Menu Fermer

Autonomiser les réfugiés au Kenya grâce à l'agriculture urbaine

Dans la colonie de Kalobeyei, dans le nord du Kenya, les réfugiés se tournent vers l'agriculture urbaine pour améliorer la sécurité alimentaire, la nutrition et l'autosuffisance. Potagers, un projet du programme multi-agences de développement socio-économique intégré de Kalobeyei (KISEDP), complément alimentaire distribué par l'aide humanitaire. Le programme KISEDP fournit aux ménages des semences, des outils et du mentorat, aidant ainsi les familles à mettre en place des jardins potagers en utilisant des techniques agricoles en zone sèche.

Les sécheresses et les changements d'affectation des terres au cours des dernières années menacent les moyens de subsistance des réfugiés et des communautés pastorales au Kenya

«La nourriture peut être une force puissante d’intégration sociale», explique Johanna Mendelson Forman, professeure auxiliaire à la School of International Service de l’Université américaine. Mendelson Forman est également membre émérite du programme de sécurité alimentaire du Stimson Center. «Vous pouvez [améliorer] la sécurité alimentaire avec des gens qui peuvent cultiver leur propre nourriture. Ils peuvent également transporter le [surplus] dans un endroit où ils peuvent gagner un peu de leur vie », a déclaré Mendelson Forman à Food Tank.

LISEZ ENTIÈREMENT L'ARTICLE: