Menu Fermer

11 raisons pour lesquelles votre chou-fleur peut ne pas former de têtes

Brassica oleracea var. botrytis

Le chou-fleur peut être un légume difficile à cultiver dans le jardin potager. Il a des besoins très spécifiques, et quand ils ne sont pas satisfaits, votre panier de récolte peut être rempli de feuilles vertes, mais pas de têtes. Et bien que le feuillage soit délicieux, la saison est décevante.

Dans cet article, nous examinerons 11 raisons pour lesquelles le chou-fleur ne forme pas de têtes.

Pourquoi mon chou-fleur ne forme-t-il pas de têtes?

Mauvaises semences Graines Stress Manque de soleil Carences du sol Drainage insuffisant Humidité insuffisante Encombrement Parasites et maladies Incapacité de faire pivoter les cultures Immaturité Température Fluctuations

1. Mauvaise graine

Parfois, une culture est condamnée dès le début. Cela est probablement le cas lorsque vous achetez des semences qui ne sont pas adaptées à votre zone de rusticité USDA. Le chou-fleur se développe bien avec des températures constantes allant de 60 à 70 ° F.

A close up image of light brown cauliflower seeds on a green background, fading to soft focus at the edges of the frame.

Assurez-vous de lire attentivement les paquets de semences et de choisir des variétés à maturité correspondant à la saison de croissance de votre climat. Décidez si vous allez planter une culture de printemps ou d’automne, ou les deux. Explorez les derniers cultivars qui ont amélioré la tolérance à la température et raccourci les périodes de maturation.

2. Stress des semis

Le chou-fleur est capricieux tout au long de son développement, en particulier pendant la phase de germination et de plantule.

Pour de meilleurs résultats, commencez à semer à l’intérieur de la maison environ quatre à six semaines avant la dernière date de gel prévue au printemps. Ceci est préférable au semis direct, car cela donne aux semis une chance de s’établir avant de faire face aux conditions extérieures.

A hand from the right of the frame, with a dark blue gardening glove is holding a cauliflower seedling over a freshly dug hole, ready for planting. In the background are further seedlings and soil in soft focus.

Transplantez les plants environ deux semaines avant la dernière date de gel moyenne dans votre région, quand ils auront poussé au moins deux séries de vraies feuilles. Le sol devrait être d'au moins 50 ° F.

N'attendez pas trop longtemps pour la transplantation, car vos semis risquent de devenir liés au pot, avec des racines qui s'enroulent autour de vous et qui n'arrivent pas à fournir de l'eau et des nutriments essentiels à la plante en développement.

Si votre climat permet une récolte d'automne, attendez que la température moyenne de l'air soit tombée à au moins 75 ° F, généralement environ huit semaines avant le premier gel.

Les semis nécessitent une période d'acclimatation progressive à l'extérieur appelée «durcissement». Sans cela, le choc par le froid peut ralentir la croissance et avoir un effet néfaste sur le développement.

Les semis mal entretenus peuvent sembler prospérer, mais s'ils ont subi un stress, ils risquent de ne pas former la tête comme prévu.

3. manque de soleil

Les membres du genre Brassica comme le chou-fleur, le brocoli, le chou et le chou-rave ont besoin du plein soleil pour s'épanouir. Sans au moins six heures de soleil par jour, les résultats risquent d'être décevants.

A close up of a small cauliflower seedling planted in rich dark earth in bright sunlight. The background is soft focus soil.

Si les après-midi de votre région sont vraiment trop chauds pour la culture de chou-fleur, vous pouvez essayer de planter à l'ombre partielle. Cependant, la croissance ralentit sans la lumière du soleil et vous constaterez peut-être que vos plantes produisent encore des feuilles alors qu'elles devraient former des têtes.

4. Lacunes du sol

Un sol riche en matière organique convient mieux au chou-fleur. C'est un aliment lourd, alors faites un test de sol et déterminez la teneur en éléments nutritifs de votre jardin. Améliorez le sol au besoin en ajoutant du compost, du fumier bien vieilli ou de l'humus.

A close up, top down picture of a bright green cauliflower seedling in the ground, in bright sunlight. The bright green of the foliage contrasts with the dark earthy soil.

Le sol contient des macronutriments tels que l'azote, le phosphore et le potassium, le NPK que vous voyez sur les étiquettes des engrais. Il contient également d'autres macronutriments, notamment du calcium, et des micronutriments tels que le cuivre. Les micronutriments se trouvent généralement en moindre quantité.

Les déséquilibres dans le sol peuvent entraîner une absorption inadéquate d'éléments nutritifs, entraînant un stress pouvant entraîner une incapacité à former des têtes.

Un élément nutritif difficile à mesurer est l'azote. Bien que le chou-fleur en utilise beaucoup pour sa croissance, il est connu que trop de ce macronutriment provoque une production excessive de feuillage.

Par conséquent, si vous fertilisez vos légumes, vous devez choisir un type à libération lente dans lequel le rapport de N est légèrement inférieur aux composants P et K.

Une analyse de sol détermine également le pH et sert à mesurer l’acidité ou l’alcalinité. Pour le chou-fleur, le pH doit être neutre à légèrement acide, soit environ 6,5 à 7,0. Vous pouvez augmenter l’acidité en ajoutant de la matière organique riche ou la diminuer en appliquant de la chaux de jardin.

Un sol pauvre, dépourvu de matière organique nutritive, ainsi qu'un sol avec un pH trop acide ou trop alcalin, peuvent contribuer à la défaillance de la formation de la tête.

5. Drainage inadéquat

Bien que le chou-fleur nécessite une humidité constante, il ne devrait jamais rester dans une flaque. Ses racines doivent prendre ce dont elles ont besoin pour nourrir la plante et laisser le reste s'écouler.

Un sol mal drainé laisse les racines vulnérables aux grignotines, aux limaces et aux escargots, ce qui peut nuire à la capacité de la plante à absorber de l'eau et des nutriments. De plus, ces insectes peuvent transmettre des maladies aux plantes affaiblies.

Si votre chou-fleur a toujours les pieds mouillés, il risque de ne pas produire de têtes.

6. humidité insuffisante

Ce légume est l'un des plus assoiffés. Il a besoin d'un à deux pouces d'eau chaque semaine, alors procurez-vous un pluviomètre pour surveiller les précipitations et préparez-vous à le compléter au besoin.

To the right of the frame a hand holding a hosepipe with a spray attachment watering a newly planted cauliflower seedling into dark rich earth. To the left of the frame is a black plastic punnet with further seedlings ready to plant. The background is soil in soft focus.

Avec certains légumes, gardez-les humides pendant les phases de germination et de plantation, puis laissez Dame Nature fournir la pluie dont ils ont besoin.

Mais ce n'est pas le cas avec le chou-fleur. Si vous le laissez sécher, vous risquez de subir un stress susceptible d'entraîner un boulonnage, un boutonnage ou l'absence de formation de tête.

Gardez à l'esprit que ce n'est pas seulement le manque de précipitations suffisantes et le manque d'irrigation avec de l'eau supplémentaire au besoin qui peuvent laisser vos cultures au risque de se dessécher. Le vent peut également accélérer l'évaporation de l'humidité. Par conséquent, si les prévisions météorologiques sont en rafales, protégez les plantes avec des couvertures de rangées flottantes bien ancrées.

7. Surpeuplement

Lors du repiquage des semis, espacez-les de 24 pouces entre les plants et de 30 à 36 pouces entre les rangées. Cela permet un flux d'air suffisant et la formation de racines, indispensables à une croissance saine.

Two rows of cauliflower plants growing in the garden, in between the rows is soil, contrasting with the green leaves. The background is vegetation in soft focus, and the image is bathed in light sunshine.

L'air en circulation reste plus froid et moins humide, contribuant ainsi à empêcher les maladies fongiques nuisibles au développement de la culture du chou.

Les racines qui peuvent se répandre sans la concurrence des voisins sont mieux à même d'hydrater et de nourrir une plante.

8. Ravageurs et maladies

Les plantes saines sont moins vulnérables aux ravages de l'infestation ou de l'infection.

A close up of a cauliflower plant with its foliage damaged by pests. The leaves are pock marked and have holes in them. The background is vegetation in soft focus.

En plus de satisfaire aux exigences en matière de luminosité, de sol, d'eau, de drainage, de température et d'espacement, les producteurs de chou-fleur doivent faire preuve de vigilance pour limiter au maximum les mauvaises herbes. Une croissance épaisse de mauvaises herbes crée une compétition pour l'eau et invite les insectes qui peuvent se cacher et s'approcher de leur légume préféré en même temps.

Veuillez consulter notre article sur la culture du chou-fleur pour plus de détails sur la façon de gérer les parasites et les maladies courants, car ils peuvent causer suffisamment de stress pour ne pas former de têtes.

9. Absence de rotation des cultures

La rotation des cultures ne concerne pas que les agriculteurs.

La culture des légumes se nourrit du sol pendant toute la saison de croissance, épuisant ses nutriments. Les changements d’emplacement de saison en saison permettent au sol de se reconstituer. En prime, il aide également à lutter contre les parasites et les maladies.

Si vous ne faites pas la rotation de vos cultures, votre sol peut devenir épuisé et donc incapable de fournir une nutrition adéquate avec une mauvaise formation de la tête.

10. Immaturité

Parfois, ce qui semble être l’incapacité d’une plante à former une tête est en fait due à une mauvaise compréhension du nombre de jours écoulés avant la maturité.

A close up, top down picture of green cauliflower foliage, the white veins and stems clearly visible against the light green of the leaves.

Selon la variété, le chou-fleur a besoin de 50 à 100 jours de croissance pour être prêt à la récolte.

Bien que ces informations soient fournies sur les paquets de semences, il est facile de les oublier. Si vous avez répondu aux besoins des plantes jusqu'à présent, soyez patient et espérez le meilleur.

11. Fluctuations de température

Vous devez être un peu accro à la météo pour faire pousser un bon chou-fleur, car il s’agit d’un légume tenace. Il ne bouge pas quand il s'agit d'exiger des températures qui ne sont ni trop froides ni trop chaudes.

Donc, une fois que vous avez sélectionné les semences qui conviennent à votre région, surveillez les prévisions météorologiques et soyez proactif.

Le paillis va être votre nouveau meilleur ami. Il garde les plantes au frais lorsque le temps se réchauffe et conserve la chaleur lorsque les températures baissent. Il aide également à retenir l'humidité.

En plus du paillis, vous pouvez placer un tissu d'ombrage léger sur les plantes pour dévier les rayons du soleil lors d'une vague de chaleur.

Et inversement, par temps froid, utilisez des couvertures de rangées flottantes dont les extrémités sont bien fermées pour former un cocon chaud. Ils inhibent également l’évaporation de l’humidité causée par le vent.

Cotes favorables pour une culture réussie (avec un bonus astuce)

Quel que soit le stade de la croissance du feuillage, un plant de chou-fleur peut être soumis à un stress susceptible d'altérer le cours et les résultats de son développement.

A top down close up image of a cauliflower plant with a very small head developing, between the small leaves in the center of the plant. The white of the head contrasts with the deep green foliage.

En cours de route, les plantes pourraient chauffer et se mettre en graine. Ou, ils peuvent bouton ou riz, vous laissant avec peu de caillé en vrac. Et finalement, ils pourraient ne pas réussir à donner l’assentiment.

En dépit de ces défis, ou peut-être à cause d'eux, l'attrait du chou-fleur pour les jardiniers amateurs est fort. Connaître les 11 problèmes potentiels décrits ci-dessus – et les éviter – vous donne une longueur d'avance.

Quand vous voyez enfin le couronnement de vos efforts niché dans le feuillage volumineux, revenez à ce paquet de graines et voyez si vous avez un type auto-blanchissant.

Sinon, il y a une autre étape cruciale vers le succès, qui nous amène à notre astuce bonus:

Vous devez envelopper délicatement plusieurs des feuilles les plus longues sur la tête en développement pour la protéger du «blanchissement» à la lumière du soleil qui la maintient depuis si longtemps. Joignez-les sans serrer avec des épingles à linge pour pouvoir toujours regarder en avant et observer le résultat atteindre la taille indiquée sur ce sachet de graines très important.

Le dernier obstacle à surmonter est de ne pas perdre la tête devant un coup de soleil, puis de rentrer chez vous… à moins d’un gel violent et d’une vague de chaleur tardive.

A close up of harvested cauliflower heads, tightly packed together with their leaves trimmed.

Une fois que vous avez obtenu votre précieuse récolte, pourquoi ne pas visiter notre site partenaire, Foodal, qui propose des recettes de chou-fleur innovantes?

Il est temps de choisir vos variétés préférées de chou-fleur! Commencez à planifier pour la saison à venir. Le potager de cette année sera certainement votre meilleur.

Avez-vous rencontré des difficultés lors de la culture de votre propre chou-fleur à la maison? Partagez vos histoires, suggestions et questions dans les commentaires ci-dessous. Nous aimons avoir de vos nouvelles!

Si vous avez trouvé cet article informatif, vous êtes sûr d’apprécier:

Anticiper et évaluer les dégâts causés par le gel dans le potager d'automne Comment planter et faire pousser du chou: une culture de base d'automne et de printemps Pourquoi mes têtes de brocoli ne vont-elles pas se former? 9 éléments essentiels pour une formation optimale de têtes de brocoli 0sharesFacebookTwitterPinterest

© Demandez aux experts, LLC. TOUS LES DROITS SONT RÉSERVÉS. Voir notre TOS pour plus de détails. Photos non créditées: Shutterstock.

Le post 11 raisons pour lesquelles votre chou-fleur peut ne pas former des têtes est apparu en premier sur le chemin du jardinier.