence rapide sur la culture

Type de plante : Herbacée vivace, herbe médicinale Besoins en eau : Faiblement indigène : Europe, Asie, Amérique du Nord Entretien : Faible rusticité (zone USDA) : 3-9 Type de sol : Toute saison : pH du sol au printemps et à l’automne : 5,6-7,0 Exposition : Plein soleil à l’ombre partielle Drainage du sol : Maturité : 90-120 jours Tolérance : Sol pauvre, sol compacté Espacement : 1 pied Attire : Les fleurs attirent occasionnellement les abeilles, les mouches syrphides Profondeur de plantation : 1/16 pouce Famille : Plantaginaceae Hauteur : P. major, P. rugelii : 6 pouces ; P. lanceolata : 2 pieds Genre : Espèce : lanceolata, major, rugelii Ravageurs et maladies : Pucerons, chenilles de buckeye, sauterelles (Conocephalus brevipennis), larves de mouches mineuses (Phytomyza plantaginis), altises, charançons (Mecinus pascuorum, M. pyraster) ; oïdium

Une personne’s L’herbe est une autre personne’s Trésor

Certains peuvent considérer le plantain comme une mauvaise herbe. Mais comme tant d’autres à travers l’histoire, je considère que c’est une herbe qui offre de nombreux avantages, et l’une des plus pratiques à avoir sous la main.

A close up of a field of plantain with characteristic flat leaves and upright flower stems, growing in a field in the bright sunshine with trees in soft focus in the background.

La prochaine fois que vous serez coupé ou mordu en jardinant, jetez du plantain écrasé sur votre blessure et voyez par vous-même combien il peut être pratique !

Avez-vous une expérience de la culture ou de l’utilisation du plantain ? Faites-nous part de vos réflexions dans les commentaires ci-dessous !

Si vous cherchez plus de plantes médicinales pour ajouter à votre jardin, vous’aurez ensuite besoin de ces guides :

Comment faire pousser le baume d’abeille : Faire sortir les colibris
Un délice médicinal et visuel : comment faire pousser la fièvre
Comment cultiver et utiliser la mélisse
1partsFacebookTwitterIntérêt1

&copy ; Ask the Experts, LLC. TOUS DROITS RÉSERVÉS. Voir nos TOS pour plus de détails. Photos de produits via Outsidepride et Viablekitchen Seeds. Photos non créditées : Shutterstock. Avec rédaction et montage supplémentaires par Allison Sidhu.

Le poste Comment planter et cultiver le plantain, une herbe culinaire et médicinale est apparue pour la première fois le Le chemin du jardinier.

Cet article a été rédigé par Heather Buckner et traduit par Lescarrespotagers.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lescarrespotagers.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.